•  

     Tout est arrangé selon le Nombre

     

    L'Architecture

    "Tout est arrangé selon le Nombre"
    Pythagore (-570 ?/-500 ?) Maître de Samos
    Iéros Logos : Discours Sacré

    1
    1 1
    1 1 1
    1 1 1 1

    Tétractys = n(n + 1)/2 = 4(4 + 1=/2 = 10
    Grande Tétractys = N(N + 1)/2 = 8(8 + 1)/2 = 36
    10 Base divine du système décimal.
    36 Nombre cosmique universel.

     

    "Tout ce que la Nature a arrangé systématiquement dans l'Univers
    , paraît dans ses parties comme dans l'ensemble
    avoir été déterminé et mis en ordre en accord avec le Nombre,
    par la Prévoyance et la Pensée de Celui qui créa toutes choses ;
    car le modèle était fixé, comme une esquisse préliminaire,
    par la domination du Nombre préexistant
    dans l'Esprit du Dieu Créateur du Monde,
    Nombre-Idée, purement immatériel sous tous rapports,
    mais en même temps la Vraie et l'Eternelle Essence,
    de sorte que d'accord avec le Nombre,
    comme d'après un Plan artistique furent créées toutes ces choses
    et le Temps, le mouvement, les Cieux, les Astres, et tous les cycles de toutes choses.

    Nicomaque de Gérase (IIe siècle ap.JC), Théoricien Pythagoricien.

     

    La Décade, le Tout
    "Elle servit de mesure pour le Tout
    comme une équerre et un cordeau
    dans la main de l'Ordonnateur"

    Nicomaque de Gérase :
    Théologumena et les 10 Types de "relations fonctionnelles"

    "L'Harmonie est l'Unification du divers et la mise en concordance du discordant"
    Philolaos (Ve siècle av. JC), Philosophe Pythagoricien

    "Que deux termes forment seuls une belle composition,
    cela n'est pas possible sans un troisième.
    Car il faut qu'entre eux il y ait un lien qui les rapproche tous les deux.
    Or, de toutes les liaisons, la plus belle est celle qui donne à elle-même
    et aux termes qu'elle unit, l'Unité la plus complète.
    Et cela, c'est la Proportion qui naturellement le réalise de la façon la plus belle"
    .
    Le Timée. Platon (429-347)

    Le Secret
    (Lettre II et VII de Platon à Denys l'Ancien, de Syracuse, sur le Secret de la Doctrine :

    a) "Tu prétends, à ce qu'il (Archèdèmos) rapporte, qu'on ne t'a pas suffisamment révélé la nature du "Premier". Je dois donc t'en parler, mais par énigmes,
    afin que s'il arrive à cette lettre quelque accident sur terre ou sur mer,
    en la lisant on ne puisse comprendre".
    (Lettre II, 312 d)

    b)
    "D'autres, je ne l'ignore pas, ont écrit sur ces mêmes matières. Mais qui ?
    ils ne le pourraient dire eux-mêmes. En tout cas, voici ce que je puis affirmer concernant tous ceux qui ont écrit ou écriront et se prétendent compétents
    sur ce qui fait l'objet de mes préoccupations, pour en avoir été instruits par moi
    et par d'autres, ou pour l'avoir personellement découvert; il est impossible,
    à mon avis, qu'ils aient compris quoi que ce soit en la matière".
    "De moi, au moins, il n'existe, et il n'y aura certainement aucun ouvrage sur pareils sujets. Il n'y a pas moyen, en effet, de les mettre en formules, comme on fait pour
    les autres sciences, mais c'est quand on a longtemps fréquenté ces problèmes,
    quand on a vécu avec eux, que la
    Vérité jaillit soudain dans l'Ame, comme
    la Lumière jaillit de l'étincelle et ensuite croit d'elle-même.
    Sans doute, je sais bien que, s'il fallait exposer par écrit, ou de vive voix, c'est moi
    qui le ferait le mieux, mais je sais aussi que, si l'exposé était défectueux, j'en souffrirais plus que personne.
    Si j'avais cru qu'on pût les écrire et les exprimer pour le peuple d'une manière suffisante, qu'aurais-je pu accomplir de plus beau dans ma vie, que de manifester
    une doctrine si salutaire aux hommes et de mettre en pleine Lumière pour tous la vraie nature des choses ?
    Or, je ne pense pas que
    d'argumenter là-dessus, comme on dit, soit un bien pour
    les hommes, sauf pour une élite à qui il suffit de quelques indications, pour découvrir par elle-même la Vérité.
    Quant aux autres, on les remplirait, ou bien d'un injuste mépris, ce qui est inconvenant, ou bien d'une vaine et sotte suffisance, par la sublimité
    des enseignements reçus.
    (Lettre VII, 342 b)

    L'Enigme

    "Le Démiuge a formé l'Âme du Monde avant le Corps de celui-ci.
    Partant de la matière subtile parfaitement fixe et de la matière élémentaire décomposable,
    (Divin mélange composé du Même et de l'Autre : l'Essence indivisible
    et l'Essence divisible )
    il a produit une matière intermédiaire entre ces deux extrêmes
    et des trois a formé une seule qu'il a partégée en autant de parties qu'il fallait.
    En premier lieu, il a séparé du total une unité.
    Puis il a pris le double de cette unité ;
    Ensuite une troisième partie égale à une fois et demie la seconde,
    et trois fois la première ;
    Une quatrième double de la seconde ;
    Une cinquième triple de la troisième ;
    Une sixième égale à huit fois la première ;
    Une septième égale à vingt sept fois la première.
    Il remplit les intervalles avec des parties du mélange primitif en les disposant de telle sorte qu'il y ait deux proportions dans chaque intervalle...
    Il forma ainsi des intervalles de Un plus Un Demi, Un plus Un Tiers,
    Un plus Un Huitième.
    Le Démiurge remplit alors tous les intervalles de Un plus Un Tiers avec des intervalles de Un plus Un Huitième, laissant subsister des restes définis par le rapport de Deux Cent Cinquante Six à Deux Cent Quarante Trois".

    Le Timée. Platon

    La Solution
    Proposée par l'Allemand Boeckh en 1807 a été reformulée par Albert Rivaud,
    dans sa traduction de Platon, Timée Tome X (Edit les Belles Lettres Paris 1925).

    Dieu 1 partant de deux progressions géométriques basées sur la Grande Tétraktys soit :
    1, 2,  4,  8  et 1, 3,  9,  27
    1, 2, 22,23 et 1, 3, 32, 33
    a comblé chaque intervalle entre ces nombres par deux médiétés constituées
    par leur moyenne arithmétique et leur moyenne harmonique.
    Il parvient ainsi à l'Harmonie de l'Âme du Monde par les moyennes mathématiques (rapports, proportions et médiétés) exprimée par la Gamme musicale de Pythagore.
    En comblant les intervalles de la série 1,2,3,4,9,8,27.
    Le résultat pour le premier intervalle de 1 à 2, à titre d'exemple est :
    Rapport :     1   9/8  81/64    4/3   3/2  27/16 243/128   2
                     DO  RE   MI      FA  SOL   LA      SI      DO
    Médiétés : 9/8  9/8 256/243 9/8   9/9     9/8   256/243
    Cette logique s'applique à la suite de la série.

     

    Le Beau, le Vrai et le Bien sont UN
    dans la conception harmonique
    de la Connaissance et de la Vie

     

    "Ce que j'entends par Beauté de la Forme n'est pas ce qu'entend généralement
    sous ce nom le vulgaire, comme par exemple la beauté des êtres vivants,
    ou de leur reproduction
    , mais quelque chose de rectiligne, ou de circulaire :
    les surfaces et les corps composés de droites et de cercles tracés au compas,
    à la règle, et à l'équerre, car ces formes ne sont pas, comme les autres,
    belles sous certaines conditions, mais toujours belles en soi"
    .
    Philèbe
    Platon

    "A la Recherche D'Imhotep..."

    L'Ennéade
    1
    1   1
    1    1    1
    1    1    1    1
    1    1    1    1    1
    1    1    1    1    1    1
    1    1    1    1    1    1    1
    1    1    1    1    1    1    1    1
    1    1    1    1    1    1    1    1    1

    "Le Nombre 9 concerne les choses absolues"
    Parménide
    Platon

     
    L'Ennéade Biblique d'Ezéchiel : En 9 cases et 12 portes attribuées aus 12 tribus.
    L'Ennéade Grecque Héliopolitaine : Carré quadrillé de 9 cases portant chacune l'un des 9 Nombres.
    La Pyramide de l'Ascension. L'élévation au carré de la Pyramide des 9 niveaux, dont le total est 153. (Palindrome)
    La Pyramide du Verbe. Haute de 9 niveaux sur une base de 9 Nombres. (structure Palindrome)
     

     
    Pyramide du Dieu UN
    Pyramide de la Ville Carrée :
    Jérusalem Céleste intégrée au Dieu UN

    12

    =
    12
    =
    12
    =
    1
    22
    =
    1 12
    =
    1 2 1
    =
    4
    32
    =
    1 1 12
    =
    1 2 3 2 1
    =
    9
    42
    =
    1 1 1 12
    =
    1 2 3 4 3 2 1
    =
    16
    52
    =
    1 1 1 1 12
    =
    1 2 3 4 5 4 3 2 1
    =
    25
    62
    =
    1 1 1 1 1 12
    =
    1 2 3 4 5 6 5 4 3 2 1
    =
    36
    72
    =
    1 1 1 1 1 1 12
    =
    1 2 3 4 5 6 7 6 5 4 3 2 1
    =
    49
    82
    =
    1 1 1 1 1 1 1 12
    =
    1 2 3 4 5 6 7 8 7 6 5 4 3 2 1
    =
    64
    92
    =
    1 1 1 1 1 1 1 1 12
    =
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 8 7 6 5 4 3 2 1
    =
    81
    Ennéade Triangulaire de la Création accomplie : l'Apocalypse

     
    1
    1
    1
    1
    2
    1 1
    1    2
    3
    3
    1 1 1
    1    2    3
    6
    4
    1 1 1 1
    1    2    3    4
    10
    5
    1 1 1 1 1
    1    2    3    4    5
    15
    6
    1 1 1 1 1 1
    1    2    3    4    5    6
    21
    7
    1 1 1 1 1 1 1
    1    2    3    4    5    6    7
    28
    8
    1 1 1 1 1 1 1 1
    1    2    3    4    5    6    7    8
    36
    9
    1 1 1 1 1 1 1 1 1
    1    2    3    4    5    6    7    8    9
    45
    10
    1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
    1    2    3    4    5    6    7    8    9   10
    55
    11
    1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
    1    2    3    4    5    6    7    8    9   10  11
    66
    12
    1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
    1    2    3    4    5    6    7    8   9    10  11  12
    78
    13
    1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
    1    2    3    4    5    6    7    8    9   10  11  12  13
    91
    14
    1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
    1    2    3    4    5    6    7    8    9   10  11  12  13  14
    105
    15
    1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
    1    2    3    4     5    6    7    8    9   10  11  12  13  14  15
    120
    16
    1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
    1    2    3    4    5    6    7    8    9   10  11  12  13  14  15  16
    136
    17
    1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
    1    2    3    4    5    6    7    8    9   10  11  12  13  14  15  16  17
    153
    Ennéade Naturelle                 Ennéade triangulaire. Création continue : l'Ascension
     
     

     

    "Mon Père et moi sommes UN"
    Jean 10-30

    "Si vous ajoutez 2 à 1 vous obtenez 3, si vous y ajoutez 3 et 4, vous obtenez 10, La Tétractys,
    si finalement vous ajoutez tous les nombres jusqu'à 17, le total obtnenu fournit le nombre de:
    Poissons/IXOUS " 153 : la Pêche Miraculeuse.

    Saint Augustin : Traité sur l'Evangile de Jean

    153 = 1! + 2! + 3! + 4! + 5!

    Propriété d'un Nombre Cubique : 153 = 13 + 53 + 33

     

    "La symétrie consiste en l'accord de mesure entre les divers éléments de l'Oeuvre,
    comme ces éléments séparés et l'ensemble... Comme dans le corps humain...
    elle découle de la proportion - celle que les Grecs appellent "analogie" -
    consonance entre chaque partie et le Tout...
    Cette symétrie est réglée par le
    module,
    l'étalon de commune mesure(pour l'Oeuvre considérée),
    ce que les Grecs appellent
    le "nombre"...
    Lorsque chaque partie importante de l'édifice est en plus convenablement proportionnée
    de par l'accord entre la hauteur et la largeur, entre la largeur et la profondeur,
    et que toutes ces parties ont aussi leur place dans la symétrie totale de l'édifice,
    nous obtenons
    l'Eurythmie"

    Vitruve Marcus Pollio,( vers -50 av. JC): de Architectura

    Une Oeuvre qui vit chante !

    Les Principes de l'Architecture Traditionnelle

    "Tout l'Univers est contenu dans l'Unité"

    Georges Jouven, Architecte en Chef des Monuments Historiques, se fondant sur une observation approfondie des grandes constructions sacrées des civilisations Traditionnelles,
    a dégagé dans son ouvrage "La Forme Initiale", trois postulats qui en définissent les Principes :

    Formes, Mesures, Nombres

    Premier Postulat :
    "Les Plans des constructions traditionnelles sont ordonnés autour d'un carré directeur,
    (La Forme initiale) ou d'un double carré qui les allient symboliquement au Ciel
    et à la Terre".

    ex : l'hecatompedon du Parthenon (454-438) (Beau Philosophique Grec) :
    carré de 100 pieds attiques.
    Architectes : Ictinos et Callicrates. Sculpteur Phidias.(496/488-vers 431 av.JC)

    "Phidias inspira tous les travaux et étendait sa surveillance sur tout,
    bien que les chantiers eussent de grands architectes et de grands artistes"

    Plutarque (45/50-vers125)

    Symbole de la Perfection de la déesse Athéna.

    "Tu as tout ordonné par mesures nombres et poids" Sagesse 11,20

     


    Second Postulat :
    "Les cotes des constructions traditionnelles sont exclusivement exprimées en pieds
    ou en coudées, unités de mesure sacrées définies par la longueur du pied
    ou de l'avant-bras du Dieu créateur".

    ex : L'Agia Anastasis : La Sainte Résurrection, du Saint Sépulcre
    construite par les Architectes grecs Zénobius et Eustache au IVe siècle
    Mosaïque du Christ surmontant le "Compas" :

    "La plante de mon pied sert de mesure pour le Ciel et la Terre"
    Pied étalon byzantin : 31,23 cm


    Forme octogonale.
    Hommage au Cosmos.
    Architecte : Eudes de Metz

    "Je suis la Cité Idéale qui descend des cieux pour être en accord avec les Nombres"
    (Inscription sur le tour du lustre circulaire)

    Troisième Postulat :
    "Les cotes en pieds et coudées de la forme initiale et des lignes principales des bâtiments traditionnels sont universellement comptées en nombres privilégiés.
    Ces nombres sont :

    a) série principale, décimale et duodécimale : "Les trois nombres premiers privilégiants 2,3,5
    et des puissances et multiples de ces trois nombres".
    Exemple de quelques nombres privilégiés usuels au Moyen-Âge, décimaux et duodécimaux :
    2, 3, 4, 5, 6, 8, 9,
    10, 12, 15, 16, 18,
    20, 24, 30, 32, 36,
    40, 50, 60, 64, 72,
    100, 108, 150, 200, 300, 400.

    Ex Privilège du nombre duodécimal 36 :

    36 par ses composants 2 et 3 est binaire et ternaire.
    36 est la puissance de 6 nombre parfait :
    (1
    x 2 x 3)(1 x 2 x 3) = 3! x 3! = 6 x
    6 = 36
    (1 + 2 + 3)(1 + 2 + 3)
    = 6 x 6 = 36.
    36 est la Grande Tétractys (Pythagore), nombre triangulaire sacré de 8 : 8(8 + 1)/2 = 36
    36 est la base triangulaire du nombre sacré 666 : 36(36 + 1)/2 = 666 Nombre de la Bête.
    La Bête est vaincue par la triangulation de son propre nombre :
    666(666 + 1)/2 = 222111 Dieu dans son Temple.

    36 sert de base aux comptes astronomiques et astrologiques zodiacaux (36 décans).
    36 est un diviseur privilégié du nombre nuptial : 12 960 000/36 = 360 000
    36 est l'angle au sommet du pentagramme, et le constituant de 108 : 36 x 3 = 108, l'angle
    au sommet du pentagone. Le 108 commande à une série de nombres privilégiés et de cycles orientaux ( 108, 1 080, 10 800, 108 000 etc)


    b) Série secondaire : "Les nombres premiers 7,11,17,19,23 et des produits de ces nombres
    par ceux de la précédente série".


    "Les trois Postulats qui précèdent constituent la charte immuable et secrète
    du symbolisme de l'Architecture Traditionnelle".

    Sainte Sophie de Constantinople, (VIe siècle ap. JC) (Beau symbolique biblique)
    Architectes Méchanicos : Anthémius de Tralles et Isidore de Millet
    (les Méchanicos : Haut niveau = Sommités)

    "Le cercle et le carré, voilà les lettres alphabétiques
    que les auteurs emploient dans la texture des meilleurs ouvrages"

    Claude Nicolas Ledoux (1736-1086)

    Arc et Senans de l'Architecte C.N. Ledoux (Beau Philosophique grec)
    Arc et Senans :
    La Cité Idéale

     

     
    Longueur en cm
    Subdivision
    Coudée Babylonienne
    Coudée Egyptienne
    Pied Attique
    Pied de Grande Grèce = Pied ancien naturel Egyptien
    Pied Romain
    Pied Byzantin
    Coudée d'Omar
    Pied de Paris (Pied de Roi)

    50,80
    52,367
    30,783
    29,96

    29,63
    31,23
    64,16
    32,484


    7 palmes de 4 doigts
    16 dactyles (1,924)


    16 doigts
    12 doigts
    2 pieds de 4 palmes
    12 pouces de 12 lignes de 12 points

    Correspondances métriques de quelques mesures traditionnelles. (G. Jouven)

     

    "Quid est Deus ?
    "Longitudo, Latitudo, Sublimitas et profundum"

    Saint-Bernard

    ex : Abbatiale de Notre Dame de Fontenay (XIIe siècle)
    "vesci une glize desquarie ki fu esgardée à faire en lordene de Cistiau"
    "Voici une église carré qui fut projetée pour l'Ordre de Cîteaux"
    Villard de Honnecourt Architecte Ingénieur :
    Les Secrets (Anglais)

     

    Arithmologie
    Forme Initiale
    Unité de Mesure
    Le Parthenon (Hécatompédon) Carré 100 pieds (160 Dact)
    Agia Anastasis (Jérusalem
    (Basilique 144 pied de long (2 x 72)
    Cercle
    72 pieds de diamètre (12 x 6)
    La Palatine d'Aix la Chapelle Carré, Carré enveloppe du double et Octogone inscrit 50 pieds, 100 pieds
    Sainte Sophie de Constantinople Carré, Cercle, double Carré 100 pieds et 100 x 200
    Abbatiale Notre Dame de Fontenay Carré (Transept) 30 pieds
    Arc et Senans : Pavillon du Directeur Carré 72 pieds

    Arithmologie :

    "Terme créé par André-Marie Ampère (1775-1836) Mathématicien et Physicien,
    pour désigner la Science générale des nombres et de la mesure des grandeurs
    quelles qu'elles soient... repris par Matila Ghyka pour désigner le système des mesures privilégiées et proportions des tracés d'Architecture"
    G. Jouven

    "Il m'amena la-bas; et voici : Un homme...avait à la main comme un cordeau de lin
    ainsi qu'une canne à mesurer.
    Dans la main de l'homme, une canne à mesurer de six coudées (de Salomon) - d'une coudée et un palme"
    . Ezechiel 40.3 et 5


    "La corde, dite "des Druides", à 13 noeuds, donc 12 segments égaux, permet la construction, sur le terrain de différentes figures, ainsi celle de l'angle droit et celle du triangle isocèle
    ayant deux angles de 51° 19', très proche de la 7e partie du cercle"

    Les Mystères de la Cathédrale de Chartres. Louis Charpentier

    La Canne articulée des Maîtres de l'Oeuvre.

    Unités
    Equivalence
    Etalon du Chatelet de Paris
    Etalon des Initiés
    Ligne
    Diamètre d'un grain d'orge
    0,22558 cm
    0,2247 cm
    Pouce
    12 Lignes
    2,7069 cm
     
    Pied
    12 Pouces
    32,48 cm
     
    Toise
    6 Pieds
    194,9 cm
     


    Système de Mesures variables selon les époques et les régions

    La Coudée
    et ses subdivisions au Nombre d'Or : Phi

     

    Mesures
    Paume
    Palme
    Empan
    Pied
    Coudée royale
    Valeur qualitative
    1/Phi2
    1/Phi
    1
    Phi
    Phi2
    Valeur numérique
    0,382
    0,618
    1
    1,618
    2,618
    En Lignes**
    34
    55
    89
    144
    233
    Etalon du Chatelet en centimètres
    7,66
    12,40
    20,07
    32,48*
    52,56
    Etalon des Initiés en centimètres
    7,64
    12,36
    20
    32,36
    52,36

    La "Quine" liée à la section d'Or et au Pentagone régulier.
    * Le Pied de Charlemagne
    ** Suite de Léonard de Pise, dit Fibonacci (1175-1240).

    1, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, 34, 55, 89, 144, 233...

    Dans laquelle chaque terme est égal à la somme des deux termes qui précèdent,
    et dont le rapport tend vers le nombre d'Or.

    "Le Mundaneum (Centre Mondial d'Etude projeté pour Genève),
    est conçu comme une cité rectangulaire.
    Le rapport entre la largeur et la profondeur du rectangle est donné par la "Section d'Or" ;
    ainsi règne une grande unité et une proportion harmonieuse...
    Le rythme du (Centre Mondial) est ordonné sur la "Section d'Or",
    cette Mesure qui a déterminé l'Harmonie de tant d'oeuvres de tous les temps.

    Le Corbusier (1887-1965)

     

    "Ainsi se poursuit à l'infini l'universelle analogie des formes.
    Celles-ci n'appartiennent pas plus au monde extérieur de la Nature
    où elles se retrouvent toutes, qu'au monde intérieur de l' Esprit qui les retrouve toutes. De part et d'autre, elles semblent prédestinées à se reconnaître comme les deux moitiés d'une seule Réalité, séparées sans perdre la trace de leur commune appartenance"

    Formes et Forces
    René Huyghes (1906-1997)

     

    "Tout se passe comme si l'UN se formait par unification successive du Multiple
    et comme s'il était d'autant plus parfait
    qu'il centralise sous lui plus parfaitement un plus vaste Multiple"

    ...........

    "A la Lumière de l'Union Créatrice, l'Univers prend la forme d'un immense Cône,
    dont la base se distendrait indéfiniment en arrière, dans la Nuit ;
    le sommet s'élèverait et se concentrerait toujours plus haut dans la Lumière"

    "Tout tient par en Haut"

    Mon Univers
    P. Teilhard de Chardin (1881-1955)

    La Médiation établit un Pont entre le Réel et le Transcendant,
    c'est le Verbe fait Chair.

    "Force et Amour"

    "Je suis la Lumière qui est sur eux tous
    Je suis le Tout.
    Le Tout est sorti de Moi,
    et le Tout est parvenu à Moi.
    Fendez le bois, Je suis là;
    Levez la pierre,
    vous me trouverez là."

    Evangile selon Thomas. (logion 77)

     

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique