• L'Etoile Flamboyante


     

    Cette planche est un travail sur l’Etoile Flamboyante. Elle rappelle tout d’abord que le grade du compagnon est intimement lié au nombre cinq. Ensuite que ce nombre cinq est directement lié à l’Etoile. Nous observerons que le but est d’allumer cette Etoile pour qu‘elle devienne l’Etoile flamboyante. Nous définirons précisément ce qu’est cette Etoile et nous examinerons les méthodes pour l’allumer après quelques citations d’expériences vécues.

    Le 5 est le nombre du compagnon

    Dès l’initiation le nouveau compagnon fait cinq voyages au cours desquels il rencontrera cinq cartouches portant chacun cinq inscriptions :

    • Vue , Ouïe , Toucher, Odorat, Goût
    • Dorique, Ionique, Corinthien, Toscan, Composite
    • Grammaire Rhétorique et logique, Arithmétique, Géométrie, Astrologie, Musique
    • Solon, Socrate, Lycurgue, Pythagore, Platon

    Dans la disposition du Temple, il remarquera à coté de l’autel principal :

    • cinq cierges en forme de pentagramme,
    • cinq outils (règle, maillet et ciseau, compas, pelle, équerre)

    De plus, à l’Orient est accroché un pentagramme éteint.

    Au moment de la consécration du nouveau Compagnon, 5 coups de maillets seront frappés sur l’Epée flamboyante tenue au dessus de sa tête.

    Enfin, étant Apprenti nous avions vu les trois pas rituéliques qui deviennent cinq au grade de compagnon.

    Ce nombre cinq est rattaché à l’étoile flamboyante. En effet, une des représentations privilégiées du nombre 5 est l’étoile à cinq branches.

    Notons l’importance de ce symbole dans le rituel de passage au grade de Compagnon où il apparaît deux fois (à l’Orient et à coté de l’autel principal).

    Le But : Allumer l’Etoile

     

    Dans le Rituel de passage au grade de Compagnon, trois étapes importantes nous confirment ce but :

    • Au fur et à mesure des cinq voyages, les bougies du pentagramme placées à côté de l’autel principal, sont allumées dans un ordre précis :

    • Nous éveillons tour à tour les 5 éléments : Terre, Eau, Air, Feu puis Ether, ainsi que les corps qui leurs correspondent. Cet ordre est celui retrouvé dans la nature. Notons aussi que les 5 éléments sont gérés par les 5 planètes (Le soleil et la lune n’étant pas inscris dans le pentagramme).
    • Au cours du troisième voyage, l’Etoile placée à l’Orient est allumée : c’est l ‘apparition de l’Etoile Flamboyante.
    • Après la consécration du Compagnon et pendant son instruction sur son grade en dehors du Temple, les lumières des bougies de l’Etoile son éteintes et des épis de blés sont distribués à tous les Frères. Ceci est une allusion à des semailles avec l’espoir d’une moisson, d’une germination: " (Matt XIII,3-9) Voici que le semeur est sorti pour semer. Et comme il semait, des grains sont tombés au bord du chemin, et les oiseaux sont venus tout manger. D’autres sont tombés sur les endroits rocheux où ils n’avaient pas beaucoup de terre, et aussitôt ils ont levé, parce qu’ils n’avaient pas de profondeur de terre ; mais une fois le soleil levé, ils ont été brûlé et faute de racine, se sont desséchés. D’autres sont tombés sur les épines, et les épines ont monté et les ont étouffés. D’autres sont tombés sur la bonne terre et ont donné du fruit, l’un cent, l’autre soixante, l’autre trente. ". Cette parabole est ensuite expliquée par Jésus lui-même dans Matt XIII,18-23. Notons qu’en Spagyrie le blé est associé à l’Or donc au Soleil.

    De tout ceci, nous retirons la nécessité d’allumer l’Etoile. De plus, une fois l’Etoile allumée, le Germe Solaire est né et s’en suit alors sa germination.

    Rappelons au passage :

    • -le rituel de table où il est question d’une germination,
    • -le rituel de la St Jean d’été où apparaît l’Etoile Flamboyante.

    Ci dessous une image du livre Le Triomphe Hermétique de Limojon de Saint Didier, où nous retrouvons :

    • Les quatre éléments : de haut en bas la Terre, l’Eau, l’Air puis le Feu.
    • Le schéma de la Loge Maçonnique (Le Triangle pour le Vénérable Maître, les deux luminaires pour Odos et Hiérotoliste, le chemin des serpents, les deux Mystagogues dans les deux montagnes d’où s’écoulent les deux fleuves).

    Que représente donc cette Etoile ?

    1. Dans la Tradition Maçonnique :

      Patrick Geay déclare dans Mystères et Significations du Temple Maçonnique : " (P145) Tout comme la rose à cinq pétales, elle évoque (l’Etoile Flamboyante) l’accès au cinquième élément (Ether) caché dans la cavité du cœur ".

      Revenons au Tableau de Loge du Compagnon, à son centre figure l’Etoile Flamboyante. En comparant la Loge au Corps Humain, le centre de l’homme est son cœur.

      De plus, le Blé correspondant au Soleil est rattaché au cœur.

      C’est donc bien le cœur de l’homme qu’il s’agit d’allumer !

    2.  

      Dans la Tradition Chrétienne :

      Ainsi dans le deuxième Epître de Pierre nous lisons : " (II Pierre I,19) jusqu'à ce que le jour commence à poindre et que l’astre du matin se lève dans vos coeurs ". Or le Messie est représenté par un astre levant " (Nb XXIV,17) Mais pour vous qui craignez mon Nom, le soleil de justice brillera, avec la guérison sous ses ailes " " (M III,20) Par les matrices de secours de notre Elohîm, il nous visitera, soleil levant venu d’en haut " " (Luc I,78-79) grâce aux sentiments de miséricorde de notre Dieu, dans lesquels nous a visité l’Astre d’en haut ". Or le verbe anatelein du mot anatolé (astre levant) signifie " se lever " pour un astre mais aussi " germer, croître ". Or le Messie est aussi désigné par le mot Germe : " (Za VI, 12) Voici que je vais introduire mon serviteur " Germe " et j’écarterai l’iniquité de ce pays, en un seul jour " " (Za VI,12) Ainsi parle Yahvé Sabaot. Voici un homme dont le nom est Germe ; là où il est, quelque chose va germer ".

      Nous retirons de tout ceci que cet Agent qui transmute porte différents noms.

     

    Mais que représente ceci en réalité ?

    Citons pour étayer nos propos Syméon le nouveau Théologien qui commentant sa propre expérience dit " (Hymnes) Ce feu se lève en moi, au dedans de mon pauvre cœur, tel le soleil ou tel le disque solaire. Il se montre sphérique, lumineux, oui, tel une flamme. "

    Un deuxième témoignage de sainte GEMMA GALGANI morte en 1903 rapporté par son directeur spirituel " (Pour que l’homme devienne Dieu François Brune P 301) Ce cœur était une fournaise ; on ne pouvait en approcher la main sans éprouver, même au travers des vêtements, une sensation de brûlure (...) Parfois cette ardeur devenait si intense qu’il se formait sur toute la partie extérieure une large plaie semblable à la brûlure (...) ". " (idem P 303) Son corps avait pris une couleur de feu ".

    Sainte Catherine de Gênes nous en fournit un des exemples les plus célèbres : (idem P 301) Vers 60 ans elle eut un court instant la vision d’une étincelle de pur amour et qu’elle en reçut au cœur une blessure qui transparaissait sur la poitrine et dans le dos sous la forme d’une tache couleur safran ".

    Comment travailler cette Etoile ?

    Nous pouvons résumer la méthode par ORA&LABORA. Cependant il est important de préciser :

    • ORA peut être conduit seul et mener au But.
    • ORA peut être catalysé par LABORA.
    • LABORA seul mène à l’échec.

    Parlons de ORA : La prière est le moyen le plus sûr pour nous relier au Père Céleste à tout moment et à tout instant de notre vie. Elle dirige, conduit la flamme pour allumer cette Etoile. Cette flamme est produite par les deux grenades sur le dessus des deux piliers du Temple. En effet, au cours de notre Rituel, Céryx prélève du feu sur l’autel du Vénérable Maître pour allumer les deux bougies des deux mystagogues (les deux grenades sur les deux piliers). Ces deux feux remontent par le chemin des serpents (Déplacement du premier et second surveillant). L’étape préparatoire s’achève avec l’allumage de la bougie centrale (soleil). A partir d’ici, le feu du soleil est prélevé pour allumer tour à tour les six autres bougies :

    Ceci correspond à l’étape de transmutation de l’homme

    Le but de notre exposé est essentiellement l’état préparatoire.

    Pour cela précisons ce que nous entendons par le mot Prière. L’homme possède en lui la puissance instinctive du désir. Ce désir n’est cependant pas une vulgaire nostalgie romantique mais un appétit vorace. Il peut être considéré comme un aiguillon venant continuellement stimuler ces élans vers Dieu. L’action de cet aiguillon est alors identique au frottement qui à terme produit le feu. Le frottement n’est autre que le feu obscur du dessin de Limojon de Saint Didier, un désir vorace qui correspond à la phase de putréfaction et de fermentation des alchimistes. Le Cabinet de Réflexion de la Franc Maçonnerie correspond parfaitement à cette œuvre au noir. L’insatisfaction est le moteur de cette friction permanente.

    Proposons une définition : " Prier c’est provoquer un élan de soi vers le Divin, lequel élan se diffuse dans tout le corps comme un profond tressaillement. ". Rappelons aussi une partie de la définition du mot enthousiasme : " c’est une espèce de fureur et d’inspiration divine dont l’âme est éprise ".

    Citons enfin un passage de l’Anacrise de Pélagius, un texte du XV siècle :

    " Quand donc vous serez prosterné devant votre Dieu et que vous persisterez dans votre demande, il faut avoir une grande dévotion, remplie de charité pour Dieu et pour le prochain et quand vous voudrez que votre prière soit exaucée ne vous en désistez pas, pressez le continuellement avec larmes et gémissement jusqu’à ce que vous sentiez votre demande accordée, priez ardemment plus de l’âme que de bouche, priez constamment plus de l’esprit que de parole, priez avec pureté de coeur et sans avoir d’autre pensée qu’en Dieu, ne demandez que sa Sainte volonté et en priant ne vous souciez pas de l’ordre de vos paroles, mais seulement des sentiments de votre coeur : car Dieu ne considère pas la politesse ou discours mais l’affection.

    Il y a une autre façon de prier spirituellement qui ne peut pas être donnée entièrement à personne, parce que c’est un don de Dieu qui vient d’en haut par la pratique et l’exercice spirituel qui la rend agréable à Dieu.

    Celui qui ne peut prier en esprit ni mentalement doit prier en paroles vocales. Vous pouvez même vous former les paroles vocales de votre oraison bien ou mal. Dieu ne considère que le zèle et n’exauce que le désir Saint. "

    Parlons de ORA&LABORA : Si ORA est la Prière dans l’Oratoire, LABORA est la technique pure : Exercices de division de conscience, exercices de taoïsme, alchimie métallique... Ces techniques peuvent être une aide précieuse pour favoriser la germination.

    Conclusion

    Anatolé, l’astre levant est la première étape de l’alchimie interne. Elle permet d’allumer ce feux qui guidé par la Prière permettra le contact avec notre Maître Intérieur (Anacrise). Une fois ce contact établi, le Maître enseignera l’élève sur les techniques internes qu’ils doit adopter et qui correspondent à son propre cheminement.

    Pour terminer, nous citerons les alchimistes déclarant " qu’une fois les travaux d’Hercule terminés, le reste est un travail d’enfant ".

    Bibliographie

    Le Triomphe Hermétique de A T. de Limojon de Saint Didier Ed. Arché

    La Monade Hiéroglyphique de Jean DEE Ed. Sebastioani

    La Bible de Jérusalem

    L’Evangile commenté par les Pères de JM D’ANSEMNOURG, conférences enregistrées.

    L’Anacrise de Pélagius Ed. Cariscript

    Petite Philocalie de la prière du cœur présentée par Jean Grouillard Ed Points Sagesses

    Mystères et significations du temple maçonnique de Patrick GEAY Ed. Dervy

    La symbolique maçonnique de Jules BOUCHER Ed. Dervy

    La lumière du chemin Schwaller de Lubicz Ed. La Table d’Emeraude

    Correspondances

    1. Les officiers de la Loge

      Le rite GSA étant essentiellement un rite Egyptien la correspondance suivante des officiers peut être utile :

      Officiers GSA

      Correspondance

      Vénérable Vénérable
      1er Mystagogue 1er Surveillant
      2ième Mystagogue 2ème Surveillant
      Odos Orateur
      Hiérotolyste Secrétaire
      Céryx Expert
      Hiérocéryx Couvreur
    2. Le tableau de Loge

    (Bien noter la présence du chandelier à 7 branches dès les premiers degrés).

    Loge Hathor, FF. M.T. et T.D.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique