• Le Sépher de Moïse

    chapitre I - La principiation

     

    Fabre d'Olivet

     

    Premièrement-en-principe, il-créa, Æloim (il détermina en existence potentielle, Lui-les-Dieux, l'Etre-des-êtres), l'ipséité-des-cieux et l'ipséité-de-la-terre.

    Et-la-terre existait puissance-contingente-d'être dans-une-puissance-d'être : et-l'obscurité (force compressive et durcissante) était-sur-la-surface de-l'abîme (puissance universelle et contingente d'être) ; et-le-souffle de Lui-les-Dieux (force expansive et dilatante) était-générativement-mouvant sur-la-face-des-eaux (passivité universelle).

    Et il-dit (déclarant sa volonté), Lui-l'Etre-des-êtres : sera-faite-lumière, et- (sera)-fut-faite lumière (élémentation intelligible).

    Et-il-considéra, Lui-les-Dieux, cette lumière comme bonne ; et-il-fit-une-solution (il détermina un moyen de séparation) Lui-les-Dieux entre la-lumière (élémentisation intelligible) et entre l'obscurité (force compressive et durcissante).

    Et-il-assigna-nom, Lui-les-Dieux, à-la-lumière, Jour (manifestation universelle) ; et-à-l'obscurité, il-assigna-nom Nuit (négation manifesté, nutation des choses) : et-fut-occident, et-fut-orient (libération et itération) ; Jour premier (première manifestation phénoménique).

    Et-il-dit, Lui-les-Dieux, il sera fait une-raréfaction (un desserrement, une force raréfiante) au-centre des-eaux : et-il-sera-fait un-faisant-séparer (un mouvement de séparation) ente-les-eaux envers-les-eaux..

    Et-il-fit, Lui-les-Dieux, cette ipséité-de-la-raréfaction (cette force raréfiante ; l'espace éthéré) ; et-il-fit-exister-une-séparation entre les-eaux qui-étaient par-en-bas (affaissées) de-l'espace-éthéré et-entre-les-eaux qui-étaient par-en-haut (exaltées) de-l'espace-éthéré : et-ce-fut ainsi.

    Et-il-assigna-nom, Lui-l'Etre-des-êtres à-l'espace-éthéré, Cieux (les eaux éclatantes, élevées) : et-fut-occident, et-fut-orient (libération et itération). Jour second (seconde manifestation phénoménique.)

    Et-il-dit, Lui-les-Dieux, elles-tendront-fortement (inclineront, se détermineront par un mouvement irrésistible) les-eaux par-en-bas (de l'affaissement) des-cieux, vers un-lieu-déterminé, unique ; et se-verra-l'aridité : et ce fut ainsi.

    10°

    Et-il-assigna-nom, Lui-les-Dieux, à-l'aridité, terre (élément terminant et bornant) ; et-à-la-tendance des-eaux, il-assigna-nom, mers (immensité acqueuse, manifestation de l'universelle passivité) : et-il-considéra, Lui-les-Dieux, cela-ainsi-bon.

    11°

    Et-il-dit (déclarant sa volonté), Lui-les-Dieux ; fera végéter, la-terre, une végétante herbe, germifiant-germe, substance fructueuse faisant-fruit, selon-l'espèce-sienne qui-ait semence-sienne dans-soi, sur-la-terre : et ce fut ainsi.

    12°

    Et-elle-fit-sortir (provenir, naître), la terre, une végétante herbe, germifiant-germe, d'après-l'espèce-sienne, et une-substance fructueuse qui semence-sienne-dans-soi, (avait et aura) selon l'espèce-sienne ; et-il-vit, Lui-l'Etre-des-êtres, cela-ainsi-bon.

    13°

    Et-fut-occident, et-fut-orient (libération et itération) jour troisième (troisième manifestation phénoménique).

    14°

    Et-il-dit, Lui-les-Dieux : il existera des-clartés-extérieures (lumières sensibles) dans-l'expansion-éthérée des-cieux, pour-faire-le-partage (le mouvement de séparation) entre le-jour et-entre la-nuit : et-elles-seront-en-signes-à-venir et-pour-les-divisions-temporelles et-pour-les-manifestations-phénoméniques-universelles, et-pour-les-mutations-ontologiques-des-êtres.

    15°

    Et-elles-seront-comme-des-lumières-sensibles (des foyers lumineux) dans-l'expansion-éthérée-des-cieux, pour-faire-briller (exciter la lumière intellectuelle) sur-la-terre : et-cela-fut-ainsi.

    16°

    Et-il-fit, Lui-les-Dieux, cette-duité (cette gémination, ce couple) de-clartés-extérieures les-grandes : l'ipséité-de-la-lumière centrale, la grande, pour-rerésenter-symboliquement le-jour (la manifestation universelle), et-l'ipséité-de-la-lumière-centrale la-petite, pour-représenter-symboliquement-la-nuit (la négation-manifestée) ; et-l'ipséité-des-étoiles (facultés virtuelles de l'univers).

    17°

    Et-il-préposa elles, Lui-les-Dieux, dans-la-force-raréfiante (l'expansion éthérée) des-cieux, pour-exciter-la-lumière (élémentisation intellectuelle) à-briller-d'une-manière-sensible, sur-la- terre.

    18°

    Et-pour-représenter-symboliquement dans-le-jour et-dans-la-nuit ; et-pour-faire-le-partage entre-la-lumière et-entre-l'obscurité : et-il-vit, Lui-l'Etre-des-êtres, cela-ainsi-bon.

    19°

    Et-fut-ocident, et-fut-orient, jour-quatrième (quatrième manifestation phénoménique).

    20°

    Et-il-dit, Lui-les-Dieux (déclarant sa volonté) : origineront-à-foisons, les-eaux, l'originante-vermiforme âme-de-vie et-le-volatile veloci-volant au-dessus-de-la-terre sur-la-face de-l'expansion-éthérée des-cieux.

    21°

    Et-il-produisit-et-forma (il créa), Lui-l'Etre-des-êtres, l'existence-individuelle des-ces-amplitudes-corporelles les-grandes (légions de monstres marins), et-celle-de-toute-âme de-vie mouvante d'un-mouvement-contractile, laquelle originaient-à-foisons les-eaux ; selon-l'espèce-à-eux ; et-celle-de-tout-volatile à-l'aile-forte-et-rapide, selon-l'espèce-sienne : et-il-vit-Lui-les-Dieux, cela-ainsi-bon.

    22°

    Et-il-bénit-eux, Lui-l'Etre-des-êtres, en-disant : propagez et-multipliez-vous, et-remplissez les-eaux, dans-les-mers, et-l'espèce-volatile se-multipliera en-la-terre.

    23°

    Et-fut-occident et-fut-orient (libération et itération), jour-cinquième (cinquième manifestation phénoménique).

    24°

    Et-il-dit, Lui-les-Dieux, fera provenir-la-terre, une âme-de-vie (une animalité), selon-l'espèce-sienne, quadrupède (à la marche élevée et bruyante) se-mouvant et-vivant-d'une-vie-terrestre, selon-l'espèce-sienne : et-cela-fut-ainsi.

    25°

    Et-il-fit, Lui-les-Dieux, cette animalité terrestre, selon l'espèce-sienne, et-ce-genre-quadrupède selon-l'espèce-sienne, et-l'universalité de-tout-mouvement-vital de-l'élément-adamique (homogène), selon l'espèce-sienne, et-il-vit, Lui-l'Etre-des-êtres, cela-ainsi-bon.

    26°

    Et-il-dit, Lui-les-Dieux (déclarant sa volonté), nous-ferons Adam en-ombre-nôtre, conformément-à-l'action-assimilante-à-nous : et-ils-tiendront-le-sceptre ; (ils régneront, eux adam, l'homme universel) , dans-les-poissons des-mers, et-dans-les-oiseaux des-cieux, et-dans-le-genre-quadrupède, et-dans-toute-mouvante-vie se-mouvant-sur-la-terre.

    27°

    Et-il-créa, Lui-les-Dieux, l'ipséité d'Adam (similitude première, unité collective, homme universel) en-ombre-sienne, en-ombre-de-Lui-l'Etre-des-êtres, il-créa-lui (Adam) ; mâle et-femelle il-créa l'existence-universelle-à-eux.

    28°

    Et-il-bénit l'existence-universelle-à-eux, Lui-les-Dieux, et-il-dit-à-eux : engendrez et-multipliez et-remplissez la-terre et-captivez-la, et-tenez-le-gouvernail (régnez) dans-le-poisson des-mers, et-dans-l'oiseau des-cieux, et-dans-toute-chose mouvante-d'un-mouvement-vital sur-la-terre.

    29°

    Et-il-dit, Lui-l'Etre-des-êtres, voici ! J'ai-donné-à-vous en-totalité l'herbe germinant-germe qui-est sur-la-face de-toute-la-terre, et-en-totalité la-substance-végétale qui-a dans-soi fruit ; substance germinant-germe, à-vous sera pour aliment.

    30°

    Et-à-toute-vie de-la-terre, et-à-vous-volatile des-cieux, et-à-tout-être reptiforme-se-traînant sur-la-terre, qui-a-dans-soi souffle-animé de-vie, (j'ai-donné) en-totalité la-verdoyante herbe pour-aliment : et-cela-fut-ainsi.

    31°

    Et-il-vit, Lui-les-Dieux, ce-tout lequel il-avait-fait, et voici ! bon autant-que-possible (selon sa mesure), et-fut-occident, et-fut-orient (libération et itération), jour sixième (sixième manifestation phénoménique).

     

    Chapitre II - La distinction

    Et-seront-ainsi-furent-accomplis (totalités, parfaits) les-cieux-et-la-terre, et-toute l'ordonnance-conductrice-à-eux (la nature régulatrice).

    Et-il-accomplit, Lui-les-Dieux, dans la-manifestation-phénoménique la-septième, l'acte-souverain qu'il-avait-exercé ; et-il-se-restitua (il se rétablit dans son ineffable séité) la-manifestation-lumineuse-universelle la-septième, après-tout-l'acte-de-sa-souveraine-puissance, qu'il-avait-exercé.

    Et-il-bénit, Lui-les-Dieux, ce-jour le-septième (septième manifestation phénoménique) ; et-il-sanctifia l'existence-sienne-à-jamais, à-cause-que dans-elle, il-se-restitua (il retourna dans son ineffable séité), après-tout-l'acte-souverain durant lequel-il-avait-crée, Lui-l'Etre-des-êtres, selon-l'action-de-faire-à-lui..

    Tel-est-le-signe (l'emblême, le monument sacré, hiéroglyphique) des-générations-des-cieux et-de-la-terre, dans-l'acte d'être-créés-eux, au-jour (la manifestation lumineuse) de-l'action-de-faire de-IHÔAH, Lui-l'Etre-des-êtres, la-terre-et-les-cieux.

    Et-toute-la conception-de-la-nature, avant-qu'elle-existera en-la-terre ; et-toute-la-végétation-de-la-nature, avant-qu'elle-germera : car-non-faire pleuvoir IHÔAH, Lui-les-Dieux, sur-la-terre, et-Adam (l'homme universel) non-être (non exister en acte) pour-travailler la-substance-adamique (lélément homogène, similaire à Adam).

    Mais-une-émanation-virtuelle s'élevait-avec-énergie du-sein- de-la-terre et-abreuvait cette-toute-la-face de-l'élément-adamique.

    Et-il-forma (substantialisa, en déterminant les éléments vers un but) IHÔAH, Lui-l'Etre-des-êtres, l'ipséité d'Adam (l'homme universel) en-raréfiant (sublimant le principe) de-l'élément-adamique ; et-il-inspira dans-la-faculté-inspirante-à-lui un-étant-élevé (une essentialité) des-vies ; afin-qu'il-fût cet-homme-universel (Adam) selon-l'âme-vivante.

    Et-il arrêta (traça), IHÔAH, Lui-les-Dieux, une-enceinte (une circonférence organique) dans-la-sphère-sensible-et-temporelle extraite-de-l'antériorité-universelle (des temps) ; et-il-plaça là ce-même Adam qu'il-avait-formé-pour l'éternité.

    Et-il-fit-développer, IHÔAH, Lui-les-Dieux, de-cet-élément-adamique (homogène) toute-substance-végétative belle-autant-que-possible selon-la-vue, et-bonne selon-le-goût ; et-une-substance de-vies dans-le-centre de-l'enceinte-organique ; et-une-substance-végétative de-la-connaissance du-bien et-du-mal.

    10°

    Et-un-fleuve (une émanation) était-coulant de-ce-lieu-temporelle-et-sensible, pour-l'action-d'abreuver cette-même-sphère-organique ; et-de-là, il-était-se-divisant afin-d'être-à-l'avenir selon-la-puissance-quaternaire-multiplicatrice-des-principes.

    11°

    Le-nom-du-premier (de ces principes émanés) était-Phishon (la réalité physique, l'Etre apparent) lui-qui-est circonscrivant toute-la-terre-de hawila, (l'énergie virtuelle laquelle-est-le lieu-propre-de-l'or (la réflexion lumineuse).

    12°

    Et-l'or-de la-terre icelle, bon ; lieu-propre du-Bedellium (séparation mystérieuse), et-de-la-pierre shohâm. (Sublimation universelle).

    13°

    Et-le-nom-du-fleuve (du principe émané) deuxième, était-Gîhôn, (le mouvement déterminant) lui-qui-est entourant toute-la-terre èhoush, (le principe igné).

    14°

    Et-le-nom du-fleuve (de l'émanation) troisième, était hiddekel (le rapide et léger propagateur), et fluide électrique, magnétique, galvanique, etc.) lui-qui-est-le-faisant-aller (le moyen de propagation) du-principe-primitif de-la-félicité (de l'ordre, de l'harmonie) et-le-fleuve (l'émanation) quatrième-était lui-qui-est le-fécondateur.

    15°

    Et-il-prit, IHÔAH, Lui-les-Dieux, ce-même-Adam (l'homme universel), et-il-laissa-lui dans-la-sphère-temporelle-et-sensible, pour ellaborer-elle, et-pour-la-surveiller-avec-soin.

    16°

    Et-il-prescrivit, IHÔAH, Lui-les-Dieux, (statua, régla), envers-Adam, selon-l'action-de-déclarer (sa parole) : de-toute-substance-végétative de-l'enceinte-organique, alimentant tu-peux-t'alimenter.

    17°

    Mais-de-la-substance-physique de-la-connaissance du-bien et-du-mal, non-pas tu-consommeras de-quoi-d'elle ; car dans-le-jour de-la-consommation-à-toi de-quoi-d'elle, mourant tu-mourras (tu passeras à un autre état).

    18°

    Et-il-dit, IHÔAH, Lui-l'Etre-des-êtres, pas-bon ête-Adam (l'homme universel) dans-la-solitude-sienne : Je-ferai-à-lui une-force-auxiliaire (un soutien, un aide, une corrobation, une doublure) en-reflet-lumineux-de-lui.

    19°

    Et-il-avait-formé (en coordonnant les éléments vers un but) IHÔAH, l'Etre-des-êtres du-sein-de-l'adamique, (élément homogène) toute-vie de la-nature-terrestre et-toute-espèce-de volatile des-cieux ; et-il-fit-venir vers-Adam, pour-voir quel il-assignerait-nom-à-cela (selon lui) : et-tout ce-qu'il-assigna-nom-à-cela (selon lui), Adam, (l'homme universel) âme-de-vie ce-fut-le-nom-sien-de-lui

    20°

    Et-il-assigna Adam, des-noms-à-tout l'espèce-quadupède, et-à-l'epèce-volatile des-cieux, et-à-toute-l'animalité de-la-nature-terrestre : et-pour-Adam (l'homme universel) non-pas trouver un-aide (une force auxiliaire) comme-un-reflet-lumineux-de-lui.

    21°

    Et-il-laissa-tomber, IHÔAH, Lui-les-Dieux, un-sommeil-sympathique, (mystérieux et profond) sur-Adam (l'homme universel) qui-dormit : et-il-rompit de-l'unité-une-des-enveloppes-siennes (extérieures) et-il-couvrit-avec-soin (il colora) forme-et-beauté-corporelle la-faiblesse (l'inférioté)-à-elle.

    22°

    Et-il-reconstruisit (consolida, rétablit dans son premier état) IHÔAH, Lui-l'Etre-des-êtres, la substance-de-l'enveloppe-extérieure, laquelle il-avait-rompue d'Adam (l'homme universel) pour- (baser) Aîshah (la femme intellectuelle, la faculté volitive d'Adam) : et-il-amena-elle à-lui-Adam.

    23°

    Et-il-dit Adam (déclarant sa pensée) celle-ci-est actuellement substance-universelle de-la-substance-à-moi, et-forme-corporelle-de-la-forme-corporelle-à-moi : à-celle-là-même il-assigna-nom Aîshah (volonté principiante, femme intellectuelle) à-cause-que-du-principe-volitif Aîsh (l'homme intellectuel) elle-avait-été-détachée-ipséité-même.

    24°

    Sur-ce-donc il-quittera, l'homme-intellectuel, le-père-même-sien, et-la-mère-sienne, et-il-se-réunira (ne fera qu'un être) avec-la-femme-intellectuelle-à-lui : et-ils-seront-selon-la-forme-extérieure, un.

    25°

    Et-ils-étaient-les-deux-eux-mêmes, Adam (l'homme universel) et-la-femme-intellectuelle-à-lui entièrement-découverts ; et-non-pas-se-faisaient-honte-entr'eux.

     

     

    Chapitre III - L'extraction

    Or-l'Ardeur-cupide (l'intérêt, l'envie, l'égoïsme) était une-passion-générale (un principe aveugle) parmi-toute l'animalité de-la-nature-élémentaire laquelle avait-faite IHÔAH Lui-les-Dieux : et-elle dit (cette passion) à-Aîshah (la faculté volitive d'Adam) à-cause de-quoi déclara Lui-les-Dieux, non-pas-vous-vous-alimenterez de-toute substance de-l'enceinte-organique ?

    Et-elle-dit Aîshah (la faculté volitive) à-cette-ardeur-cupide : du fruit, substance de-l'enceinte-organique, nous-nous-pouvons-alimenter.

    Mais-du-fruit de-la-substance-même laquelle-est au-centre de l'enceinte-organique, il-déclara, Lui-les-Dieux : non-pas vous-pourrez-vous-alimenter de-quoi-de-lui, et-non-pas-vous-pourrez-plonger (aspirer-votre-âme) dans-lui ; de-peur-que vous-vous-fassiez-inévitablement-mourir.

    Et-elle-dit, la-passion-ardente-de-la-convoitise, à Aîshah (la faculté volitive d'Adam) non-pas-mourant vous-vous-ferez-inévitablement-mourir.

    Car sachant, Lui-les-Dieux, que dans-le-jour, aliment à vous de-quoi-de-lui (vous ferez) seront-ouverts-à-la-lumière, les-yeux à-vous, et-vous-serez tels-que Lui-les-Dieux, connaissant-le-bien-et-le-mal.

    Et-elle-considéra Aîshah, que bonne-était la-substance-élémentaire-selon-le-goût, et-que mutuellement-désirée-elle-était selon-les-yeux, et-agréable autant-que-possible cette-substance, selon-l'action-d'universaliter-l'intelligence ; et-elle-prit du-fruit-sien, et-elle-s'alimenta, et-elle-donna-avec-intention aussi à-l'être-intellectuel-sien, réuni-à-elle ; et-il-s'alimenta.

    Et-furent-ouverts les-yeux à eux-deux ; et-ils-connurent que dénués-de-lumière (stériles, révélés dans leur obscur principe), ils-étaient : et-ils-se-firent-naître une-élévation-ombreuse (un voile) de-tristesse-mutuelle-et-de-deuil ; et-ils-firent-àeux-des-pélerines, (des vêtements de voyage).

    Et-ils-entendirent-la-voix même de-IHÔAH, Lui l'Etre-des-êtres, se-portant-en-tous-sens, dans-l'enceinte-organique, selon-le-souffle-spiritueux du-jour : et-il-se-cacha, Adam (l'homme universel) et-la-femme-intellectuelle-à-lui (sa faculté volitive) de-la-face de- IHÔAH Lui-les-Dieux, au-centre de-la-substance de-la-sphère-oragnique.

    Et-il-prononça-le-nom, IHÔAH, Lui-les-Dieux, à-lui-Adam ; et-il-dit-à-lui : où-de-toi ? (où t'a porté ta volonté).

    10°

    Et-il-dit (répondant Adam) cette-voix-tienne j'ai-entendue en-l'enceinte-organique et-j'ai-vu-que-dénué-de-lumière (révélé dans mon obscurité) j'étais : et-je-me-suis-caché.

    11°

    Et-il-dit (Ælohim), qui-a-enseigné-à-toi qu'ainsi-dénué tu étais ? sinon-de-cette-substance-physique de-laquelle j'avais-prescrit-à-toi de nullement-t'alimenter de-quoi-d'elle.

    12°

    Et-il-dit Adam (l'homme universel) : Aîshah (la faculté volitive) que-tu-donnas-compagne-à-moi, elle-est-celle-qui a-donné à-moi de-cette-substance-physique ; et-je-m'en-suis-alimenté.

    13°

    Et-il-dit IHÔAH, Lui-les-Dieux, à Aîshah (la faculté volitive d'Adam) pourquoi-cela fis-tu ? et-elle-dit (répondant) Aîshah, l'orgueil-cupide (cette insidieuse passion) fit-délirer-moi, et-je-m'alimentai.

    14°

    Et-il-dit, IHÔAH, l'Etre-des-êtres, à-ce-vice-insidieux (passion cupide) puisque tu-as-fait cela, maudit sois-tu parmi-tout-le-règne-animal et-parmi-toute-vie de-la-nature-élémentaire. D'après-l'inclination-tortueuse-tienne tu-agiras-bassement et-d'exhalaisons-physiques tu-alimenteras tous-les-jours-de l'existence-à-toi.

    15°

    Et-une-antipathie-profonde, je-mettrai entre-toi et-entre-Aîshah (la faculté volitive d'Adam) et-entre la-propagation-à-elle : Elle (cette même propagation) comprimera (restreindra- à-toi-, tu-comprimeras-à-elle les suites (du mal).

    16°

    A-la-faculté-volitive, il-dit : le-nombre je-multiplierai des-obstacles-physiques-de-toute-sorte-à-toi, et-des-conceptions-tiennes : en-travail-angoisseux tu enfanteras-des-produits ; et-vers-le-principe-intellectuel-à-toi le-penchant-tu-auras-tien ; et-lui il-dominera-en-toi (s'y représentera symboliquement).

    17°

    Et-à-Adam (l'homme universel), il-dit : puisque tu-as-écouté à-la-voix de l'épouse intellectuelle-à-toi (ta faculté volitive) et-que-tu-t'es-alimenté de-cette-substance, laquelle j'avais-fortement-recommandé-à-toi, selon-ce-dire : non-pas-tu-t'alimenteras de-quoi-d'elle : maudite ! soit-la-terre-adamique (l'homogène et similaire à toi) dans-le-rapport-tien : en-travail-angoisseux tu-t'alimenteras-d'elle tous-les-jours (les manifestations phénoméniques) des-vies-à-toi.

    18°

    Et-les-productions-tranchantes, et-les-productions-incultes-et-désordonnées germeront-abondamment pour-toi ; et-tu-t'alimenteras des-fruits-âcres-et-desséchés-de-la-nature-élémentaire.

    19°

    En-agitation-continuelle de-l'esprit-tien, tu-t'alimenteras de-nourriture jusqu'au-restituer (au réintégrer, au ressusciter-tien à-la-terre-adamique (homogène et similaire à toi) car tel de-quoi-d'elle tu-as-été-tiré, tel-esprit-élémentaire tu-es ; et-à-l'élément-spiritueux tu-dois-être-restitué.

    20°

    Et-il-assigna, Adam, nom à-l'épouse-intellectuelle-sienne (sa faculté volitive) Hewah (existence élémentaire) à-cause-qu'elle-était la-mère de-toute-existence.

    21°

    Et-il-fit, IHÔAH, l'Etre-des-êtres à-Adam (l'homme universel) et-à-l'épouse intellectuellement-sienne, tel-que-des-corps de-défense (des remparts) et-il-les-enveloppa-avec-soin.

    22°

    Et-il-dit, IHÔAH ; Lui-les-Dieux, « voici ! Adam étant tel-qu'un de-l'espèce-à-nous, selon la-connaissance du-bien et-du-mal » : et-à-ce-temps, de-peur-qu'il-étendra la-main-sienne et-prendra aussi de la-substance-élémentaire des-vies, et-qu'il-s'alimentera et-vivra selon-la-période-infinie (l'éternité) :

    23°

    Alors-il-detacha-lui, IHÔAH, l'Etre-des-êtres, de-la-sphère-organique de-la-sensibilité-temporelle ; afin-de-travailler cette-même-substance-adamique, de-laquelle il-avait-été-pris hors.

    24°

    Et-il-éloigna ce-même Adam (l'homme universel), et-il-fit-résider de-l'antériorité-univrselle-des-temps, à-la-sphère-temporelle-et-sensible, ce-même-Chérubin (un être semblable aux innombrables légions) et-cette-même-flamme incandescente de-l'ardeur-dévastatrice tourbillonnant-sans-cesse-sur elle-même, pour-garder la-route de-la-substance-élémentaire des vies.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique