• Liste des souverains mérovingiens et carolingiens

     

    inhumés hors de Saint-Denis et hors de Paris

    Rappel sur Paris et Saint-Denis :
    Clovis avait été inhumé à Paris dans l’église de l’abbaye Sainte-Geneviève, alors que son père Childéric avait été enterré à Tournai sous un tumulus, selon la tradition païenne franque.
    Clovis s’inspirait, lui, d’un schéma romain christianisé imitant la basilique des Saints-Apôtres de Constantinople.
    La nécropole du grand roi mérovingien devint familial à très court terme : une de ses filles, ainsi que la reine Clotilde et leurs petits enfants y trouvèrent place (534 et 544).
    Par la suite, avec l’éclatement du royaume franc, les fils de Clovis voulurent se démarquer de leur illustre père. Childebert fonda St Vincent devenue St Germain des Prés qui fut la plus importante nécropole familiale des Mérovingiens.
    Malgré tout, Saint-Denis dut assez tôt accueillir des princes mérovingiens comme l’atteste la découverte du corps de la reine Arégonde en 1958.

    Nouvelles nécropoles mérovingiennes hors de Saint-Denis et de Paris
    Mais les partages successifs du royaume entre les membres de la famille mérovingienne ont entrainé aussi la création de nécropoles royales dans les capitales de ces éphémères Etats… Oubliées au cours des siècles, elles n’ont pas toujours été retrouvées. Au XIII° siècle, elles redevenaient toutefois au goût du jour et l’on dressa des gisants à la mémoire des souverains retrouvés, un peu comme sur le modèle de la commande de saint Louis à Saint-Denis.

    Ainsi :
    - à Saint-Médard de Soissons, dans sa célèbre crypte :
    les tombeaux de Clotaire I° et Clotaire III, ainsi que le tombeau de Sigebert.


    Reproduction d'un dessin de Tavernier de Jonquières gravé par Née pour le "Voyage pittoresque de la France" de Benjamin de Laborde, t. VI, "Picardie", 1787.
    © Soissons ; musée de Soissons, 2004, © Direction des musées de France, 2008
    Crédits photographiques © Minetto Michel



    Cercueil de Childebert II (présumé), début XX°s


    Crypte de l'ancienne abbaye Saint-Médard (détruite) état actuel



    - à Saint-Martin d’Autun, dans une crypte funéraire dont seul le plan est connu :
    sarcophage de la reine Brunehaut (reine d’Austrasie morte suppliciée en 613), aujourd'hui au Musée Rollin d'Autun



    Après Dagobert et Clovis II, les Mérovingiens de Neustrie choisirent comme nécropole de nouveau St Germain des Prés à Paris ou St Etienne de Choisy (Oise) [ comme Childebert III ], délaissant Saint-Denis.

    C’est bien pourquoi les Carolingiens n’eurent aucun complexe à prendre Saint-Denis comme nécropole principale. Charles Martel (741), Pépin de Bref (768), puis, après Charlemagne (enterré à Aix la Chapelle), Charles le Chauve et Ermentrude, élirent Saint-Denis pour dernière demeure.

    Mais on rencontre aussi d’autres lieux de sépultures carolingiennes :
    - Saint-Arnoul de Metz – où l’abbé Thibault (1239) nous apprend que les souverains y ont été inhumés avec grand soin. Il a trouvé vêtements de soie, gants, anneaux, bâtons et couronnes dans certaines tombes qu’il ne s’était pas gêné à faire ouvrir.
    Charlemagne fit de cette abbaye la nécropole de sa famille : sa femme Hildegarde, ses sœurs, ses fils, et l’empereur Louis le Pieux y furent enterrés. Le siège de Metz par Charles Quint en 1552 entraîna la destruction de l’abbaye. Elle fut transférée, avec les tombeaux impériaux, à l’intérieur des remparts dans le couvent dominicain des Prêcheurs, construit en 1221, couvent qui, à l’exception de l’église, fut reconstruit au XVIIe siècle. On peut aujourd’hui voir ces bâtiments, avec en particulier le cloître, l’ancien réfectoire et l’ancienne sacristie. Lors de la Révolution, elle fut confisquée comme bien national, les religieux furent expulsés et les tombeaux impériaux détruits. Une partie du tombeau de Louis le Pieux se trouve au musée de Metz.


    Tombeau de l'empereur Louis le Pieux, état avant la Révolution
    Gravure sur acier originale gravée par Chaillot. 1838




    - à Saint-Rémi de Reims :
    Carloman I°, frère de Charlemagne, Louis IV d'Outremer, et Lothaire
    - à Saint-Corneille de Compiègne :
    Louis II le Bègue et Louis V (dernier roi de France Carolingien)

    Il ne subsiste guère de témoignages de ces sépulcres ; quelques fragments sculptés (Reims, Metz).

    Récapitulation - Liste des souverains mérovingiens et Carolingiens enterrés hors de Paris et de Saint-Denis :

    Mérovingiens :
    • Clodion le chevelu vers 455.
    • Mérovée en 457.
    • Childéric Ier entre 481/482 à Tournai.
    • Clodomir en 524.
    • Thierry Ier en 534.
    • Théodebert Ier en 548 à Reims.
    • Théodebald en 555.
    • Clotaire Ier en 561 à Soissons dans la basilique Sainte-Marie, devenue l'église Saint-Médard.
    • Sigebert Ier en 575 à Soissons dans la basilique Sainte-Marie, devenue l'église Saint-Médard.
    • Gontran en 592 à Chalon-sur-Saône dans la basilique Saint-Marcel, actuel Saint-Marcel-les-Chalon.
    • Childebert II en 596 à Metz..
    • Théodebert II en 612.
    • Thierry II en 613 à Metz.
    • Sigebert II en 613.
    • Caribert II en 632 à Blaye dans la basilique Saint-Romain.
    • Chilpéric en 632 à Blaye dans la basilique Saint-Romain.
    • Sigebert III en 656 à Metz dans l'église Saint-Martin.
    • Childebert l'adopté (dynastie Pippinide, futur Carolingien) en 661.
    • Clotaire III en 673 à Chelles.
    • Clovis III en 676.
    • Dagobert II en 679 à Stenay, dans l'église Saint-Dagobert.
    • Clovis IV en 694/695.
    • Childebert III en 711 à Choisy-au-Bac dans l'église Saint-Etienne.
    • Dagobert III en 715.
    • Clotaire IV en 719/720.
    • Chilpéric II en 721 à Noyon.
    • Thierry IV en 737.
    • Childéric III en 751 à l'abbaye Saint-Bertin de Sithiu (Saint-Omer).
    • Thierry, exilé à l'abbaye de Saint-Wandrille de Fontenelle.

    Carolingiens
    • Carloman Ier, frère de Charlemagne. Inhumé en 771 en l'église abbatiale de Saint-Remi de Reims
    • Charles Ier dit le Grand ou Charlemagne inhumé en 814 à Aix-la-Chapelle
    • Louis Ier dit le Pieux inhumé en 840 à l'abbaye de Saint Arnoul de Metz
    • Louis II dit le Bègue inhumé en 879 à l'abbaye Saint-Corneille de Compiègne
    • Charles III le Gros inhumé en 887 au monastère de Reichenau situé sur une île du lac de Constance
    • Charles III le Simple inhumé en 929 dans l’église Saint-Fursy de Péronne.
    • Louis dit d'Outremer inhumé en 954 dans l’église abbatiale de Saint-Remi de Reims.
    • Lothaire de France inhumé en 986 dans l'église abbatiale de Saint-Rémi de Reims.
    • Louis V de France inhumé en 987 à l'abbaye Saint-Corneille de Compiègne.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique