• Les Nombres<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    Symbolisme et Propriétés

    <o:p></o:p>

    Steve Desrosiers<o:p></o:p>

    Septembre 2003<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

                                                                                      Avant propos<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

         Cet ouvrage est une synthèse, non exhaustive, des symboles numériques rencontrés le plus fréquemment soit dans les traditions religieuses, les textes sacrés, l'arithmosophie, l'ésotérisme ou autres. Il n'est qu'un outil parmi tant d'autres dans les mains du lecteur désireux d'élargir ses horizons sur la compréhension du symbolisme des nombres.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

         Je n'ignore pas toutefois que toute oeuvre humaine comporte des "scories". Aussi je remercie d'avance tous ceux qui m'indiqueront des erreurs ou des omissions en cet ouvrage. Je n'ai pas la prétention de connaître ne serait-ce qu'une seule goûte d'eau du vaste océan de connaissances de l'univers visible et invisible créé par Notre Père des Cieux.<o:p></o:p>

    "Tu as tout ordonné avec mesure, nombre et poids." (Sg 11,20)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Introduction<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    L'expression symbolique se retrouve partout, sous toutes ses formes. L'une des raisons d'être du symbole c'est qu'il permet d'aider l'homme à saisir certaines réalités de l'univers qu'autrement il n'arriverait possiblement jamais à comprendre. Le symbole est pour ainsi dire la partie visible de l'iceberg, le signe (ou forme) matériel exprimant une réalité immatérielle. Il a ce pouvoir de nous relier directement à la réalité cachée et à ce titre il agit comme facteur de lien.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Malgré la grande diversité de formes que peut prendre le langage symbolique, ce manuel se limite au symbolisme des nombres. Il renferme des citations et des descriptions relatives aux nombres qu'on retrouve un peu partout dans les livres à caractères religieux, exotériques, arithmosophiques ou autres. Il n'est pas un recueil de définitions, comme les lexiques ou vocabulaires habituels, car un symbole dépasse la câdre d'une simple définition.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Cet ouvrage se veut avant tout un outil de référence où le lecteur pourra puiser afin de l'aider à comprendre le symbolisme des nombres ou encore pour obtenir des exemples pratiques de leur utilisation que jadis nos pères employaient ou ont eux‑mêmes reçus de leurs ancêtres ‑ et même de Dieu. La lecture de ce dictionnaire qui peut se feuilleter au hasard, permettra au lecteur de s'aventurer dans l'univers des nombres et de son symbolisme dont le contenu est une source quasi inépuisable de connaissance et de recherche. Il ouvre un champ de réflexion et de méditation presque illimité.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    En plus d'être un symbole, le nombre correspond aussi à une réalité agissante dans l'univers. Savoir lire les symboles, c'est savoir lire les tendances ou plus encore les forces mises en action. Le pythagorisme formulait pour sa part que chaque réalité (abstraite ou concrète) est représentable par un nombre (ou équation). Quoique cette doctrine demeure discutable, de nos jours, considérant les fondements mathématiques sur lesquels l'homme édifie ses progrès technologiques, il faut admettre que cette idée n'était tout de même pas loin de la vérité.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Cependant, la relation existant entre le symbolisme et la réalité physique n'est pas toujours évidente. Il n'est donc pas toujours aussi simple de tirer des conclusions sur la signification symbolique ou physique d'un nombre particulier si très peu d'exemples sont donnés ou même connus.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    L'objet de cet ouvrage était justement de recueillir une grande quantité d'informations concernant l'usage des nombres au cours de l'histoire. Par comparaison avec plusieurs données, l'analyse consistant à établir un parallèle entre le symbole, le mystique et la réalité physique devient plus facile voir même évidente dans certains cas.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Cet ouvrage fait volontairement abstraction du symbolisme avancé par les nombreux ouvrages traitant de numérologie. En fait, mes efforts de recherche se sont surtout orientés vers les textes sacrés des différentes religions tel que <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName>, le Coran, le Talmud, et aussi des textes hindouistes, bouddhiques, <st1:PersonName ProductID="la Kabbale">la Kabbale</st1:PersonName> ou autres. Également des textes mystiques tel que des récits de visions ou de révélations furent scrutés. L'astrologie, l'astronomie, la philosophie, l'arithmosophie, l'arithmologie, et même des données scientifiques, lorsqu'ils ont été jugées pertinentes pour la compréhension et l'analyse, ont servis de références pour monter cet ouvrage.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les nombres apparaissent dans l'ordre croissant à partir de zéro. Les informations pour chacun des nombres sont classées en cinq catégories:<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

         -     Symbolisme<o:p></o:p>

         -     Bible<o:p></o:p>

         -     Général<o:p></o:p>

         -     Guématrie<o:p></o:p>

         -     Occurrence<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Dans la littérature il y a cependant des nombres qui reviennent plus souvent que d'autres. Par conséquent certains nombres auront beaucoup d'informations décrivant leur usage, d'autres très peu et d'autres encore aucune information. C'est donc dire que l'ensemble de ces cinq classes ne sera pas toujours présent pour chacun des nombres apparaissant dans cet ouvrage. Il y aura même certains nombres dont les informations ne seront listés que dans une seule classe, faute de n'avoir pu rien découvrir d'autre.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    La classe «Symbolisme» ne traite le nombre qu'au niveau de son symbole, de sa représentation et de sa signification. Les textes et faits bibliques apparaîssent dans la classe «Bible» tandis que les données concernant les autres religions sont listées dans la section dite «Général». Toutes les informations ne faisant d'ailleurs pas partie des quatre autres classes apparaîtront dans cette section. Certains points qui font parties du christianisme mais qu'on ne retrouve pas dans <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName> seront aussi classés dans la section «Général».<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    La quatrième classe est appelée «Guématrie». Ce mot provient du mot hébreu «guématria». C'est un procédé utilisé principalement par les kabbalistes qui consiste à remplacer les lettres d'un mot ou d'une phrase par leur valeur numérique pour ensuite les additionner afin d'obtenir une valeur totale qui sera associée à ce mot ou à cette phrase. Les mots de même valeur guématique possèdent un sens rapproché que les kabbalistes utilisent afin d'aller chercher la signification profonde cachée derrière le mot. La kabbale associe aux 22 lettres de l'alphabet hébreu un nombre particulier. Mais la guématrie n'est pas seulement utilisé pour les textes écrits en hébreu: les grecs, les arabes et les chinois avaient aussi l'habitude de cette forme d'étude. Nous nous contenterons de lister ici seulement les alphabets hébreu et grec.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Il existe plusieurs écoles de pensée tant qu'à l'attribution des chiffres aux lettres. Disons simplement qu'on distingue la numérotation ordinaire (référencé ici à la guématrie en «N») et la numérotation simple (référencé ici à la guématrie en «n»).<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Pour les lettres hébraïques, l'échelonnement des nombres de la numérotation ordinaire s'étend de 1 à 400 pour les 22 premières lettres. Figurent ensuite cinq autres lettres qui ont une forme et une valeur numérique différentes lorsqu'elles se trouvent à la fin d'un mot. Ce sont le kaph final avec 500, le mem final avec 600, le nun final avec 700, le phé final avec 800 et le tzadé final avec 900. Pour l'alphabet grec, l'échelonnement s'étend de 1 à 900, avec 9 unités, 9 dizaines et 9 centaines.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Alphabet Hébreu<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

          Lettre                  Nom                     Valeur                       Valeur<o:p></o:p>

         Hébraïque            de la lettre             numérique                  numérique<o:p></o:p>

                                     en Hébreu              (guématrie en N)       (guématrie en n)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

                     )                       aleph                         1                               1<o:p></o:p>

                     b                      beth                           2                               2<o:p></o:p>

                     g                      guimel 3                    3<o:p></o:p>

                     d                      daleth  4                    4<o:p></o:p>

                     h                                                    5                               5<o:p></o:p>

                     w                     waw                          6                               6<o:p></o:p>

                     z                      zaïn                           7                               7<o:p></o:p>

                     x                      heth                           8                               8<o:p></o:p>

                     +                      teth                            9                               9<o:p></o:p>

                     y                      yod                           10                             10<o:p></o:p>

                     k                      kaph                          20                             11<o:p></o:p>

                     l                       lamed                        30                             12<o:p></o:p>

                     m                     mem                          40                             13<o:p></o:p>

                     n                      nun                            50                             14<o:p></o:p>

                     s                      samekh                      60                             15<o:p></o:p>

                     (                       ayin                           70                             16<o:p></o:p>

                     p                      phé                            80                             17<o:p></o:p>

                     c                      tzadé                         90                             18<o:p></o:p>

                     q                      qoph                         100                           19<o:p></o:p>

                     r                       résh                           200                           20<o:p></o:p>

                     #                      shin                           300                           21<o:p></o:p>

                     t                       taw                            400                           22<o:p></o:p>

                     \                       kaph final                   500                           23<o:p></o:p>

                     {                      mem final                   600                           24<o:p></o:p>

                     }                      nun final                     700                           25<o:p></o:p>

                     v                      phé final                     800                           26<o:p></o:p>

                     j                       tzadé final                  900                           27<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Alphabet Grec<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

          Lettre                   Nom                          Valeur                 Valeur<o:p></o:p>

          Grecque              de la lettre                   numérique            numérique<o:p></o:p>

                                      grecque                    (guématrie en N)              (guématrie en n)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

                                      Alpha                        1                               1<o:p></o:p>

                                      Beta                          2                               2<o:p></o:p>

                                      Gamma                     3                               3<o:p></o:p>

                                      Delta                         4                               4<o:p></o:p>

                                      Epsilon                      5                               5<o:p></o:p>

                                         Stigma                       6<o:p></o:p>

                                      Zeta                          7                               6<o:p></o:p>

                                      Eta                            8                               7<o:p></o:p>

                                      Theta                         9                               8<o:p></o:p>

                                      Iota                           10                             9<o:p></o:p>

                                      Kappa                       20                             10<o:p></o:p>

                                      Lambda                     30                             11<o:p></o:p>

                                      Mu                            40                             12<o:p></o:p>

                                      Nu                            50                             13<o:p></o:p>

                                      Xi                              60                             14<o:p></o:p>

                                      Omicron                    70                             15<o:p></o:p>

                                      Pi                              80                             16<o:p></o:p>

                                            Koppa                      90<o:p></o:p>

                                      Rho                           100                           17<o:p></o:p>

                                      Sigma                        200                           18<o:p></o:p>

                                      Tau                           300                           19<o:p></o:p>

                                      Upsilon                      400                           20<o:p></o:p>

                                      Phi                            500                           21<o:p></o:p>

                                      Chi                            600                           22<o:p></o:p>

                                      Psi                             700                           23<o:p></o:p>

                                      Omega                      800                           24<o:p></o:p>

                                            Sampi                        900<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>



    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Table ASCII<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

            Lettre                     Valeur                       Lettre                         Valeur<o:p></o:p>

           Majuscule                 numérique                Minuscule                   numérique<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

               A                         65                            a                               97<o:p></o:p>

               B                        66                             b                               98<o:p></o:p>

               C                        67                             c                                99<o:p></o:p>

               D                        68                             d                               100<o:p></o:p>

               E                         69                              e                              101<o:p></o:p>

               F                         70                              f                               102<o:p></o:p>

               G                        71                              g                              103<o:p></o:p>

               H                        72                             h                                104<o:p></o:p>

               I                          73                              i                               105<o:p></o:p>

               J                         74                              j                               106<o:p></o:p>

               K                        75                             k                                107<o:p></o:p>

               L                         76                              l                                108<o:p></o:p>

               M                       77                             m                              109<o:p></o:p>

               N                        78                              n                               110<o:p></o:p>

               O                        79                              o                              111<o:p></o:p>

               P                         80                             p                               112<o:p></o:p>

               Q                        81                             q                               113<o:p></o:p>

               R                        82                              r                                114<o:p></o:p>

               S                         83                              s                                115<o:p></o:p>

               T                          84                            t                                116<o:p></o:p>

               U                        85                             u                               117<o:p></o:p>

               V                        86                              v                              118<o:p></o:p>

               W                        87                            w                              119<o:p></o:p>

               X                        88                              x                              120<o:p></o:p>

               Y                         89                            y                               121<o:p></o:p>

               Z                          90                             z                               122<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>



    La numérotation simplifiée est, disons, plus modeste! Les valeurs numériques suivent directement l'ordre de chacune des lettres dans l'alphabet. C'est ainsi que l'alphabet hébreu se voit attribuer les chiffres 1 à 27, et l'alphabet grec, 1 à 24, correspondant à l'alphabet des simples (guématrie en «n»). Sauf avis contraire, dans cet ouvrage, c'est la guématrie en «N» auquel il sera fait le plus souvent référence.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Comme nous sommes à l'ère des ordinateurs, d'autres enfin ont eu l'idée d'utiliser la table de caractères ASCII pour calculer la valeur chiffrée d'un mot, d'un nom ou d'une phrase. Cette table fait correspondre à chaque lettre de l'alphabet, majuscule et minuscule, un nombre dont l'ordinateur est capable de comprendre et d'utiliser dans ses traitements d'opération internes. Plusieurs autres types de guématrie sont aussi utilisés. Ils seront détaillés au moment de leur utilisation dans le texte.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    La dernière classe, nommée «Occurrence», donne le nombre de fois qu'apparaîssent certains mots ou chiffres dans les textes sacrés, en particulier celui de <st1:PersonName ProductID="la Bible. Aid←es">la Bible. Aidées</st1:PersonName> de plusieurs dictionnaires de concordances et de certains outils informatiques, mes recherches bibliques sur les chiffres m'ont permis de découvrir qu'il y a au total dans <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName> de Jérusalem 365 nombres différents et que la somme de leur occurrence individuelle donne au total 6666. La liste de tous ces chiffres, avec leur nombre d'occurrence respectif, est donnée dans cet ouvrage en appendice. Cependant, les références bibliques ne sont inscrites que pour les nombres ayant une quantité restreinte d'occurrence. Le lecteur prendra note que, sauf avis contraire, les sommations effectuées sur ces nombres renferment à la fois les nombres cardinaux et ordinaux. Tous les nombres de <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName> furent entrés dans un programme informatique que j'ai conçu afin d'y effectuer des traitements d'analyse dont les résultats ont été retranscrits dans cette classe. Saint Augustin était d'avis que les nombres contenus dans <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName> n'y était pas pour rien. À en juger du moins par la quantité différente de nombres retrouvés, qui est égale entre autre au nombre de jours dans l'année, il faut admettre que son inspiration fut assez juste.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Toutes les références bibliographiques et bibliques sont indiquées entre parenthèses (). La liste complète des références bibliographiques est listée en fin de volume. Les références et les citations de <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName> sont empruntées, sauf avis contraire, à la traduction française de la «Bible de Jérusalem». Ces références sont indiquées soit pour que le lecteur puisse de lui‑même vérifier les citations ou encore pour obtenir de plus amples informations. Le deuxième chiffre séparé par un tiret renvoit soit à la page du livre cité ou au tome. Dans ce dernier cas, séparé par un tiret, apparaît un troisième chiffre renvoyant à la page du livre. Si plusieurs pages sont à consulter, elles seront séparées par des virgules. Afin de faciliter la compréhension de certains nombres liés entre eux, le lecteur pourra également consulter à même cet ouvrage les nombres indiqués entre crochet [ ].<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Selon les différentes sources consultées, pour une même interprétation donnée, les nombres précisés étaient parfois différents d'un auteur à l'autre. Chaque fois que cela s'est produit, ces différentes versions ont quand même été inscrites, avec la référence entre crochet afin de permettre au lecteur de prendre en considération les différentes visions des auteurs.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Même si cet ouvrage ne fait pas de corrélation directe entre les informations citées, le lecteur attentif découvrira de nombreuses liaisons étonnantes à la fois entre les points d'une même classe, et aussi entre les classes elles-mêmes. Ces comparaisons sont d'autant plus remarquables lorsqu'on constate qu'il y a cohérence entre diverses formes de pensées, que se soit philosophique, arithmosophiques ou même entre les grandes religions qui sont apparues à travers les siècles. En fait le classement en cinq catégories n'est qu'un moyen pour mieux classifier les informations. En aucun temps elles ne doivent être prises séparément mais considérer comme formant un tout afin de permettre de mieux approndir les divers aspects d'un nombre.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Enfin, j'aimerais attirer l'attention du lecteur sur l'une des déclarations faite par Edgar Cayce à propos de ceux qui ont tendance à abuser de la numérologie, ou de la science des nombres:<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

                «Rappelez‑vous que ces nombres ‑ et les nombres en général, en eux‑mêmes ‑ n'ont qu'une signification relative, selon la pensée de l'homme à leur égard. Ils ne sont pas infaillibles! Car l'homme a le pouvoir de modifier sa pensée sur n'importe quoi, et, par cette pensée, de perturber n'importe quel facteur de causalité.» (Lecture 137‑119)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Le symbolisme des nombres fut, pour ainsi dire, permis par Dieu pour aider l'homme dans son évolution, et non pour l'asservir à un symbolisme pré‑existant. Le Christ Jésus avait enseigné à ses disciples et apôtres qu'il devait beaucoup souffrir, être mis à mort et que sa résurrection aurait lieu le troisième jour. Le chiffre trois, chiffre de <st1:PersonName ProductID="la Sainte Trinit←">la Sainte Trinité</st1:PersonName>, chiffre par excellence à priorie pour fixer sa résurrection, sans compter ses multiples significations au point de vue ésotérique. Pourtant le Christ ne serait pas ressuscité le troisième jour mais plutôt le deuxième jour. Il serait mort vendredi à trois heures de l'après‑midi et le dimanche matin Il n'aurait plus été dans son tombeau, ce qui fait environ quarante heures. Le Christ se serait‑il trompé ? Dans les récits de Maria Valtorta, selon les visions qu'elle eut, Jésus explique pourquoi sa résurrection eut lieu plus tôt que prévue. Lui, le Christ, n'a pas hésité à remettre en cause ses propres affirmations en devançant le délais fixé par lui‑même au sujet de sa résurrection. Agissant de la sorte, il se libérait du symbolisme suggéré par le chiffre trois, démontrant ainsi que Dieu n'est pas assujetti à un symbolisme déterminé.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Par cet exemple, j'ai voulu démontrer que l'homme ne doit pas devenir esclave du symbolisme donné par les nombres, mais s'en servir pour l'aider à évoluer dans sa quête d'absolue.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    En guise de conclusion, j'aimerais encore rajouter que cette recherche m'a permis de constater que, quelque soit la religion ou la croyance d'un peuple, il y a toujours eut la présence des nombres pour orienter l'homme dans sa démarche spirituelle. Où que l'on aille, que ce soit tout près de nous ou au bout du monde, il est inévitable qu'on retrouvera la trace de Dieu à travers les nombres. Mais n'oublions pas que c'est en allant on fond de soi que s'établie la rencontre avec Dieu.<o:p></o:p>

    ‑ 0 ‑<o:p></o:p>

    Symbolisme<o:p></o:p>

      Symbole du Néant, du Vide Absolu, du non manifesté, du Chaos, duquel tout est sorti. C'est l'oeuf originel fermé.<o:p></o:p>

      Signifie l'être indéterminé, ou encore le Non-Être.<o:p></o:p>

      Symbolise les idées latentes ou potentielles, non encore manifestées mais qui existent de façon virtuelle, n'attendant qu'une intervention divine pour sortir du néant et surgir dans la création.<o:p></o:p>

      Représente l'origine de toute chose et en même temps la limite à atteindre, le point de départ et le point d'arrivée d'un cycle ‑ illustrant l'identité paradoxale du non‑être et de la plénitude de l'être, selon Abellio. Ce perpétuel va‑et‑vient génère des vibrations ‑ pouvant représenter le Chant du Verbe ‑ qui font surgir <st1:PersonName ProductID="la Cr←ation.">la Création.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      Nombre parfait, exprimant le tout, donc l'univers, selon <st1:PersonName ProductID="la Basse M←sopotamie.">la Basse Mésopotamie.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      Signe numérique sans valeur par lui‑même, mais tenant la place des valeurs absentes dans les nombres. Uniquement par sa position, il confère à d'autres de la valeur, le zéro multipliant par 10 les nombres placés à sa gauche. Il symbolise ainsi la personne qui n'a de valeur que par délégation.<o:p></o:p>

      Le zéro indique le plan des réalisations.<o:p></o:p>

      De par sa forme de notation qui est circulaire, le zéro est considéré comme un symbole d'unité et aussi d'éternité.<o:p></o:p>

      Symbole du commencement.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Général<o:p></o:p>

      Le zéro n'est jamais utilisé dans <st1:PersonName ProductID="la Bible.">la Bible.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      En Égypte, aucun hiéroglyphe ne lui correspond.<o:p></o:p>

      Chez les mayas, le zéro est représenté par la spirale, l'infini ouvert par l'infini fermé.<o:p></o:p>

      Selon certaines croyances superstitieuses, pour conjurer l'inflammation d'intestin, on suggère d'inscrire trois zéros sur le ventre de la personne avec une "pierre bleue".<o:p></o:p>

      Les équations mathématiques à un ou plusieurs inconnus sont résolues en les égalant à zéro.<o:p></o:p>

      Les mathématiques transcendantes démontrent que zéro multiplié par l'infini donne l'unité:<o:p></o:p>

         0 x  = 1.<o:p></o:p>

      L'Arcane majeur du Tarot nommé Mat n'a pas de chiffre. On lui attribue souvent la vingt‑deuxième place, mais il pourrait être le zéro.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ‑ 1 ‑<o:p></o:p>

    Symbolisme<o:p></o:p>

      Symbole de l'essence, il représente le chiffre du Dieu‑Père, au sein de <st1:PersonName ProductID="la Trinit←">la Trinité</st1:PersonName>, dans la symbolique chrétienne. Il est aussi le symbole de la parfaite Unité de <st1:PersonName ProductID="la Sainte Trinit←.">la Sainte Trinité.</st1:PersonName> [111]<o:p></o:p>

      Symbole de l'Unique, de l'Universel et du Transcendant, du principe premier et du pouvoir Créateur.<o:p></o:p>

      Selon Agrippa, "le nombre 1 se rapporte au Dieu suprême, lequel étant un et innombrable, crée cependant les choses nombrables et les contient en soi". Saint Augustin affirme de même disant que l'Unité se rapporte "au Dieu suprême, Principe de toutes choses".<o:p></o:p>

      Symbole du Tout exprimé dans son unité, constituant la base, la perfection.<o:p></o:p>

      Symbole de l'homme debout: seul être vivant jouissant de cette faculté. [5]<o:p></o:p>

      Exprime la notion de chef, le premier dans une hiérarchie d'autorité ou de puissance.<o:p></o:p>

      Chiffre du Maître de <st1:PersonName ProductID="la Parole">la Parole</st1:PersonName> et de <st1:PersonName ProductID="la Parole">la Parole</st1:PersonName> elle‑même, pour les Bambaras.<o:p></o:p>

      L'unité est le point de départ, le commencement, le symbole de l'origine absolue et de l'aboutissement. Le 1 est donc le précurseur, le pionnier, l'initiateur, l'inédit, l'original, le neuf, le germe et en même temps la racine, la naissance de tout ce qui vit. C'est la spontanéité immanente. [0]<o:p></o:p>

      Selon Edgar Cayce «le 1 c'est le commencement... Avant le 1 il n'y a rien. Après le 1 il n'y a rien, tout est en 1 ‑ comme il n'y a qu'un Dieu, il n'y a qu'un Fils, qu'un Esprit. Le 1 est alors l'essence de toute force, de toutes formes d'énergie. Toutes activités émanent du 1.»<o:p></o:p>

      Symbolisé mathématiquement par le point.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Général<o:p></o:p>

      L'homme est composé d'une seule âme, selon le christianisme. [3, 7, 10]<o:p></o:p>

      Age de l'Enfant Jésus lors de la visite des trois rois mages, et de la fuite en Égypte de <st1:PersonName ProductID="la Sainte Famille">la Sainte Famille</st1:PersonName>, selon les visions de Maria Valtorta.<o:p></o:p>

      L'unité primitive, celle de l'androgyne ou de l'Adam homme-et-femme, sera reconstituée à la fin des temps.<o:p></o:p>

      "Beaucoup de premiers se feront derniers et ils seront Un" dit l'évangile de Thomas.<o:p></o:p>

      Selon Pascal, "tout l'univers est contenu dans l'Unité". Les anciens alchimistes grecs disaient pour leur part que "l'Univers est Un".<o:p></o:p>

      Malebranche dit "qu'il n'y a rien de grand par soi-même et sans rapport à autre chose, sinon l'Infini et l'Unité".<o:p></o:p>

      Selon Etchegoyen, les propriétés de l'Unité sont: l'infini absolu, l'égalité, l'éternité, l'immutabilité et l'universalité. Par ces propriétés, l'Unité s'oppose à la pluralité qui possède les attributs inverses.<o:p></o:p>

      Héraclite disait que "de la multiplicité des choses provient l'Un, et de l'Un la multiplicité".<o:p></o:p>

      En hébreu, le mot qui signifie l'Unité se traduit par "pointe, sommet, division empêchée". Ce nombre s'écrit au moyen de la lettre Aleph, ), représentant "un homme élevant une main vers le ciel, abaissant l'autre vers la terre, réalisant l'unité dans l'univers", selon Charrot.<o:p></o:p>

      Jéhovah est un, dit <st1:PersonName ProductID="la Kabbale">la Kabbale</st1:PersonName>, et son nom est un. Saint Athanase affirme de même disant que "le Dieu des Chrétiens est le Dieu-Un".<o:p></o:p>

      Le hiéroglyphe du soleil est un point à l'intérieur du cercle, et H.P. Blavatsky voit dans la racine étymologique du mot soleil l'expression de l'Unité - Deus solus.<o:p></o:p>

      Le 1 est le seul chiffre qui s'écrit de la même façon dans toutes les langues, et porte le symbole du trait.<o:p></o:p>

      Le 1 est le nombre atomique de l'hydrogène, l'élément le plus répandu de l'univers, l'un des constituants de l'eau, source de toute vie.<o:p></o:p>

      Dans les mathématiques, zéro multiplié par l'infini égale 1. [0, ]<o:p></o:p>

      Anniversaire de mariage: noces de papier.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Guématrie<o:p></o:p>

      Le chiffre 1 s'écrit en hébreu )xd et sa valeur numérique est treize: 1+8+4=13. [13]<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Occurrence<o:p></o:p>

      Le nombre 1 est employé 1292 fois dans <st1:PersonName ProductID="la Bible.">la Bible.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      À un seul endroit dans toute <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName> le Saint Esprit est employé à la première personne en Son nom propre. Partout ailleurs il est cité à la troisième personne, c'est‑à‑dire sur le mode impersonnel. L'exception se trouve dans Actes 13,2: "Or un jour, tandis qu'ils célébraient le culte du Seigneur et jeûnaient, l'Esprit‑Saint dit: Mettez‑Moi donc à part Barnabé et Saul en vue l'oeuvre à laquelle Je les ai appelés".<o:p></o:p>

      Dans <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName>, 175 nombres sont utilisés qu'une seule fois.<o:p></o:p>

      Les mots occulte (Sg 14,23), papa et maman (Is 8,4), et celui‑qui‑est (Sg 13,1) sont employés qu'une seule fois dans <st1:PersonName ProductID="la Bible. De">la Bible. De</st1:PersonName> même la réponse donnée par Dieu à Moïse qui demandait le nom du Dieu qui l'envoyait vers les fils d'Israël, "Je suis Celui qui suis" (Ex 3,14), n'apparaît plus jamais dans la suite des Écritures. Seul Dieu pouvait dire cette formule car "Il est", le Très‑Haut et le Créateur de toutes choses. Il ne l'a dite qu'une seule fois et une fois pour toute, et nul créature ne pourra la redire.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ‑ 2 ‑<o:p></o:p>

    Symbolisme<o:p></o:p>

      Chiffre du Dieu‑Fils ‑ le Verbe ‑ au sein de <st1:PersonName ProductID="la Trinit←">la Trinité</st1:PersonName>, dans la symbolique chrétienne.<o:p></o:p>

      Si 1 est l'essence, 2 est l'existence.<o:p></o:p>

      Symbole de la dualité, de l'opposition, de la séparation, de l'antagonisme.<o:p></o:p>

      Le 2 est le premier nombre à s'écarter de l'unité, souligne Hugues de Saint Victor, et par cela il symbolise le péché. C'est aussi le premier nombre qui admet la division, ajoute-t-il, et par là il symbolise les choses corruptibles.<o:p></o:p>

      Symbolise l'amour, la charité, puisque qu'il y a nécessairement dualité entre celui qui donne et celui qui reçoit.<o:p></o:p>

      Symbole de la sexualité puisque le 2 représente aussi la division de l'unité en masculin et féminin.<o:p></o:p>

      Le principe de la dualité peut se représenter sous forme de couple ou de paire, et impliquerait l'idée de rapports directs et réciproques de relations complémentaires simples. Selon Eckarthausen, "2 est le Nombre par lequel l'un est réuni à l'autre et par quoi seulement toutes les parties du monde font un."<o:p></o:p>

      Le deuxième terme d'une dualité est souvent considéré comme une négation ou une limitation du premier: le Diable, "Celui qui dit toujours non", et le Mal qu'il personnifie, ont le nombre 2 pour symbole. Selon Claude de Saint Martin, "2 est l'opposition à l'Unité, de sa production; 2 ne sort de 1 que par violence, car on n'enlève rien à 1; c'est faire passer l'entier à la qualité de moitié; c'est l'origine du mal". Madrolle dit que 2 est un nombre faux, laid, faible, stérile et malheureux. Le péché originel, rappelons-le, a consisté à dérober à l'arbre du jardin d'Éden - symbole de l'unité - le fruit de la connaissance du bien et du mal - symbole du dualisme.<o:p></o:p>

    ×         Nombre favorable en tant que symbole de la facilité.<o:p></o:p>

    ×         Représente l'homme parce qu'il existe toujours en lui une dualité, une division intérieure, conséquence du péché.<o:p></o:p>

      Le 2, qui définit la ligne après le point, représente l'entrée dans le temps après l'unité indivisible et incorruptible.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Bible<o:p></o:p>

      Les deux grandes divisions de <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName>: l'Ancien et le Nouveau Testament.<o:p></o:p>

      Par groupe de deux Jésus‑Christ envoya ses apôtres prêcher l'évangile. (Mc 6,7)<o:p></o:p>

      Les deux tourterelles et les deux colombes de la purification. (Lc 2,24)<o:p></o:p>

      Les deux témoins de l'Apocalypse. (Ap 11,3‑4)<o:p></o:p>

      Les deux poissons de la multiplication des pains. (Mt 14,19)<o:p></o:p>

      Les deux glaives de Pierre. (Lc 22,38)<o:p></o:p>

      Les deux larrons. (Mt 27,38)<o:p></o:p>

      Les deux sortes de baptême: d'eau et d'esprit. (Jn 3,5)<o:p></o:p>

      Les deux anges du tombeau. (Jn 20,12)<o:p></o:p>

      Les deux anges de l'Ascension. (Act 1,10)<o:p></o:p>

      Les deux fils d'Abraham. (Ga 4,22)<o:p></o:p>

      Les deux pièces d'argent données par la veuve. (Mc 12,42)<o:p></o:p>

      Les deux nummes que l'hôtelier reçoit pour soigner le malade maltraité sur le chemin de Jéricho. (Lc 10,35)<o:p></o:p>

      Les deux trompettes d'argent que Dieu demanda à Moïse de forger. (Nb 10,1)<o:p></o:p>

      Les deux oliviers situés de part et d'autre du lampadaire tout en or, de la vision de Zacharie. (Za 4,3) [7]<o:p></o:p>

      Les deux mariages de Jacob. (Gn 29,15-30)<o:p></o:p>

      Les deux tables de pierres sur lesquelles étaient inscrits les dix commandements de Dieu donnés à Moïse sur le mont Sinaï. (Ex 31,18)<o:p></o:p>

      Les deux chérubins de l'arche. (Ex 25,18)<o:p></o:p>

      Les deux boucs expiatoires.<o:p></o:p>

      Les deux fils de Rébecca. (Gn 25,23‑24)<o:p></o:p>

      Les deux royaumes de Juda et d'Israël. (1 R 12,19)<o:p></o:p>

      Les deux veaux d'or de Jéroboam. (1 R 12,28)<o:p></o:p>

      Les deux anges d'Héliodore. (<st1:metricconverter ProductID="2 M">2 M</st1:metricconverter> 3,26)<o:p></o:p>

      Les deux colonnes se dressant devant le Vestibule du Temple de Salomon: Yakîn et Boaz.            (1 R 7,15‑22) [59, 92]<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Général<o:p></o:p>

      Par deux fois dans sa vie <st1:PersonName ProductID="la Sainte Vierge">la Sainte Vierge</st1:PersonName> fut profondément troublée en elle‑même: lorsque au temple le grand prêtre voulu la donner en mariage et lors de l'Annonciation.<o:p></o:p>

      Les deux Fils Jumeaux ‑ Rayon d'Or et d'Argent ‑ issus de Dieu qui manifestent le Verbe. (E8‑39)<o:p></o:p>

      "Au temps où vous étiez Un, vous avez fait le deux" dit l'évangile de Thomas.<o:p></o:p>

      L'âme est rattachée au corps par deux cordons d'argent: l'un derrière la tête relié au centre de la pensée du cerveau, et l'autre relié au corps astral près du plexus solaire. (V‑30)<o:p></o:p>

      Les deux serpents du caducée d'Hermès, lovés autour d'un bâton d'or, se regardant de part et d'autre du bâton dans la partie supérieure.<o:p></o:p>

      Dans l'homme, le mécanisme de la pensée s'opère par dichotomie. L'homme ne peut saisir aucune idée en soi d'une manière absolue, mais il saisit le rapport entre deux idées. "Il faut que l'Intelligence, quand elle pense, soit double", dit Plotin. "Toute notion n'est claire et parfaite, dit Lacuria, que lorsqu'elle se complique de deux termes opposés. (...) Toute idée a sa négation par laquelle elle est claire et distincte".<o:p></o:p>

      Le nombre 2 est le premier nombre pluriel et tout pluriel est un rapport de N/1. Il existe ainsi une relation entre une réalité quelconque N et la notion abstraite d'une singularité 1.<o:p></o:p>

      Selon <st1:PersonName ProductID="la Kabbale">la Kabbale</st1:PersonName>, tout ce qui existe, tout ce qui a été formé par l'Ancien, subsiste par un mâle et par une femelle.<o:p></o:p>

      Chez les Juifs, le nombre 2 est désigné par un mot qui, selon Fabre d'Olivet, signifie étymologiquement: "produit d'une durée relative, mutation, transition, diversité, variation".<o:p></o:p>

      La clef de toute dualité consiste dans l'antithèse. Seul le néant échapperait à cette loi.<o:p></o:p>

      En hébreu, le nombre 2 est représenté par la lettre Beth, b, qui signifie un rayon de lumière sur deux horizons, ou la maison de Dieu et de l'homme entre les deux colonnes du temple de la nature. D'après <st1:PersonName ProductID="la Kabbale">la Kabbale</st1:PersonName>, Dieu fit de cette lettre le fondement du monde.<o:p></o:p>

      Le nombre deux incarne toutes les oppositions: les deux sexes, le jour et la nuit, les deux grands luminaires - le soleil et la lune -, la vie et la mort, l'âme et le corps, la gauche et la droite, les élus et les réprouvés, le pôle nord et le pôle sud, le bien et le mal...<o:p></o:p>

      Anniversaire de mariage: noces de coton.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Occurrence<o:p></o:p>

      Le nombre 2 est employé 1065 fois dans <st1:PersonName ProductID="la Bible.">la Bible.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      Dans <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName>, 76 nombres sont utilisés deux fois. Parmi eux, on note les nombres 34, 36, 48, 49, 55, 66, 74, 85, 95, 96, 153 et 360.<o:p></o:p>

      Le nombre 2 est employé 141 fois dans le Coran.<o:p></o:p>

      Les mots onde (Sg 5,10 et 10,18) et infini (Si 37,25; Ep 3,10) sont employés deux fois dans <st1:PersonName ProductID="la Bible.">la Bible.</st1:PersonName> [88]<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ‑ 3 ‑<o:p></o:p>

    Symbolisme<o:p></o:p>

      Le plus sacré des nombres.<o:p></o:p>

      Nombre représentant <st1:PersonName ProductID="la Sainte Trinit←">la Sainte Trinité</st1:PersonName>, il est aussi le chiffre du Saint‑Esprit, la troisième personne de <st1:PersonName ProductID="la Trinit←. Par">la Trinité. Par</st1:PersonName> ailleurs, le chiffre 3 étant associé au triangle de par sa forme géométrique, le Saint‑Esprit se voit aussi lié au triangle et avec raison: la voyante Anne‑Cathérine Emmerick percevait l'Esprit‑Saint comme l'Oeil de Dieu au centre d'un triangle.<o:p></o:p>

      Nombre de l'homme car celui‑ci est composé d'un corps, d'une âme et d'un esprit. Selon le Livre des rites (Li‑ji) l'homme, intermédiaire entre le ciel et la terre, correspond également au nombre trois. [5, 6, 7, 22, 108]<o:p></o:p>

      Symbole du compas.<o:p></o:p>

      Nombre parfait selon les chinois.<o:p></o:p>

      Nombre favorable associé à l'accouchement et à la naissance.<o:p></o:p>

    ×         Nombre sacré de la femme chez les Mayas. [4]<o:p></o:p>

    ×         Exprime la totalité, sans doute parce qu'il y a trois dimensions au temps: le passé, le présent et l'avenir.<o:p></o:p>

      Pour les égyptiens, 3 est le nombre du cosmos qui comporte trois éléments: ciel, terre et duat (zone entourant le monde intermédiaire entre la terre et les esprits célestes).<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Bible<o:p></o:p>

      Par trois fois dans son dernier discours aux apôtres Jésus prie pour qu'ils soient un comme Lui et le Père sont Un. (Jn 17,11‑23)<o:p></o:p>

      Par trois fois dans les évangiles le Père rend témoignage au Fils: lors de son Baptême au bord du Jourdain (Mt 3,17); sur le Thabor lors de <st1:PersonName ProductID="la Transfiguration">la Transfiguration</st1:PersonName> (Mt 17,5); et au Temple lors de la dernière Pâque, en présence des Gentils venus pour faire la connaissance de Jésus<o:p></o:p>

         (Jn 12,28).<o:p></o:p>

      Par trois fois dans les évangiles Jésus ressuscite un mort: la fille de Jaïre (Lc 8,54); le fils de la veuve de Naïm (Lc 7,14); et Lazare (Jn 11,43).<o:p></o:p>

      Les trois grandes tentations de Jésus au désert. (Lc 4,2)<o:p></o:p>

      Par trois fois dans les évangiles Jésus annonce sa passion.<o:p></o:p>

      Joseph et <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie">la Vierge Marie</st1:PersonName> perdirent l'Enfant Jésus pendant trois jours, pour enfin le retrouver au Temple. (Lc 2,46)<o:p></o:p>

      Jésus tomba trois fois lors du portement de sa croix. [7]<o:p></o:p>

      Les trois témoins de <st1:PersonName ProductID="la Transfiguration">la Transfiguration</st1:PersonName> de Jésus: Pierre, Jean et Jacques. Ce sont ces mêmes apôtres qui furent aussi témoins de son agonie.<o:p></o:p>

      Les trois années du ministère public de Jésus‑Christ. [30, 33]<o:p></o:p>

      Les trois rois mages qui rendirent visite à Jésus enfant, offrant à la mère les trois présents: de l'or, de l'encens et de la myrrhe. (Mt 2,11)<o:p></o:p>

      Nombre de personnes qui furent crucifiées sur le calvaire incluant Jésus, symbolisant les trois manières d'accepter la croix. (Jn 19,18)<o:p></o:p>

      Les trois heures de ténèbres sur toute la terre, de midi à trois heures, lorsque Jésus fut cloué sur la croix. (Mt 27,45)<o:p></o:p>

      Par trois fois l'apôtre Pierre renie Jésus et par trois fois également il affirme son amour pour Lui. (Lc 22,56-65; Jn 21,15‑19)<o:p></o:p>

      La triple vision de Pierre. (Act 10,16)<o:p></o:p>

      <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie">La Vierge Marie</st1:PersonName> resta trois mois auprès d'Élisabeth pour la naissance de Jean le Baptiste.<o:p></o:p>

      Les trois témoins terrestres: l'Esprit, l'eau, le sang. (1 Jn 5,8)<o:p></o:p>

      Les trois vertus théologales: <st1:PersonName ProductID="la Foi">la Foi</st1:PersonName>, l'Espérance et <st1:PersonName ProductID="la Charit←.">la Charité.</st1:PersonName> [7]<o:p></o:p>

      Les trois attributs du Christ: Je suis <st1:PersonName ProductID="la Voie">la Voie</st1:PersonName>, <st1:PersonName ProductID="la V←rit←">la Vérité</st1:PersonName> et <st1:PersonName ProductID="la Vie.">la Vie.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      Les trois personnes qui furent jetées dans la fournaise de feu ardent sous l'ordre du roi Nabuchodonosor: Shadrak, Méshak et Abed Nego. (Dn 3,19)<o:p></o:p>

      Samson se joue de Dalila trois fois. (Jug 16,15)<o:p></o:p>

      Sous le règne de David, une famine dura trois ans. (2 S 21,1)<o:p></o:p>

      Par trois fois, Élie s'étendit sur l'enfant, qu'il ramena à la vie. (1 R 17,21)<o:p></o:p>

      Trois amis dialoguent avec Job. (Job 2,11)<o:p></o:p>

      Les trois justes d'Ezéchiel: Noé, Daniel et Job. (Ez 14,14)<o:p></o:p>

      Les trois villes de refuge. (Dt 19,2)<o:p></o:p>

      Moïse est caché trois mois après sa naissance. (Ex 2,2)<o:p></o:p>

      Les trois jours de chemin à faire dans le désert pour les Hébreux. (Ex 3,18 et 15,22)<o:p></o:p>

      Les trois pèlerinages annuels à Jérusalem. (Ex 34,23)<o:p></o:p>

      Les trois jours de jeûne des Juifs de Suse. (Est 4,16)<o:p></o:p>

      Les trois prières quotidiennes et les trois semaines de deuil de Daniel. (Dn 6,11 et 10,2)<o:p></o:p>

      L'Ancien Testament rapporte que Yahvé par trois fois avait chargé à des personnes de construire ses trois Temples:<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

                                        Moïse: 13e siècle avant J.C. (Ex 25,8)<o:p></o:p>

                                        Salomon: 975‑932 avant J.C. (1 R 5,17)<o:p></o:p>

                                        Ezechiel: 6e siècle avant J.C. (Ez 40)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

      Les trois jours pendant lesquels Jonas resta dans le ventre du poisson. (Jon 2,1)<o:p></o:p>

      Les trois personnages mystérieux qui rendirent visite à Abraham. (Gn 18,2)<o:p></o:p>

      Les trois fils de Noé: Sem, Cham et Japhet. (Gn 6,10)<o:p></o:p>

      Les trois étages de l'Arche de Noé. (Gn 6,16)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Général<o:p></o:p>

      Jésus reçoit le baptême de Jean-Baptiste à 3 heures de l'après-midi, il meurt le 3 avril à 3 heures de l'après-midi - et par 3 fois se répétera alors le séisme qui suivra sa mort -, et ressuscite 3 jours après à 3 heures du matin. [40]<o:p></o:p>

      Sur l'image du Saint Suaire sur laquelle est représentée <st1:PersonName ProductID="la Sainte Face">la Sainte Face</st1:PersonName> de Jésus, sur son front, on voit apparaître une coulée de sang en forme de "3". Cette marque est le témoignage que <st1:PersonName ProductID="la Tr│s">la Très</st1:PersonName> sainte Trinité, Père, Fils et Saint‑Esprit, ont participé parfaitement au Saint Sacrifice de <st1:PersonName ProductID="la Tr│s Sainte">la Très Sainte</st1:PersonName> Victime.<o:p></o:p>

      Dire que Dieu est «trois fois saint», c'est dire qu'il possède la plénitude de la sainteté.<o:p></o:p>

      Les trois principes divins: lumière, chaleur et vie.<o:p></o:p>

      Selon les visions de Maria Valtorta, Dieu aurait créé à l'origine trois êtres parfaits: Adam, Ève et Marie. <o:p></o:p>

      Les trois grandes extases de <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie">la Vierge Marie</st1:PersonName> au cours de sa vie: au moment de la conception, de la naissance de Jésus et lors de son Assomption, selon les visions de Maria Valtorta. Toujours selon la voyante, <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie">la Vierge Marie</st1:PersonName> entra dans un sommeil extatique pendant trois jours avant son Assomption.<o:p></o:p>

      Les trois statuts de <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie">la Vierge Marie</st1:PersonName> auprès de Dieu: Mère, fille et épouse.<o:p></o:p>

      <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie">La Vierge Marie</st1:PersonName> était âgée de trois ans lorsque ses parents l'amenèrent à Jérusalem pour recevoir dans le Temple les bénédictions des prêtres.<o:p></o:p>

      Le Rosaire de <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie">la Vierge Marie</st1:PersonName> correspond à la récitation de trois chapelets. [15, 53, 60, 153]<o:p></o:p>

      Le voyage de <st1:PersonName ProductID="la Sainte Famille">La Sainte Famille</st1:PersonName> en Égypte dura trois ans. [7, 50]<o:p></o:p>

      Les trois phases d'évolution par lesquelles l'âme passe: la création, la nouvelle création et la perfection, selon les enseignements de Jésus dans les visions de Maria Valtorta. Dans la religion celtique, il est question également des trois cycles de l'âme représentant ses étapes d'évolution: Anouf, cycle matériel; Abred, cycle d'expiation; et Gwynfid, cycle de félicité.<o:p></o:p>

      Les trois mondes ou habits du Père: "j'ai", "je suis", "je deviens".<o:p></o:p>

      Par trois fois le Christ s'incarnera sur <st1:PersonName ProductID="la Terre">la Terre</st1:PersonName>, selon les visions de Maria Valtorta.<o:p></o:p>

      Selon le livre Document de Damas des écrits de la bibliothèque de Qumrân, trois types de pièges sont tendus par Satan pour attraper Israël: la luxure, la richesse et la profanation du sanctuaire.<o:p></o:p>

      L'inscription "Jésus le Nazaréen, le roi des Juifs" sur la croix de Jésus aurait été écrite dans trois langues différentes. [4]<o:p></o:p>

      À l'âge de trois ans, Saint Joseph reçu de Dieu l'usage parfait de la raison, une science infuse, une sublime oraison et des vertus toujours croissantes, selon les visions de Marie d'Agréda.<o:p></o:p>

      Les trois portiques de la basilique Saint‑Pierre, à Rome, qui sont respectivement dédiés aux trois saints: Pierre, Jean, Jacques. Celui de droite ‑ en entrant ‑ dédié à saint Jacques, est surnommé "la porte d'or". La tradition veut que le Pape ouvre solennellement cette porte tous les 25 ans ‑ 1925, 1950, 1975, 2000...<o:p></o:p>

      Dans les livres "Lettres de Pierre", celui-ci affirme que <st1:PersonName ProductID="la Loi">la Loi</st1:PersonName> admirable de Dieu s'énonce obligatoirement par la chiffre trois. Dans le tome V, page 321, on lit que «partout se dessine la nécessité du nombre "3"; le nombre "3" est le but... la conclusion, que recherche "2".» On lit encore: «Rappelez-vous que la règle de Vie repose sur le nombre "3", et que vous la mutilez en lui faisant une blessure mortelle, quand vous placez - en face l'Un de l'autre - Dieu et vous-même: il est absolument indispensable d'ajouter votre prochain, pour que le problème soit possible à résoudre, car il ne se résout pas sans le triangle amoureux et procréateur.»<o:p></o:p>

      Dans le Coran, sourate III verset 36, il est écrit: "Zacharie dit: Seigneur, donne‑moi un signe comme gage de ta promesse. Voici le signe, répondit l'ange: pendant trois jours tu ne parleras aux hommes que par des signes.<o:p></o:p>

      Le nombre trois revient souvent dans la mythologie Grec. Ils avaient 3 demeures ‑ ciel, terre, enfers ‑, 3 grâces ‑ Aglaé, Euphrosine, Thalie ‑, 3 juges des enfers ‑ Minos, Eaque, Rhadamante ‑, 3 furies ‑ Alecto, Mégère, Tésiphone ‑, 3 parques ‑ Clotho, Lechesis, Atropos ‑, 3 Gorgones ‑ Méduse, Euryale, Sthéno ‑, 3 têtes du chien Cerbère, etc.<o:p></o:p>

      Les trois types d'univers: matière, astral ‑ mental ou âme - et esprit.<o:p></o:p>

      Les trois vertus qui accompagnaient la déesse Vénus: les Jeux, les Grâces et les Ris.<o:p></o:p>

      Les trois actes de l'existence: <st1:PersonName ProductID="la Naissance">la Naissance</st1:PersonName>, <st1:PersonName ProductID="la Vie">la Vie</st1:PersonName> et <st1:PersonName ProductID="la Mort.">la Mort.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      Selon <st1:PersonName ProductID="la Kabbale">la Kabbale</st1:PersonName>, l'homme serait composé de trois âmes: Nefesh, Rouah et Neshamah. L'univers que <st1:PersonName ProductID="la Kabbale">la Kabbale</st1:PersonName> appel Aziluth se partage en trois mondes: Asiah, Jezibah et Briah, qui sont parallèles à ces trois divisions de l'homme. [1, 7, 10]<o:p></o:p>

      Les trois niveaux de compréhension d'un texte sacré: littéraire, symbolique ‑ ou allégorique ‑ et ésotérique.<o:p></o:p>

      Les trois sons sacrés: le A, le M et le N, et les trois courants sacrés: le courant sacré de la vie, le courant sacré du son et le courant sacré de la lumière.<o:p></o:p>

      Les trois degrés du sacerdoce druidique: devin, poète et druide.<o:p></o:p>

      Trois Yasatas sont préposés au jugement des morts chez les Perses Mazdéens: Mithra représentant la lumière, Craosha, la tradition, et Rashnu, la justice.<o:p></o:p>

      Le paradis de l'Avesta est divisé en trois régions: Humata, région des bonnes pensées, Hukhta, région des bonnes paroles, et Huvarishta, région des bonnes actions.<o:p></o:p>

      Les trois sexes ésotériques: le masculin, le féminin et l'androgyne.<o:p></o:p>

      Le mont Sinaï comporte trois sommets, dont le plus haut culmine actuellement avec le monastère Sainte‑Catherine.<o:p></o:p>

      Les trois couleurs primaires (bleu, jaune et rouge) avec lesquelles il est possible d'obtenir toutes les couleurs.<o:p></o:p>

      Le trois est un nombre triangulaire parce que trois points disposés au hasard forment naturellement un triangle.<o:p></o:p>

      Les trois clefs de <st1:PersonName ProductID="la Musique">la Musique</st1:PersonName>: sol, fa et ut.<o:p></o:p>

      Anniversaire de mariage: noces de cuir.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Occurrence<o:p></o:p>

      Le nombre 3 est employé 523 fois dans <st1:PersonName ProductID="la Bible.">la Bible.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      Dans <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName>, 20 nombres sont utilisés 3 fois. Parmi eux on note les nombres 45, 65, 77, 98, 123, 160, 172, 180, 36000 et 144000.<o:p></o:p>

      Le nombre 3 est employé 20 fois dans le Coran.<o:p></o:p>

      Les mots énergie et sexe sont employés 3 fois dans <st1:PersonName ProductID="la Bible. Et">la Bible. Et</st1:PersonName> Jean écrira, de la part du Christ, trois fois dans l'Apocalypse: «Je suis l'alpha et l'oméga». (Ap 1,8; 21,6 et 22,13)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ‑ 4 ‑<o:p></o:p>

    Symbolisme<o:p></o:p>

      Représente l'union des trois Personnes de <st1:PersonName ProductID="la Sainte Trinit←">la Sainte Trinité</st1:PersonName> en un seul Être. En ce sens le chiffre 4 symbolise la famille, étant considéré comme une autre image du chiffre 1.<o:p></o:p>

      Simple projection de l'unité, il est le nombre de l'organisation et du rythme parfait.<o:p></o:p>

      Dans la mythologie grecque, c'est le nombre de Jupiter, loi vivante, maître de la protection et de la justice, organisateur de tout ce qui a été créé.<o:p></o:p>

      Symbole de la totalité, il est considéré par les initiés comme la racine de toutes choses.<o:p></o:p>

      Chiffre de la double dualité, deux plus deux, et de la mesure universelle, selon les pythagoriciens.<o:p></o:p>

    ×         Représente le sens de révélation, de stabilité, selon St‑Jérome.<o:p></o:p>

    ×         Symbolise le cosmos, le monde puisqu'il y a quatre points cardinaux.<o:p></o:p>

      Saint Ambroise voit dans le 4 un nombre néfaste.<o:p></o:p>

      Représenté symboliquement par le carré, la croix ou l'équerre.<o:p></o:p>

      Chez les Amérindiens, ce nombre est celui de la perfection: les prières sont répétées quatre fois, les danses ont quatre temps, et les guerriers marquent quatre temps d'arrêt avant de foncer sur leurs ennemis.<o:p></o:p>

      Symbolise <st1:PersonName ProductID="la Terre">la Terre</st1:PersonName>, ou ce qui est terrestre, la totalité du créé et du révélé, selon <st1:PersonName ProductID="la Bible.">la Bible.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      Symbolise l'incarnation des êtres dans la matière.<o:p></o:p>

      Symbole du féminin ou de la femme, pour des raisons anatomiques ‑ les quatre lèvres sur le corps de la femme.<o:p></o:p>

      Nombre de la force, il figure sur les pentacles de défense et sur les armes.<o:p></o:p>

      En Inde, c'est le chiffre de l'équilibre: quatre âges composent un cycle cosmique; les quatres pattes de la vache symbolisent la stabilité de la terre durant l'âge d'or; les quatre varna (subdivision en classes de la socièté) garantissent l'équilibre social; au Kérala «quatre liens» ancrent dans le sol les maisons; une existence accomplie comporte idéalement quatre phases..<o:p></o:p>

      Au Japon, le quatre porte malheur. On évite ainsi de le prononcer car le même mot signifie "la mort".<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Bible<o:p></o:p>

      Les quatre évangélistes du Nouveau Testament: Matthieu, Marc, Luc et Jean.<o:p></o:p>

      Les quatre jours de Lazare au tombeau. (Jn 11,17)<o:p></o:p>

      Les quatre couleurs des chevaux de l'Apocalypse et les quatre chevaliers qui apportent les quatre fléaux majeurs. (Ap 6,2‑8)<o:p></o:p>

      Les quatre anges destructeurs debout aux quatre coins de la terre. (Ap 7,1)<o:p></o:p>

      Les quatre murailles de <st1:PersonName ProductID="la J←rusalem">la Jérusalem</st1:PersonName> céleste. (Ap 21,16)<o:p></o:p>

      Les quatre Animaux Saints ‑ Êtres vivants ‑ devant le trône de Dieu. (Ap 4,7‑8)<o:p></o:p>

      Les Juifs connaissaient quatre archanges pour gouverner tout le monde angélique.<o:p></o:p>

      Les quatre êtres vivants ‑ animaux ‑ de la vision d'Ezéchiel. (Ez 1,5)<o:p></o:p>

      Les quatre camps des douze tribus d'Israël. (Nb 2)<o:p></o:p>

      Dieu appela l'enfant Samuel quatre fois. (1 S 3,1‑11)<o:p></o:p>

      Les quatre chars de Zacharie. (Za 6,1)<o:p></o:p>

      Les quatre fleuves du Paradis. (Gn 2,10-14; Coran 157,15)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Général<o:p></o:p>

    ×           Plusieurs faits marquants viennent associer le nombre quatre à la croix du Christ: les quatre segments de la croix; les quatre sortes de bois qui furent utilisées pour la construction de la croix du Christ, et aussi pour l'Arche de Noé: du palmier, de l'olivier, du cèdre et du cyprès, selon les visions d'Anne‑Cathérine Emmerick; les quatre bourreaux romains qui crucifièrent Jésus sur le calvaire, selon les visions de Maria Valtorta; les quatre lettres I.N.R.I. gravées sur la croix. Concernant cette dernière inscription, les chrétiens l'ont interprétée comme "Iesus Nazarenus Rex Iudaeorum", Jésus le Nazaréen, Roi des Juifs. Les ésotéristes lui attribuent un autre sens: "Igne Natura Renovatur Integra", <st1:PersonName ProductID="La Nature">La Nature</st1:PersonName> sera Rénovée par le Feu.<o:p></o:p>

    ×           Les quatre vertus cardinales de l’Église Catholique: la prudence, clef de la perfection; la justice, suppose l'amour; la force, va de pair avec le sacrifice; la tempérance, maîtrise de soi.<o:p></o:p>

      Jésus demeura quatre ans dans le temple de Juggernaut aux Indes, selon l'évangile du Verseau.<o:p></o:p>

      Le voyage de retour à Nazareth de Marie et Joseph dura quatre jours, après que Marie fut restée trois mois auprès d'Elisabeth, selon les visions de Marie d'Agréda.<o:p></o:p>

      Les quatre emblèmes des tribus d'Israël, un pour chaque groupe de trois: le lion, l'homme, le taureau et l'aigle.<o:p></o:p>

      Les quatre lettres hébraïques du Tétragramme sacré formant le nom de Dieu: YHWH. [26]<o:p></o:p>

      Les quatre éléments nécessaires pour la conversion: prière, pénitence, jeûne et sacrifice, donnés par les messages de <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie">la Vierge Marie</st1:PersonName> à Medjugorje.<o:p></o:p>

      Nombre des recueils fondamentaux ‑ volumes sacrés de l'Inde brahmane ‑ dans lesquels sont contenus l'ensemble du savoir des Véda: Rig‑Véda, Sâma‑Véda, Yajur‑Véda ‑ ou Yajour‑Véda ‑ et Atharva‑Véda.<o:p></o:p>

      Les quatre rayons de la roue cosmique.<o:p></o:p>

      Les quatre piliers de l'Univers.<o:p></o:p>

      Les quatre Eddas de la mythologie scandinave.<o:p></o:p>

      Selon les tibétains, il y a quatre chakras, appelés aussi roues, Lotus ou centres subtils. [7, 8]<o:p></o:p>

      Les quatre pétales du chakra Muladhara situé à la base de la colonne vertébrale. [6, 10, 12, 16, 96, 1000]<o:p></o:p>

      Les Israélites furent divisés en quatre groupes lorsqu'ils arrivèrent à la mer Rouge: l'un dit "Jetons‑nous à la mer", un autre dit "Retournons en Égypte", un troisième dit "Combattons" et le dernier groupe dit "Élevons la voix contre eux", selon les écrits de la bibliothèque de Qumrân.<o:p></o:p>

      La kabbale distingue quatre mondes où s'inscrivent les dix Séphiroth: le monde de l'émanation, Atziluth; le monde de la création, Briah; le monde de la formation, Yetzirah; le monde de l'action, Asiah. [10]<o:p></o:p>

      Le bouddhisme repose sur les quatre vérités enseignées par Cakkya‑Mouni: Kou, la douleur existe dans la naissance, la vieillesse, la maladie, l'attachement, etc; Tou, elle est le partage de toutes les créatures: son origine est la soif d'existence, de plaisirs, de puissance; Mou, l'homme doit s'en affranchir par l'anéantissement du désir; Tau, le moyen d'arriver à cet affranchissement est la pratique des "huit branches du noble sentier". [8]<o:p></o:p>

      Le Bouddha fit quatre voyages qui sont symbolisés par les Quatre Portes.<o:p></o:p>

      Le quaternaire de la devise des alchimistes et de la rose‑croix: savoir, vouloir, oser, se taire.<o:p></o:p>

      Le Coran autorise la polygamie permettant à un homme d'avoir jusqu'à quatre femmes. (Coran 4,3)<o:p></o:p>

      Les quatre montagnes de Chine considérées par le bouddhisme chinois comme les «sanctuaires» des Quatre Grands Bodhisattva.<o:p></o:p>

      Le quaternaire est présent dans le sphinx égyptien: tête, corps, pattes, ailes.<o:p></o:p>

      Les pythagoriciens considéraient le quadrilatère portant Hermès comme le signe de la raison infaillible.<o:p></o:p>

      Nombre de la symétrie, il est utilisé dans diverses constructions dont celle du mandala d'où se dégage une impression d'ordre et de discipline.<o:p></o:p>

      Selon Hippocrate le nombre quatre régit la vie biologique de l'homme et selon C.G. Jung, il régit le psychisme de l'homme par les quatre fonctions psychologiques suivantes: la pensée, l'intuition, la sensation et le sentiment.<o:p></o:p>

      Les quatre corps fondamentaux de la chimie organique: le carbone, l'hydrogène, l'oxygène et l'azote.<o:p></o:p>

      Les quatre points cardinaux ou direction de l'espace: Nord, Sud, Est et Ouest.<o:p></o:p>

      Les quatre états de la matière: solide, liquide, gazeux et igné.<o:p></o:p>

      Les quatre phases de la lune. [7, 28]<o:p></o:p>

      Les quatre membres de l'homme et les quatre cavités du coeur humain.<o:p></o:p>

      Les quatre forces physiques connues: la force nucléaire, la force radiative, la force électromagnétique et la force de gravitation.<o:p></o:p>

      Les quatre groupes sanguins: O, A, B et AB.<o:p></o:p>

      Le nombre quatre et ses multiples successifs sont générés par l'addition de deux impairs successifs (1+3=4 où 1x4=4, 3+5=8 où 2x4=8, 5+7=12 où 3x4=12) ou par l'addition d'un pair à lui‑même (2+2=4, 4+4=8, 6+6=12).<o:p></o:p>

      Dans son livre "Superior Mathematical Puzzle", <st1:metricconverter ProductID="1968, l">1968, l</st1:metricconverter>'ingénieur américain Howard Dinesman indique un carré magique d'ordre 4 - son côté comporte quatre nombres - un peu spécial, dont la somme donne 264.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

                              18 99 86 61<o:p></o:p>

                              66 81 98 19<o:p></o:p>

                              91 16 69 88<o:p></o:p>

                              89 68 11 96<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

      Anniversaire de mariage: noces de soie, de livres ou de fleurs.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Occurrence<o:p></o:p>

      Le nombre 4 est employé 279 fois dans <st1:PersonName ProductID="la Bible.">la Bible.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      Dans <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName>, 12 nombres sont utilisés 4 fois. Il s'agit des nombres 31, 37, 39, 72, 112, 128, 137, 430, 450, 666, 1254 et 600000, et 4 nombres se retrouvent seulement dans l'Apocalypse, soit les nombres 144, 1260, 144000 et 200000000.<o:p></o:p>

      Le nombre 4 est employé 14 fois dans le Coran.<o:p></o:p>

         (Coran II,226; II,234; II,262; IV,2; IV,19; IX,2; IX,36; XXIV,4; XXIV,6; XXIV,8; XXIV,13; XXIV,44; XXXV,1 et XLI,9)<o:p></o:p>

    ×           Les quatre quarantaines énumérées dans <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName>: les deux de Moïse, celle d'Élie et celle du Seigneur. (Ex 24,18 et 34,28; Dt 9,11; Mt 4,2)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ‑ 5 ‑<o:p></o:p>

    Symbolisme<o:p></o:p>

      C'est le nombre de l'harmonie et de l'équilibre. C'est aussi le nombre de la grâce divine.<o:p></o:p>

      Le chiffre 5 est caractéristique de l'homme. D'abord, selon <st1:PersonName ProductID="la Kabbale">la Kabbale</st1:PersonName>, c'est le chiffre de l'Homme parfait ‑ débarrassé du côté animal. Selon <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName>, il est le symbole de l'Homme‑Dieu de par les cinq plaies du Christ en croix - à ce titre, il est aussi considéré comme le nombre de la grâce. Mais il est aussi associé à l'homme en général ‑ 2 + 3 ‑ possédant un caractère instable de dualité, 2, malgré sa divinité, 3. Le 5 se retrouve également dans le corps humain: les cinq doigts de la main et des pieds, les cinq sens ‑ le toucher, le goût, l'odorat, l'ouïe et la vue ‑, les cinq membres ‑ les deux bras, les deux jambes et la tête, le buste étant le centre ‑, les cinq os formant le métacarpe, le métatarse et la boîte crânienne, etc. [1, 3, 6, 7, 9, 22, 108]<o:p></o:p>

      Envisagé comme le médiateur entre Dieu et l'univers, le cinq est considéré comme symbole de l'univers.<o:p></o:p>

      Pour Hildegarde de Bingen, le nombre 5 est le symbole de l'Homme, celui-ci se divisant, dans le sens de la longueur autant que dans celui de la largeur (bras écartés), en cinq parties égales, et de la sorte pouvant s'inscrire dans un carré parfait.<o:p></o:p>

      Symbole de la volonté divine.<o:p></o:p>

      Symbole de la perfection chez les Mayas.<o:p></o:p>

      Symbole de la conscience incarnée ‑ 4, Matière, + 1, Esprit.<o:p></o:p>

      Symbolise la force et les limites de l'homme dans sa maîtrise sur l'Univers.<o:p></o:p>

      Selon Thibaut De Langres, le chiffre 5 est attribué au monde pour certaines raisons. D'abord parce que le monde se meut suivant un mouvement circulaire, de même que le 5 quand on le multiplie par lui‑même ou par les autres impairs revient périodiquement. Aussi est‑il appelé en ce sens "périodique". Cinq années font un lustre, de "lustrare" qui signifie "faire le tour". D'autre part, le 5 est attribué au monde du fait qu'il est composé du premier pair et impair, 2 et 3. Le monde en effet, c'est‑à‑dire l'ensemble des choses, s'agrandit par le masculin et le féminin ‑ pair est féminin et impair masculin.<o:p></o:p>

      En Chine, c'est le nombre du Centre en plus d'être considéré comme un nombre masculin porte‑bonheur.<o:p></o:p>

      Nombre de la vie et de la nature, selon Aeppli.<o:p></o:p>

      En tant que somme ou plutôt l'union du premier nombre femelle et du premier nombre mâle, il est le symbole de vie créatrice et d'amour érotique selon Jung. Mais celui-ci interprète également ce nombre comme celui de la révolte.<o:p></o:p>

      Nombre nuptial chez les Étrusques et les Romains parce qu'il est le premier nombre résultant de l'addition du premier nombre féminin et du premier nombre masculin. Pour la même raison, C. Agrippa l'appelle le nombre du mariage. [6]<o:p></o:p>

      Dans <st1:PersonName ProductID="la M←so-Am←rique">la Méso-Amérique</st1:PersonName>, le cinq, souvent représenté dans la sculpture par une main ouverte, est sacré.<o:p></o:p>

      Au Mexique, il est le chiffre du maïs, dont la première feuille sort cinq jours après les semailles, et le dieu du maïs est le patron des enfants qui n'ont pas encore atteint l'âge de cinq ans.<o:p></o:p>

      Pour H.-P. Blavatsky, "5 est l'esprit de vie et d'amour humain."<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Bible<o:p></o:p>

      Les cinq plaies de Jésus sur la croix. [55]<o:p></o:p>

      Les cinq pièces du vêtement restant de Jésus lors de sa crucifixion après que les soldats eurent fait quatre parts de son habit, plus sa tunique qu'ils ne déchirèrent pas. (Jn 19,23)<o:p></o:p>

      Saint Paul déclare que par cinq fois il reçut des Juifs les 39 coups de fouet. (2 Co 11,24)<o:p></o:p>

      Les cinq vierges sages et folles de la parabole de Jésus. (Mt 25,1)<o:p></o:p>

      Les cinq portiques de la piscine de Bethesda. (Jn 5,2)<o:p></o:p>

      Les cinq cailloux qui permirent au petit roi David d'abattre le géant Goliath.<o:p></o:p>

      Les cinq sortes d'animaux que Dieu demanda à Abraham de lui présenter pour conclure avec lui une alliance: une génisse de trois ans, une chèvre de trois ans, un bélier de trois, une tourterelle et une jeune colombe. (Gn 12, 5‑18)<o:p></o:p>

      Les cinq chapitres de <st1:PersonName ProductID="la Torah">la Torah</st1:PersonName><st1:PersonName ProductID="la Loi">la Loi</st1:PersonName> ‑ selon le Judaïsme qui correspond au nombre des premiers livres de <st1:PersonName ProductID="la Bible. Le">la Bible. Le</st1:PersonName> livre des Lamentations de Jérémie comporte également cinq chapitres.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Général<o:p></o:p>

      Les cinq plaies d'Égypte envoyées par Dieu par l'intermédiaire de Moïse, selon le Coran: l'inondation, les sauterelles, les poux, les grenouilles et le sang. [10]<o:p></o:p>

      Les cinq chemins partant du calvaire et se dirigeant vers le monde entier, selon les visions d'Anne‑Cathérine Emmerick.<o:p></o:p>

      Dans les visions de Maria Valtorta, Jésus classifie les sortes d'amour en cinq catégories, chacune de puissance différente et qui sont dans l'ordre: l'amour de Dieu, l'amour maternel ou paternel, l'amour conjugal, l'amour du prochain, l'amour de la science et du travail. Les trois premiers sont de puissance supérieure, tandis que les trois derniers sont de puissance inférieure. Mais ces six divisions se réduisent à cinq car l'amour du prochain et l'amour conjugal sont de nature identique même s'ils n'ont pas la même force, l'amour conjugal n'étant en effet qu'un cas particulier de l'amour du prochain.<o:p></o:p>

      Dans les révélations reçues par Don Gobbi, du Mouvement Sacerdotal Marial, il est question des cinq montagnes célèbres gravies par Jésus: c'est sur la montagne qu'il promulgua la loi évangélique des Béatitudes; c'est sur le mont Thabor qu'il vécut l'extase de sa transfiguration; c'est à Jérusalem, ville située sur la montagne, qu'il rassembla les siens pour la dernière Cène et qu'il passa les heures douloureuses de son intérieure agonie; c'est sur la montagne du calvaire qu'il consomma son sacrifice, sur le mont des Oliviers qu'advint son détachement définitif des siens par sa glorieuse ascension au ciel. (F4‑485)<o:p></o:p>

      Un chapelet de <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie">la Vierge Marie</st1:PersonName> comprend cinq mystères médités. [15]<o:p></o:p>

      La pratique des cinq premiers samedis du mois, demandée initialement par <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie">la Vierge Marie</st1:PersonName> à Lucie de Fatima le 10 octobre 1925. [9]<o:p></o:p>

      En Italie, à Lanciano, existe un reliquaire, depuis le VIIIe siècle, où se trouve une hostie consacrée miraculeuse. En célébrant la messe, un prêtre vint à douter de la présence réelle de Jésus-Christ dans l'Eucharistie; et, sous ses yeux, l'hostie consacrée devient une tranche de chair, et le vin, du sang qui se coagula en cinq caillots. Les analyses, effectuées entre le 18 novembre 1970 et le 4 mars 1971, par les professeurs Limoli et Bertelli, de la faculté de médecine de Sienne, en Italie, ont conclu, après examen de l'hostie et du sang conservés depuis le VIIIe siècle, qu'ils n'avaient subie aucune modification! La chair est une tranche de muscle cardiaque humain, issue du myocarde. Le sang correspond à celui d'un sang qui aurait été prélevé sur un humain dans la même journée que celle de l'examen. Et les cinq caillots de sang, de taille inégale, pèsent tous le même poids chacun séparément; et tous ensemble, mis dans le même plateau de la balance, le poids reste identique sans variation.<o:p></o:p>

      Dans la liste des Papes de l'Eglise Catholique on compte 5 sièges vacants.<o:p></o:p>

      Le Pape Jean‑Paul II souhaite promulguer prochainement le 5e et dernier dogme marial: Marie, Corédemptrice, Médiatrice et Avocate (les concepts mêmes représentés dans <st1:PersonName ProductID="la M←daille Miraculeuse">la Médaille Miraculeuse</st1:PersonName> que reçue Catherine Labouré de la part de <st1:PersonName ProductID="la M│re">la Mère</st1:PersonName> de Dieu, le 27 novembre 1830 à Paris). Les quatre premiers dogmes marials sont les suivants: le dogme de Marie Mère de Dieu (défini au Concile oecuménique d'Éphèse, en 431); le dogme de Marie Vierge Perpétuelle (défini au troisième Concile de Constantinople, en 681); le dogme de l'Immaculée Conception (défini en 1854 et confirmé par <st1:PersonName ProductID="la Saint Vierge">la Saint Vierge</st1:PersonName>, à Lourdes, en 1858); et le dogme de l'Assomption de Marie, élevée au Ciel corps et âme (défini en 1950).<o:p></o:p>

      Les cinq commandements de Bouddha Gautama: Tu ne tueras pas; Tu ne déroberas pas; Tu ne seras pas impudique; Tu ne mentiras pas; Tu ne boiras pas de liqueurs enivrantes. Le Bouddhisme distingue aussi cinq grands maux: l'ignorance, la colère, le désir, la malveillance et l'envie.<o:p></o:p>

      Dans la mythologie des Dogons on retrouve certains thèmes qui semblent rappeler certaines croyances de d'autres religions. Par exemple, le mauvais ange Ogo se révolte comme Lucifer après avoir tué sa soeur jumelle comme Caïn avait tué son frère Abel. Le bon ange Nomo, frère jumeau de Ogo, est crucifié pour sauver les hommes du péché, mais il ressuscite cinq jours après, période aussi sacrée que la semaine de Pâques pour les chrétiens, et qui devint la semaine de cinq jours qui est encore pratiquée de nos jours par les Dogons.<o:p></o:p>

      Le Ch'uan‑chen tao se réclame de cinq patriarches. Le Ch'uan‑chen tao est une des deux grandes branches du taoïsme religieux, l'autre étant le Cheng‑i tao.<o:p></o:p>

      Les cinq couples de Adam et Ève qu'ils y auraient eu simultanément et ce, en cinq endroits différents sur la planète, sur les cinq continents, comme prototypes de cinq races différentes, selon Edgar Cayce. Cependant, selon la mythologie des Dogons, c'est plutôt quatre couples hommes et femmes amphibies que le dieu Ama aurait créés et placés sur Terre. Ces premiers humains étaient immortels, mais leurs descendants devinrent mortels à cause de leurs péchés.<o:p></o:p>

      Selon les visions d'Anne‑Cathérine Emmerich, les fruits défendus de l'Arbre de <st1:PersonName ProductID="la Connaissance">la Connaissance</st1:PersonName> du Bien et du Mal du Jardin d'Éden pendaient par grappes de cinq.<o:p></o:p>

      Dans l'évangile de Thomas, Jésus mentionne qu'il y a "cinq arbres dans le paradis qui ne bougent ni été ni hiver et leurs feuilles ne tombent pas. Celui qui les connaîtra ne goûtera pas la mort." (log 19.7‑11)<o:p></o:p>

      Les cinq vertus fondamentales: sagesse, amour, vérité, bonté et justice.<o:p></o:p>

      Les cinq commandements de l'Église: sanctifier les jours de Fêtes, aller à la messe le dimanche et aux jours de Fêtes, confesser ses péchés au moins une fois l'an, recevoir la communion au moins à Pâques, et payer la dîme à l'Église - au lieu de cette dernière, d'autres versions parlent du respect des jours de jeûne obligatoire. L'Eglise recommande aussi cinq actes aux fidèles avant <st1:PersonName ProductID="la Communion">la Communion</st1:PersonName>: l'acte de foi, d'amour, d'humilité, de désir et d'espérance.<o:p></o:p>

      Les visions des saints sont classées selon cinq catégories: vision intuitive ou béatifique, vision "abstraite", vision intellectuelle, vision imaginaire et la vision corporelle.<o:p></o:p>

      Le voyage de Marie et Joseph à Bethléem, pour la naissance du Verbe, dura cinq jours. Ils arrivèrent un samedi, vers quatre heures du soir, selon les visions de Marie d'Agréda. [10000]<o:p></o:p>

      Les cinq piliers de l'islam: profession de foi, CHAHADA; prière rituelle, SALAT; aumône légale, ZAKAT; jeûne du Ramadan, SAWM; et le pèlerinage à <st1:PersonName ProductID="la Mecque">la Mecque</st1:PersonName>, HADJDJ.<o:p></o:p>

      Dans la tradition juive, le mauvais oeil est considéré comme une importante cause de mortalité. Pour écarter à ce type de sort et s'en préserver, la personne écarte ses cinq doigts de la main droite et prononce la formule «Cinq dans ton oeil» ou «Cinq pour ton oeil». Afin de déjouer le danger qui pourrait découler d'un compliment ou d'un signe d'admiration énoncé publiquement, on s'arrange pour prononcer un nombre contenant un cinq: le quinze ou le cinquante. Le chiffre cinq devient alors un charme en lui-même. Et c'est pourquoi que le jeudi, cinquième jour de la semaine, est sous le signe d'une protection efficace.<o:p></o:p>

      Les philosophes grecs avaient admis cinq principes dans l'homme: corps, âme animale, psyché, intelligence et esprit divin.<o:p></o:p>

      Les cinq cycles du calendrier lunaire chinois de douze années lunaires chacun. [12]<o:p></o:p>

      Les cinq éléments de la théorie chinoise: eau, feu, bois, métal, terre.<o:p></o:p>

      Chez les Tibétains, les cinq éléments reliés à cinq formes géométriques: le cube à la terre, la sphère à l'eau, le cône au feu, le demi‑cercle à l'air, et la flamme à l'éther.<o:p></o:p>

      Les cinq takbîrs ou formules de prière, dans la religion islamique. Les musulmans insistent pour que la prière soit faite cinq fois par jour. Mentionnons au passage que Mahomet était âgé de cinq ans lorsque son père Abdallah mourut.<o:p></o:p>

      Les cinq soleils ou ères chez les Aztèques. [12]<o:p></o:p>

      En hébreu, le nombre 5 signifie "saisissement, contraction comme par les cinq doigts". C'est, dit Fabre D'Oliver, la matière saisie par le plus matériel des cinq sens.<o:p></o:p>

      Il y a au Québec 5 archevêchés.<o:p></o:p>

      La représentation spatiale du nombre 5 est la pyramide ‑ 5 sommets avec 5 faces ‑ et aussi le pentagramme ‑ 5 côtés ‑ dont l'homme y serait compris.<o:p></o:p>

      Les cinq cartes de Zener utilisées pour certains tests de parapsychologie. Le graphisme de chacune des cartes correspond aux cinq premiers nombres.<o:p></o:p>

      Les cinq lignes de la portée en musique.<o:p></o:p>

      Les cinq règnes: élémental, minéral, végétal, animal et humain.<o:p></o:p>

      Les cinq océans ‑ océan Pacifique, Atlantique, Indien, Arctique et Antarctique ‑ avec les cinq parties du monde géographique: l'Europe, l'Asie, l'Afrique, l'Amérique, l'Océanie.<o:p></o:p>

      Dans la suite des nombres fondamentaux de 1 à 9, 5 est au centre, de même qu'il est au centre du carré magique utilisant les 9 premiers nombres. [9]<o:p></o:p>

      Anniversaire de mariage: noces de bois.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Guématrie<o:p></o:p>

      Valeur numérique de la lettre hébreu Hé, h, ‑ Le Non‑Moi ‑ représentant le principe passif par excellence. Cette lettre représente, selon Charrot, "un rayon solaire versant sur la terre sa pluie bienfaisante de vie" et qui symbolise la vie universelle, l'haleine de l'homme, l'air, l'esprit, l'âme, tout ce qui est animateur et vivifiant. Pour le kabbaliste Eléazar de Worm, h symbolise "le souffle". [6, 10]<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Occurrence<o:p></o:p>

      Le nombre 5 est employé 253 fois dans <st1:PersonName ProductID="la Bible.">la Bible.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      Dans <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName>, 12 nombres sont utilisés 5 fois. Il s'agit des nombres 28, 35, 38, 41, 62, 90, 110, 148, 700, 800, 80000 et 185000.<o:p></o:p>

      Le nombre 5 est employé trois fois dans le Coran. (Coran XVIII,21; LVIII,8 et LXXXI,15)<o:p></o:p>

      Les mots: païen, chrétien, sacrer, Pentecôte et le nom de Ève sont employés 5 fois dans <st1:PersonName ProductID="la Bible. Par">la Bible. Par</st1:PersonName> cinq fois dans le NT on voit Jésus prononcer lui‑même son propre nom (Jn 17,3; Act 9,5 et 22,8 et 26,15; Ap 22,16). Curieusement l'Antéchrist n'est pas nommé dans l'Apocalypse, où il joue pourtant un si grand rôle. Le mot n'apparaît dans <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName> que 5 fois, dans les épîtres de Saint Jean, et nulle part ailleurs.<o:p></o:p>

      Jean‑Marie Matthieu, dans son livre "Le Nom de Gloire", paru aux Editions désIris, 1992, énumère cinq personnages de <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName> qui ont porté le nom de Jésus: D'adord Jésus le Christ, Fils de Marie; Josué qui entra en Canaan à la tête des Hébreux. Dans la langue hébraïque le nom de Josué, Yehôshoua, est un dérivé du nom Yéshoua, c'est‑à‑dire Jésus (Nb 13,16; Act 7,45); Jésus, fils d'Eliézer, mentionné dans la généalogie de l'évangile de Luc. Ce Jésus serait descendant du roi David et apparenté à la famille de <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie">la Vierge Marie</st1:PersonName> (Lc 3,29); Jésus, surnommé Justus, était un Juif converti au Christ et collaborateur de Paul de Tarse (Col 4,11); Et enfin, le brigand Jésus Barabbas, mentionné dans l'évangile de Matthieu: "Pilate dit donc aux gens qui se trouvaient rassemblés: 'Lequel voulez‑vous que je vous relâche, Jésus Barabbas ou Jésus que l'on appelle Christ?". (Mt 27,16‑17)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ‑ 6 ‑<o:p></o:p>

    Symbolisme<o:p></o:p>

      Représente l'imperfection ou l'antiperfection, le péché, le Mal, selon <st1:PersonName ProductID="la Bible. Mais">la Bible. Mais</st1:PersonName> il est aussi le nombre de l'épreuve, du travail et de la servitude dans la loi hébraïque, qui ordonnait de travailler pendant six jours, d'ensemencer la terre pendant six ans et qu'un esclave serve son maître pendant six ans. [666]<o:p></o:p>

      Chiffre de l'homme‑animal, l'homme "avec la queue", encore au prise avec ses passions, étant non conscient de sa divinité. Mais il est aussi considéré comme étant tout simplement le chiffre de l'homme car c'est le sixième jour que Dieu créa le couple humain (Gn 1,26).<o:p></o:p>

         [3, 5, 7, 9, 22, 108]<o:p></o:p>

      Nombre parfait, selon Thibaut De Langres. Notre Seigneur fut conçu au sixième jour, naquit au sixième âge et fut crucifié le sixième jour ‑ le huitième âge correspondant à la béatitude qui suivra la résurrection des corps. Origène précise que 6 est le symbole de la passion du Christ qui a souffert le sixième jour. Selon Euclide, 6 est aussi le premier nombre parfait car il est égal à la somme de ses parties aliquotes. Mentionnons au passage que les quatre autres nombres parfaits qui lui font suite sont 28, 496, 8128 et 33550336. [77]<o:p></o:p>

      Thibaut De Langres attribue aussi ce nombre à Vénus, c'est‑à‑dire la fécondité parce que 6 est le produit du premier nombre pair par le premier impair et qu'il est considéré que tout nombre pair est féminin et tout impair est masculin. Notons que selon Eckartshausen, le nombre impair est indéfini, parfait, masculin. Les Chinois disent que les nombres pairs sont blancs ou vides et les impairs noirs ou plein.<o:p></o:p>

      Sa forme est une courbe continue sans angle, sans trait. C'est l'amour total. Il est presque spirale, il s'apprête à aller vers l'infini. 6 est également la forme du foetus en gestation.<o:p></o:p>

      Signe de la médiation entre le principe et sa manifestation.<o:p></o:p>

      Chiffre de l'indécision et du choix qui s'impose.<o:p></o:p>

      Nombre favorable lié à la longévité.<o:p></o:p>

      Chiffre de Néron, le sixième empereur. [616, 666]<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Bible<o:p></o:p>

      Les six jarres dans lesquelles l'eau fut transformée en vin par Jésus aux noces de Cana. (Jn 2,6)<o:p></o:p>

      Les six jours pris par Dieu pour créer la création, selon <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName> et le Coran.<o:p></o:p>

         (Gn 2,2; Coran 10,9 et 32,3)<o:p></o:p>

      Les six années que pris Josué pour conquérir en entier le pays de Canaan.<o:p></o:p>

      La prise de Jéricho par Josué se fit en six jours. (Jos 6, 11‑14)<o:p></o:p>

      Les six degrés qu'avait le trône de Salomon (1 R 10,19) et les six nations qui lui fournirent des épouses ou des concubines: Égyptiennes, Moabites, Ammonites, Edomites, Sidoniennes, Hittites (1 R 11,1).<o:p></o:p>

      Dans la guerre menée à Gat contre les Philistins, un guerrier de grande taille avait six doigts à chaque main et à chaque pied. (2 S 21,20; 1 Ch 20,6)<o:p></o:p>

      La largeur de la statue d'or que le roi Nabuchodonodor fit construire avait six coudées. (Dn 3,1) [60]<o:p></o:p>

      C'est au chapitre 6 de <st1:PersonName ProductID="la Gen│se">la Genèse</st1:PersonName> que Dieu annonce le Déluge. Et en 6,6 nous lisons: "YHWH se repentit en son coeur d'avoir fait l'homme sur la terre et il s'irrita en son coeur".<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Général<o:p></o:p>

      Le lis, avec ses six pétales disposés en deux rangées de trois équidistants, est, chez les Chrétiens, l'emblème de Saint Joseph et de <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie.">la Vierge Marie.</st1:PersonName> Le lis est aussi la fleur mystique des vierges.<o:p></o:p>

      Les six parties principales dans la célébration de la messe: la préparation au sacrifice, l'instruction, l'oblation, le canon, la communion et l'action de grâce.<o:p></o:p>

      Jésus était âgé de six ans lorsqu'il fut confié à l'École du Carmel. C'est aussi à cet âge généralement qu'un enfant commence à faire la distinction entre le bien et le mal, ce qui le rend par conséquent responsable de ses actes.<o:p></o:p>

      Jésus fut flagellé par six bourreaux, selon les visions de Marie d'Agréda. [40]<o:p></o:p>

      Notre‑Dame de <st1:PersonName ProductID="la Salette">la Salette</st1:PersonName> prononce par six fois dans son message le nom de l'Antéchrist, donnant des précisions sur son origine et sa naissance et dans le dernier paragraphe, annonce son anéantissement "par le souffle de Saint Michel archange".<o:p></o:p>

      Dans le Livre hébreu d'Hénoch, ou Livre des Palais, il est dit qu'il y a six anges officiants pour chaque être humain particulier, se tenant au milieu des entrées, face aux sentiers du firmament du ciel.<o:p></o:p>

      Les six branches de l'étoile du sceau de Salomon.<o:p></o:p>

      Les six couples de dieux qui régissent les douze signes du zodiaque.<o:p></o:p>

      Les six anges gardiens des six directions symboliques de l'univers qui s'unirent aux filles de Seth, selon le Livre d'Hénoch.<o:p></o:p>

      Les six pétales du chakra Swadhistana situé au‑dessus des organes génitaux.<o:p></o:p>

         [4, 10, 12, 16, 96, 1000]<o:p></o:p>

      Les six moyens de perfection ou vertus transcendantes chez les bouddhiques: la patience, l'aumône, l'énergie, la sagesse ou la science, la contemplation ou la charité, la vertu ou la pureté.<o:p></o:p>

      En Inde, dans les Lois de Manou, on mentionne qu'il y a six saisons, nommées ritous, dans l'année. De même que les Chinois, au temps de Fo‑Hi, divisaient l'année en six saisons de deux mois.<o:p></o:p>

      Les Kabbalistes voient dans le premier mot de <st1:PersonName ProductID="la Gen│se">la Genèse</st1:PersonName>, Beraeschith ‑ ty#)db ‑ non pas la traduction de 'Au commencement' ‑ ty#)d b ‑ mais le sens de  'Il créa par six' ‑ ty# )db.<o:p></o:p>

    ×           L'ancien peuple dravidien dans le sud de l'Inde avait remarqué qu'une bonne graine, dans leur pays et sous leur soleil, germait au bout de sept jours, ou multiple de sept jours, et devenait alors un légume nourrissant ou un bel arbre portant de bons fruits. Une mauvaise graine germait en six jours ou multiple de six jours. Elle portait des épines et de mauvais fruits. Dès lors, le chiffre six était considéré chez eux comme néfaste.<o:p></o:p>

    ×           L'hexagone est formé par six triangles équilatéraux qui sont inscriptibles dans le cercle. Le six est ainsi relié au cercle, ou encore à la notion de cycle. Les grands cycles de l'univers sont multiples de six. [12, 60, 360, 25920]<o:p></o:p>

      Le nombre 6 est parfois appelé la perfection des parties parce que, multiplié par lui-même, il réapparaît toujours à la place de l'unité: 6, 36, 216, etc.<o:p></o:p>

      Autre représentation du 6: le cube aux 6 surfaces qui, développées, forment la croix latine. <st1:PersonName ProductID="la J←rusalem">La Jérusalem</st1:PersonName> céleste est cubique; la croix, qui n'apparaît jamais dans l'Apocalypse, est peut-être désignée ainsi.<o:p></o:p>

      Warrain fait remarquer que le nombre 6 est le seul nombre capable de satisfaire à l'égalité:<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    1 + 2 + 3 + ... + n = 1 x 2 x 3 x ... x n<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

         dans laquelle n = 3. Selon lui, le nombre 6 "relie la graduation continue à la sommation discontinue, dans l'état le plus élémentaire de leurs modes universels; il apparaît comme la réunion systématique des deux principes, l'un actif et unitaire, l'autre passif et pluriel, qui se manifestent dans toute création."<o:p></o:p>

      Anniversaire de mariage: noces de fer ou bonbons.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Guématrie<o:p></o:p>

      Valeur numérique de la lettre hébraïque Waw, w, reliant l'actif au passif, représentant le rapport du Moi au Non‑Moi. Cette lettre a la forme d'un crochet, d'un clou, d'un lien. Charrot voit dans cette forme "le lien ou le crochet d'attache qui lie et enchevêtre en courants d'idées, toutes les opinions; c'est l'homme qui se rend libre par le travail ou esclave par la paresse." [5, 10]<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Occurrence<o:p></o:p>

      Le nombre 6 est employé 148 fois dans <st1:PersonName ProductID="la Bible.">la Bible.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      Les nombres 19, 27, 33, 52, 99, 127, 6000, 8000 et 70000 sont employés 6 fois dans <st1:PersonName ProductID="la Bible.">la Bible.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      Le nombre 6 est employé sept fois dans le Coran.<o:p></o:p>

         (Coran VII,52; X,3; XI,9; XXV,60; XXXII,3; L,37 et LVII,4)<o:p></o:p>

      Dans l'Apocalypse chapitre 13, la phrase "il lui sera donné", en faisant référence à Satan, est répétée 6 fois. Le mot paradis est employé 6 fois dans <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName> ‑ 3 fois dans l'AT et 3 fois dans le NT.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ‑ 7 ‑<o:p></o:p>

    Symbolisme<o:p></o:p>

      Le nombre 7, selon Ambroise, correspond à l'Ancien Testament mais il le voit aussi comme le nombre représentant la virginité. Thibaut De Langres lui accorde aussi cet attribut parce qu'il est le seul des neuf premiers nombres qui n'engendre pas et le seul qui ne soit pas engendré. Il est considéré comme vierge et représentatif de l'Esprit-Saint auxquels sont attribuées les mêmes propriétés. Macrobe y va dans le même sens disant qu'il symbolise Minerve, née de son père sans passer par une mère.<o:p></o:p>

      Le sept indique le sens d'un changement après un cycle accompli et d'un renouvellement positif.<o:p></o:p>

      Nombre parfait et symbole de l'abondance divine, il est aussi selon <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName> le nombre du châtiment, de la purification et de la pénitence. Il est aussi attribué à Satan qui s'efforce de copier Dieu se faisant le singe de Dieu. Ainsi la bête infernale de l'Apocalypse (Ap 13,1) a sept têtes.<o:p></o:p>

      C'est le nombre de l'homme parfait, complet et parfaitement réalisé en tant que somme du quatre femelle et du trois mâle. [3, 5, 6, 9, 22, 108]<o:p></o:p>

      Symbole de la totalité de l'Univers créé ‑ 3 le ciel + 4 la terre ‑ il exprime la création au sein de laquelle l'homme évolue.<o:p></o:p>

      Saint Augustin voit le sept comme la perfection de <st1:PersonName ProductID="la Pl←nitude. Il">la Plénitude. Il</st1:PersonName> en faisait aussi le nombre de la créature, considérant non la vie de celle-ci mais son devenir, l'évolution.<o:p></o:p>

      Symbole de l'infini nombré dans son retour au principe, celui du serpent qui se mord la queue, d'après Abellio. Il serait aussi le chiffre de l'accomplissement dans l'espace‑temps.<o:p></o:p>

      C'est le nombre de l'initiation, c'est‑à‑dire l'union du manifesté avec l'infini.<o:p></o:p>

      Symbole de vie éternelle chez les Égyptiens: il symbolise un cycle complet, une perfection dynamique.<o:p></o:p>

      Chez les Indiens de la prairie et les Indiens Pueblo, le nombre sept représente les coordonnées cosmiques de l'homme.<o:p></o:p>

      En Afrique et pour les Bambaras du Sénégal, sept est un symbole de la perfection et de l'unité.<o:p></o:p>

      Les Dogons considèrent le nombre sept comme le symbole de l'union des contraires, de la résolution du dualisme, donc comme symbole d'unicité et de perfection. Il est aussi la marque du maître de la parole.<o:p></o:p>

      Le sept symbolise la croix avec ses six directions plus le centre ‑ étendues indéfinies se dirigeant vers le haut, le bas, la droite, la gauche, en avant et en arrière.<o:p></o:p>

      Le dé symbolise le sept: le dé lui‑même, 1, ayant 6 faces.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Bible<o:p></o:p>

      Les sept démons qui sont sortis de Marie de Magdala. (Lc 8,2)<o:p></o:p>

      Les sept demandes dans la prière du Notre‑Père.<o:p></o:p>

      Les sept paroles de Jésus prononcées sur la croix:<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

                            Mon Père, mon Père, pourquoi m'avez‑vous abandonné? (Mt 27,46)<o:p></o:p>

                            Tu seras aujourd'hui avec moi dans le paradis ‑ au bon larron.<o:p></o:p>

                             (Lc 23,43)<o:p></o:p>

                            Père, je remets mon âme entre tes mains. (Lc 23,46)<o:p></o:p>

                            Père, pardonnez‑leur, car ils ne savent ce qu'ils font. (Lc 23,34)<o:p></o:p>

                            Mère, voilà ton fils, (à Jean): Voilà ta mère. (Jn 19,26)<o:p></o:p>

                            J'ai soif. (Jn 19,28)<o:p></o:p>

                            Tout est consommé. (Jn 19,30)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

      Le démon chassé ramène avec lui sept autres plus fort que lui.<o:p></o:p>

      Les sept diacres de l'Église primitive: Étienne, Philippe, Prochore, Nicanor, Timon, Parménas et Nicolas. (Act 6,5)<o:p></o:p>

      Le nombre sept revient souvent dans l'Apocalypse: les sept candélabres d'or (Ap 1,12‑20), le mystère des sept étoiles (Ap 1,16‑20), les sept sceaux (Ap 7 et 8), les sept lettres adressées aux sept églises (Ap 2 et 3), les sept trompettes (Ap 8,6 et 11,15), les sept tonnerres (Ap 10,3‑4), les sept rois (Ap 17,9), les sept têtes de <st1:PersonName ProductID="la B↑te">la Bête</st1:PersonName> (Ap 13,1), les sept fléaux des sept coupes (Ap 15,5), etc. "Buisson d'épine", au cours de l'une de ses apparitions, a compris un jour que les sept lampes et les lampadaires dont il est fait mention dans l'Apocalypse, représentaient les sept principales Églises ou Croyances, c'est-à-dire: catholique romaine, orthodoxe, musulmane, anglicane, protestante, etc. mais seulement l'Église catholique romaine est demeurée allumée avec le vrai feu du Saint-Esprit. [53]<o:p></o:p>

      Les sept dons de l'Esprit de Yahvé: Sagesse, Intelligence ou Discernement, Conseil, Force ou Vaillance, Science ou Connaissance, Piété, Crainte de Dieu. (Is 11,2‑3)<o:p></o:p>

      La lumière des sept jours. (Is 30,26)<o:p></o:p>

      L'Ecclésiatique, chapitre 17 verset 5, énumère 7 sens chez l'homme qui sont, en plus des cinq sens connus, ceux de l'intelligence et de la parole (Si 17,5). Ce verset n'apparaît pas dans <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName> de Jérusalem. On le retrouve cependant dans quelques manuscrits grecs.<o:p></o:p>

      En Mt 25,35-36, Jésus énumère six actions charitables qui seront prises en compte lors du Jugement dernier pour le salut de l'homme: visiter les malades, désaltérer les assoiffés, nourrir les affamés, racheter les captifs ou visiter les prisonniers, vêtir ceux qui sont nus et accueillir les étrangers. Mais au XIIIe siècle, on découvre dans les écrits de Lactance une septième oeuvre de miséricorde: ensevelir les morts. Celle-ci fut ratifiée en 1220 par la collection canonique de Raymond de Penafort.<o:p></o:p>

      Le cadeau de l'insensé ne te sert à rien car ses yeux sont avides de recevoir le septuple. (Si 20,14)<o:p></o:p>

      Le festin de noces de Salomon dura sept jours.<o:p></o:p>

      Dans les psaumes il est écrit: "Sept fois par jour je te loue pour tes justes jugements" (Ps 119,164) et encore "Les paroles du Seigneur sont sincères, argent natif, qui sort de terre sept fois épuré" (Ps 12,7). Le psalmiste parle aussi des sept clameurs de Dieu qui se manifestent dans les phénomènes célestes.<o:p></o:p>

      Les sept psaumes de pénitence: 6, 31, 37, 50, 101, 129, 142.<o:p></o:p>

      Le Lévitique prescrit une pénitence de sept ans pour chaque péché.<o:p></o:p>

      Nombre de fois qu'un lépreux est arrosé du sang d'un passereau.<o:p></o:p>

      Nombre de jours pendant lesquels quelqu'un était impur s'il touchait un cadavre.<o:p></o:p>

      Le deuil chez le peuple d'Israël durait sept jours. (Gn 50,10; Jdt 16,24; Si 22,12)<o:p></o:p>

      L'infidélité reçoit un septuple châtiment.<o:p></o:p>

      On immole généralement sept animaux de la même espèce.<o:p></o:p>

         (Lv 23,18; Nb 23,1 et 28,11; Job 42,8)<o:p></o:p>

      Les aspersions se répètent sept fois. (Lv 4,6; Nb 19,4)<o:p></o:p>

      Les sept lampes et les sept becs sur le lampadaire tout en or, de la vision de Zacharie.       (Za 4,2)<o:p></o:p>

      Zacharie parle des sept yeux de Dieu qui surveillent tous les peuples de la terre. (Za 4,10)<o:p></o:p>

      Les sept marches de l'escalier du porche méridional du temple d'Ezèchiel. (Ez 40, 26)<o:p></o:p>

      Le chandelier à sept branches des Hébreux.<o:p></o:p>

      Balaam dressa sept autels. (Nb 23,4)<o:p></o:p>

      Il y a sept patriarches: Abraham, Isaac, Jacob, Moïse, Aaron, Joseph et David.<o:p></o:p>

      Sept nations qui avaient la terre de promission furent exterminées devant Israël. (Dt 7,1)<o:p></o:p>

      Il y a sept semaines entre Pâques et <st1:PersonName ProductID="la Pentec�te.">la Pentecôte.</st1:PersonName> (Lv 23,15)<o:p></o:p>

      La fête de Pâque des juifs durait sept jours.<o:p></o:p>

      Il y a sept jours de fête des Tabernacles. (Lv 23,34)<o:p></o:p>

      La fête de <st1:PersonName ProductID="la D←dicace">la Dédicace</st1:PersonName> du temple de Salomon succédait immédiatement à celle des Tabernacles et durait sept jours.<o:p></o:p>

      Les sept prêtres portant sept trompettes, lors de la prise de Jéricho, doivent, le septième jour, faire sept fois le tour de la ville. (Jos 6,11‑16)<o:p></o:p>

      Les sept maris qu'eut Sarra, fille de Ragouël, avant d'épouser Tobie. Ces époux précédents avaient été tués le premier soir de la nuit de noce par le démon Asmodée. Tobie, grâce à un encens, en réchappa. (Tb 7,10‑11)<o:p></o:p>

      Le règne de David à Hébron dura sept années. (1 R 2,11)<o:p></o:p>

      Les amis de Job restèrent près de lui durant sept jours et sept nuits pour le consoler.<o:p></o:p>

      La construction du Temple bâti par Salomon dura sept ans ‑ de la 4e année à la 11e année de son règne. Il comportait trois parvis et sept enceintes. (1 R 6,38)<o:p></o:p>

      Par sept fois, Elisée s'étendit sur l'enfant, qu'il ramena à la vie. (2 R 4,35)<o:p></o:p>

      Le lépreux Naamân plonge sept fois dans le Jourdain et se lève guéri. (2 R 5,14)<o:p></o:p>

      Le juste tombe sept fois et se relève pardonné. (Pr 24,16)<o:p></o:p>

      Le Seigneur prescrivit de manger pendant sept jours des pains sans levain. (Ex 12,15)<o:p></o:p>

      Il faut sept jours pour la consécration d'Aaron et de ses fils, et de l'autel. (Ex 29,35‑37)<o:p></o:p>

      Si tu achètes un esclave hébreu, il servira six années; mais la septième il sortira libre sans rien payer. Les esclaves étaient libérés la septième année qui correspondait à l'Année du Sabbat appelée aussi Année de Dispense. (Ex 21,2)<o:p></o:p>

      L'année juive débutait dans l'allégresse à la nouvelle Lune du septième mois, le jour des Trompettes.<o:p></o:p>

      Pendant six années, tu ensemenceras la terre, et tu en recueilleras le produit. Mais le septième, tu la laisseras reposer en jachère. (Ex 23,10‑11)<o:p></o:p>

      Les sept vaches grasses et maigres, ainsi que les sept épis pleins et vides, vues en songe par le Pharaon et interprété par Joseph comme étant sept années d'abondance et sept années de disette. (Gn 41,17)<o:p></o:p>

      Jacob servit sept ans pour Rachel. (Gn 29,20) [14, 21]<o:p></o:p>

      Caïn serait vengé sept fois si quelqu'un le tuait. (Gn 4,15)<o:p></o:p>

      Joseph demeura en prison sept ans lorsqu'il fut faussement accusé d'avoir couché avec la femme de son maître.<o:p></o:p>

      Les sept brebis données en présent à Abimelech par Abraham. (Gn 21,28)<o:p></o:p>

      Les sept couples de chaque espèce de bétail qui entra dans l'arche de Noé et qui furent sauvés du déluge. (Gn 7,2)<o:p></o:p>

      Le septième jour, le sabbat, Dieu chôma. (Gn 2,2)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Général<o:p></o:p>

      Jésus serait tombé sur le chemin de la croix sept fois, selon les visions d'Anne‑Cathérine Emmerick. [3]<o:p></o:p>

      Les sept vertus. Trois théologales: foi, espérance, amour ‑ ou charité. Quatre cardinales: force, justice, prudence et tempérance.<o:p></o:p>

      Les sept sacrements de l'Église catholique romaine: Baptême, Confirmation, Eucharistie, Pénitence, Onction des malades, Ordre, Mariage.<o:p></o:p>

      Le nombre sept est caractéristique de <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie">la Vierge Marie</st1:PersonName>: les sept mystères du chapelet commémorant les douleurs de <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie">la Vierge Marie</st1:PersonName> [59]; on représente <st1:PersonName ProductID="la Vierge">la Vierge</st1:PersonName> avec une couronne au coeur de sept roses et aussi sept poignards piqués sur son coeur ‑ d'où l'appellation Notre‑Dame des Sept Douleurs ‑ dont 3 d'un côté et 4 de l'autre; les sept fêtes de <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie">la Vierge Marie</st1:PersonName> célébrées dans l'Eglise catholique ‑ la purification, l'annonciation, la visitation, l'assomption, la nativité, la présentation de <st1:PersonName ProductID="la Vierge">la Vierge</st1:PersonName> et l'immaculée conception; les chrétiens des premiers siècles faisaient naître <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie">la Vierge Marie</st1:PersonName> après sept mois de gestation.<o:p></o:p>

      Les sept Archanges qui se tiennent continuellement devant Dieu: Gabriel, Michel ou Michaël, Uriel, Raphaël, Chamuel ou Samael ou Sealtiel, Japhiel ou Orifiel ou Jéhudiel, Zadkiel ou Zachariel ou Barachiel. Dans les messages donnés par <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie">la Vierge Marie</st1:PersonName> à "Buisson d'épines", le 28 mai 1995, <st1:PersonName ProductID="la Vierge">la Vierge</st1:PersonName> spécifiait que chacun était soumis à la garde d'un des sept sacrements de l'Eglise: L'Eucharistie est assignée à Saint Michel, le Baptême à Saint Gabriel, <st1:PersonName ProductID="la Confirmation">la Confirmation</st1:PersonName> à Saint Uriel, <st1:PersonName ProductID="la P←nitence">la Pénitence</st1:PersonName> à Saint Jéhudiel, l'Extrême-Onction à Saint Raphaël, l'Ordre à Saint Sealtiel et le Mariage à Saint Barachiel.<o:p></o:p>

      Les sept péchés capitaux, correspondant aux sept désirs matériels: l'orgueil, l'avarice, l'impureté, l'envie, la gourmandise, la colère et la paresse.<o:p></o:p>

      Les sept mondes dans le purgatoire, appelés aussi le bas astral, ou séjour des morts, ou l'Hadès, ou Champs d'Elisé.<o:p></o:p>

      A propos du miracle de la multiplication des pains relaté dans <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName> en Jean chapitre 6 verset 1 à 15, Jésus dira dans les révélations à Françoise ("Jésus commente aux petits l'Evangile de saint Jean", Editions du Parvis, 1999, page 39) sur les cinq pains d'orge et deux petits poissons qui servirent pour la multiplication: «Mais Dieu a compté: cinq + deux =  sept; ce chiffre sacré se multiplira toujours, lorsque c'est pour le bien de l'humanité...»<o:p></o:p>

      Dans les récits de Maria Valtorta, Jésus enseigne quelles sont les sept questions que le prêtre doit bien avoir à l'esprit lorsqu'un pécheur vient le voir pour se confesser. Ceci parce qu'une même faute peut avoir des nuances et des dégrés infinis selon toutes les circonstances qui l'ont créée et les individus qui l'ont accomplie. Ces sept questions sont les suivantes:<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

                Qui: Qui a péché?<o:p></o:p>

                Quoi: Quelle est la matière du péché?<o:p></o:p>

                Où: En quel lieu?<o:p></o:p>

                Comment: En quelles circonstances?<o:p></o:p>

                Avec quoi ou avec qui: L'instrument ou la créature qui a été la matière du péché?<o:p></o:p>

                Pourquoi: Quelles sont les impulsions qui ont créé l'ambiance favorable au péché?<o:p></o:p>

                Quand: Dans quelles conditions ou avec quelles réactions, et si c'est accidentellement<o:p></o:p>

                                                               ou par suite d'habitude malsaines?<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

      Selon l'évangile de Barnabé, chapitre 26, Abraham avait sept ans quand il commença à chercher Dieu.<o:p></o:p>

      Dans la langue hébraïque, le mot qui signifie sept signifie en même temps "faire serment".<o:p></o:p>

      Les Bambaras, le bouddhique et le Talmud comptent sept niveaux, ou degrés de la perfection, du ciel. [9, 13, 81, 365]<o:p></o:p>

      <st1:PersonName ProductID="la Sainte Famille">La Sainte Famille</st1:PersonName> séjourna sept ans en Égypte, à Héliopolis, selon les visions de Marie d'Agréda. [3, 50]<o:p></o:p>

      Dans l'une des sept visions que reçues Esdras, qui sont décrites dans son deuxième livre des écrits de la bibliothèque de Qumrân, il parle des sept jours où le monde restera dans le silence primordial tel qu'il en avait été à la première origine avant que le monde nouveau se réveille. [400]<o:p></o:p>

      Dans le Livre d'Hénoch, livre apocryphe, on parle des sept veilleurs, des sept grandes montagnes, des sept grands fleuves, des sept grandes îles, etc.<o:p></o:p>

      Adam gémit sept fois plus qu'il ne se réjouit quand il voit les âmes à leur sortie du corps se diriger à la perdition plutôt qu'à la vie, selon le testament d'Abraham des écrits de la bibliothèque de Qumrân.<o:p></o:p>

      Les sept chemins au paradis, chacun devant être parcouru par le corps, le coeur et l'esprit en une communion unique.<o:p></o:p>

      Les sept "Dormants d'Ephèse". Selon une légende d'origine syrienne, dans la mythologie chrétienne et islamique - Coran 18 -, ce sont sept jeunes gens qui, retirés dans une caverne, furent miraculeusement sauvés des persécutions des chrétiens à l'époque de Dèce - 250 après le Christ - par un sommeil prolongé. Ce sommeil dura près de deux siècles, et c'est vers 447, sous l'empereur bien chrétien Théodore, que les sept jeunes gens se réveillèrent.<o:p></o:p>

      Dans la religion islamique: le Coran comporte sept sens ésotériques, selon les mystiques musulmans ‑ il est parfois question de soixante‑dix sens; il y a sept consonnes, appelés sawakit, qui ne se trouvent pas dans la première sourate du Coran; il y a sept tours composant les circumambulations de <st1:PersonName ProductID="la Mecque">La Mecque</st1:PersonName>; lors du pèlerinage à <st1:PersonName ProductID="la Mecque">la Mecque</st1:PersonName>, on doit effectuer sept tours de <st1:PersonName ProductID="la Ka'ba">la Ka'ba</st1:PersonName> et sept parcours entre les monts Cafâ et Marmia; l'âme des morts demeure sept jours auprès de la tombe et le nouveau‑né reçoit son nom le 7e jour; les chats et les chiens ont sept vies; <st1:PersonName ProductID="la Fatiha">la Fatiha</st1:PersonName> compte sept versets ‑ sourates ouvrant le Coran; les sept portes que possèdent l'Enfer qui sont en relation avec les différents supplices qu'il renferme, et il y aurait aussi sept enfers: Géhennan, Ladha, Hatorna, Saïr, Sakar, Jahim et Hawiyat; le Coran dit qu'Allah a créé sept cieux et autant de terres. (Coran 65,12 et 41,8‑11)<o:p></o:p>

      L'homme serait composé de sept âmes selon Platon et aussi selon les hindous. [1, 3, 10]<o:p></o:p>

      Les sept emblèmes du Bouddha.<o:p></o:p>

      Certains s'accordent pour dire que la grosseur des lobes d'oreille détermine le degré d'affinité spirituelle d'un individu. Lao-tseu, le fondateur du taoïsme, avait dit-on des oreilles de sept pouces, ce qui lui valu le surnom de "longues-oreilles". Aussi, dans l'iconographie orientale, Bouddha est-il toujours représenté avec des lobes excessivement longs.<o:p></o:p>

      Le Soufisme nomme sept plans cosmiques: Zat, le non‑manifesté; Ahadiat, la conscience; Vahdat, le soi intérieur; Vahdamiat, la lumière intérieure; Arwah, le plan spirituel; Ajsam, le plan astral; Insaam, le plan physique. Il reconnaît également sept aspects de la manifestation: les étoiles, la lune, le soleil, le règne minéral, végétal, animal et humain.<o:p></o:p>

      L'homme comparativement à un arbre est pourvu de sept racines ‑ nombre de forces terrestres qui l'alimentent ‑ et de sept branches ‑ dans l'éther.<o:p></o:p>

      Chacune des quatre périodes lunaires dure sept jours. [4, 28]<o:p></o:p>

      Les sept chakras ‑ appelés roues, Lotus ou centres subtils ‑ selon les hindouistes: [4, 8, 72000, 144000]<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

                                        coccygien interne:                               Muladhara<o:p></o:p>

                                        sacré:                                                 Swadhistana<o:p></o:p>

                                        solaire:                                                Manipura<o:p></o:p>

                                        cardiaque:                                           Anahata<o:p></o:p>

                                        laryngé:                                     Vishuddha<o:p></o:p>

                                        frontal:                                                Ajna<o:p></o:p>

                                        coronal:                                              Sahasrara<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

      A l'image de l'homme, <st1:PersonName ProductID="la Terre">la Terre</st1:PersonName> est composée de sept chakras et elle se situe dans le septième super‑univers. (G6‑79, I3‑76, N3‑73) [12, 22]<o:p></o:p>

      L'homme est composé de sept corps: physique, éthérique ou vital, émotionnel ou astral, causal, mental, corps de vitalité divine ou bouddhique, et le corps d'esprit divin ou atmique.<o:p></o:p>

      Le corps éthérique de l'homme n'est totalement développé et installé que vers l'âge de sept ans. [14]<o:p></o:p>

      Les sept couleurs symboliques du Tarot.<o:p></o:p>

      Les sept piliers de <st1:PersonName ProductID="la Sagesse.">la Sagesse.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      Un des douze travaux d'Hercule consista à couper d'un seul coup les sept têtes de l'hydre de Lerne.<o:p></o:p>

      Les sept cordes de la lyre d'Hermès et les sept cordes que possède le vînâ, un instrument de l'Inde.<o:p></o:p>

      Les sept tuyaux de la flûte de Pan.<o:p></o:p>

      Les sept sages de <st1:PersonName ProductID="la Gr│ce">la Grèce</st1:PersonName> antique: Thalès de Milet, Solon d'Athène, Chilo de Lacédémone, Pittacos de Mitylène, Bias de Priène, Cléobule de Lindos et Périandre de Corinthe. S'il faut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler, c'est possiblement parce que 7 était le chiffre de ces sages.<o:p></o:p>

      Les sept ampchaspands ou grands génies selon les Perces.<o:p></o:p>

      Sinbad raconte à Hinbad ses sept voyages.<o:p></o:p>

      Les sept tours "résonnantes" à Byzance.<o:p></o:p>

      En Égypte, sur les inscriptions des temples de Edfou et de Dendara, le chiffre sept en écriture hiéroglyphe est représenté sous la forme d'une tête humaine, sans doute pour le nombre de ses orifices: deux oreilles, deux yeux, deux narines et une bouche.<o:p></o:p>

      Les sept voyelles grecques utilisées par les gnostiques: alpha, epsilon, êta, iota, omicron, upsilon, omega.<o:p></o:p>

      Un manuscrit tibétain comporte comme titre "Les sept livres de <st1:PersonName ProductID="la Sagesse">la Sagesse</st1:PersonName> du Grand Sentier".<o:p></o:p>

      La terre de Mû possédait sept grandes villes, d'après l'archéologue anglais James Churchward.<o:p></o:p>

      Les sept étoiles visibles à l'oeil nu de <st1:PersonName ProductID="la Grande Ourse">la Grande Ourse</st1:PersonName> et de <st1:PersonName ProductID="la Petite Ourse.">la Petite Ourse.</st1:PersonName> [22, 87]<o:p></o:p>

      Les alchimistes distinguaient sept métaux dérivés d'un principe unique, formés sous l'influence des planètes, auxquels sont attribuées une divinité et une couleur fondamentale: or, argent, mercure, étain, fer, cuivre et plomb.<o:p></o:p>

      Les sept notes fondamentales, ou modulations, de la gamme musicale.<o:p></o:p>

      Les sept couleurs de l'arc‑en‑ciel ‑ spectre du visible seulement. [12]<o:p></o:p>

      Un homme ne peut posséder plus de sept lignes transversales sur son front.<o:p></o:p>

      Les sept monuments historiques ou merveilles du monde:<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

                                        1. Les Pyramides d'Égypte<o:p></o:p>

                                        2. Le phare d'Alexandrie<o:p></o:p>

                                        3. Les Jardins suspendus de Babylone<o:p></o:p>

                                        4. <st1:PersonName ProductID="La Statue">La Statue</st1:PersonName> de Jupiter Olympien<o:p></o:p>

                                        5. Le Temple de Diane à Ephèse<o:p></o:p>

                                        6. Le Colosse de Rhodes<o:p></o:p>

                                        7. Le Tombeau de Mausole<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

      Les sept configurations cristallines possibles: triclinique, monoclinique, orthorhombique, rhomboédrique, quadratique, hexagonale, cubique.<o:p></o:p>

      La chute d'une pierre dans l'eau provoque sept ondes importantes, après quoi elles deviennent plates, et ce, quelque soit la masse de l'objet et la nature du fluide. Cet exemple pris parmi tant d'autres laisse dire à Roger de Lafforest et Jacques Langlois qu'une grande partie de la dynamique des choses semble se rapporter à un modèle standard d'évolution en phases successives d'ordre 7, conçue d'après une loi de vibrations évolutives.<o:p></o:p>

      Les sept types de caractères de l'astrologie traditionnelle.<o:p></o:p>

      Les sept branches de l'arbre cosmique et sacrificiel du chamanisme.<o:p></o:p>

      Les cérémonies apolliniennes ‑ du culte d'Apollon ‑ se célébraient le septième jour du mois.<o:p></o:p>

      En Chine, les fêtes populaires avaient lieu un septième jour.<o:p></o:p>

      La lampe rouge des sociétés secrètes chinoises a sept branches.<o:p></o:p>

      Le Bouddha aurait pris la mesure de l'univers en faisant sept pas dans chacune des quatre directions.<o:p></o:p>

      Une tradition hindoue attribue au soleil sept rayons.<o:p></o:p>

      En Iran, au moment de l'accouchement, on place sur une nappe une lampe allumée et on garni la nappe de sept sortes de fruits et de sept espèces de graines aromatiques. L'enfant recevait généralement son nom le septième jour.<o:p></o:p>

      Le 7 se retrouve souvent dans les superstitions. Au Portugal, la femme qui porte sept jupons superposés est assurée du bonheur. Le septième fils d'une famille sera toujours un protégé des dieux. Pour les Écossais, le septième fils d'un septième fils aura le don de la double vue. Dans la patrie du docteur Faust, on sait que le pacte signé avec le diable a une durée de sept ans. Celui qui casse un miroir sera soumis aux mauvaises influences pendant sept années. Au Maroc, les femmes stériles enroulent leur ceinture sept fois autour du tronc de certains arbres, puis l'attachent à l'une des sept cordes qui y sont fixées. En Syrie, une jeune fille sans prétendant exorcise les mauvaises influences qui l'empêchent de trouver un mari en se baignant dans la mer et en laissant sept vagues passer au‑dessus de sa tête. Quand sept jeunes filles assistent à une réunion de famille, l'une d'entre elles se mariera au cours de l'année.<o:p></o:p>

      Chez les Maya‑Quiéhé, le grand Dieu du Ciel se fait aussi Dieu‑Sept, ou septième, entouré de six soleils: il constitue ainsi le groupe des dieux agraires.<o:p></o:p>

      Chez les Mayas, le septième jour, placé au milieu de la semaine de treize jours, est un jour faste.<o:p></o:p>

      La déesse Sept, appelée sept serpents ou sept épis, placée au milieu de la série 1 à 13, symbolise le coeur de l'homme et du maïs.<o:p></o:p>

      Dans le temple de Coricancha à Cuzco, où était résumé tout le panthéon des Incas, un mur portait près de l'arbre cosmique, un dessin représentant sept yeux nommés 'les yeux de toutes choses'.<o:p></o:p>

      Le dieu souverain Faro, dieu d'Eau et de Verbe, habite le septième ciel avec l'eau féconde qu'il dispense sous forme de pluie.<o:p></o:p>

      En Perse, c'était un nombre sacré avec ses sept grades initiatiques du culte de Mithra: corbeau, griffon, soldat, lion, perse, héliodrome ‑ courrier du soleil -, père. L'échelle cérémonielle avait sept échelons, chaque échelon étant fait d'un métal différent. En gravissant cette échelle cérémonielle, l'initié parcourait les sept cieux, s'élevant ainsi jusqu'à l'Empyrée.<o:p></o:p>

      Sept est le nombre de l'initiation féminine, dans la légende du Graal, qui présente 7 pucelles défendues par 7 chevaliers affrontant le héros Galaad.<o:p></o:p>

      Les sept cieux de Zoroastre.<o:p></o:p>

      Les sept boeufs tirant le char du soleil dans les légendes nordiques.<o:p></o:p>

      Les sept rites Sioux: la garde de l'âme, le rite de purification, l'imploration d'une vision, la danse face au soleil, les rites de puberté, l'apparentement et les jeux de la balle.<o:p></o:p>

      Rome ne cessa de s'agrandir jusqu'à ce qu'elle eut renfermé dans son sein les sept collines.<o:p></o:p>

      Le solstice d'été a lieu quand le soleil passe dans le 7e signe zodiacal, le solstice d'hiver quand il a parcouru sept signes à partir de ce dernier. Il y a sept signes d'un équinoxe à l'autre. Ce qui recouvre la totalité du cycle solaire.<o:p></o:p>

      Il y a sept mois de l'année dont le nom a plus de sept lettres: janvier, février, juillet, septembre, octobre, novembre et décembre.<o:p></o:p>

      Le septénaire règle la vie de l'homme: après 7 mois de gestation le foetus est viable. Sept marque les périodes de la vie: première enfance jusqu'à 7 ans qui est l'âge de raison; à 7 x 2 ans, fin de l'enfance; à 7 x 3 ans, majorité, fin de l'adolescence; à 7 x 4 ans, jeunesse; à 7 x 5 ans, âge adulte; à 7 x 6 ans, maturité suivie par le déclin des forces. Il est aussi la durée même du cycle humain: tous les sept ans, l'homme se régénère entièrement.<o:p></o:p>

      Le sept, régit le rythme de développement de la femme: à 7 mois, apparition des dents de lait qui seront perdues à 7 ans; à 7 x 2 ans, apparition de la menstruation et à 7 x 7 ans c'est la ménopause.<o:p></o:p>

      Parmi tous les nombres premiers, sept est le premier nombre à ne pas s'inscrire dans le cercle euclidien - l'heptagone ne peut être construit dans un cercle de 360 degrés comme le triangle ou le pentagone.<o:p></o:p>

      Le nombre 7 possède certaines particularités curieuses. Par exemple 1 divisé par 7 donne une fraction périodique simple de six chiffres:<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    0.142857142857142857...<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

         et cette période multipliée successivement par 2, 3, 4, 5, 6, donne des produits où l'on trouve les mêmes chiffres dans le même ordre:<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    142857 x 2 = 285714<o:p></o:p>

    142857 x 3 = 428571<o:p></o:p>

    142857 x 4 = 571428<o:p></o:p>

    142857 x 5 = 714285<o:p></o:p>

    142857 x 6 = 857142<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

      Les sept os composant le tarse du squelette humain et les sept orifices de la tête de l'homme.<o:p></o:p>

      Il existe sept gaz rares.<o:p></o:p>

      Anniversaire de mariage: noces de cuivre ou laine.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Occurrence<o:p></o:p>

      Le nombre 7 est employé 507 fois dans <st1:PersonName ProductID="la Bible.">la Bible.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      Les nombres 21 et 18000 sont employés 7 fois dans <st1:PersonName ProductID="la Bible.">la Bible.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      Le nombre 7 revient 32 fois dans le Coran et il est utilisé dans 13 sourates.<o:p></o:p>

      Parmi les 365 nombres différents retrouvés dans <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName>, 7 seulement ne sont utilisés que dans le NT. Il s'agit des nombres 46, 84, 144, 276, 1260, 144000 et 200000000. [365]<o:p></o:p>

      Dans l'évangile de Saint Jean, le mot semaine revient 7 fois; il y a les 7 mentions du Christ 'Je Suis'1; et par 7 fois il est fait allusion au témoignage de Jean Baptiste. L'évangile de Saint Jean rapporte aussi sept miracles de Jésus. Le huitième, la pêche miraculeuse du chapitre <st1:metricconverter ProductID="21, a">21, a</st1:metricconverter> été rajouté après coup à la rédaction première. Ce même évangile énumère 7 apparitions de Jésus Christ avec ses apôtres et disciples après sa résurrection. Le mot songe est employé 7 fois dans le NT. Le nom de Salomon revient 7 fois dans le Cantique des Cantiques, ainsi que les mots "Filles de Jérusalem", Liban et amour. [13, 53]<o:p></o:p>

      Il y a sept béatitudes qui sont proclamées dans l'Apocalypse: 1,3; 14,13; 16,15; 19,9; 20,6; 22,7; 22,14;<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    1Ici certaines explications sont nécessaires. Par 4 fois dans l'évangile de Saint Jean on lira "Je Suis" ‑ en grec "ego eimi" ‑ prononcé par Jésus (Jn 8,24 et 8,28 et 8,58 et 13,19). Par 3 autres occasions, Jésus dira plutôt "C'est Moi", traduit également par le grec "ego eimi" (Jn 4,26 et 6,20 et 18,5‑6). Ces deux mentions du Christ sont donc en vérité équivalentes: "Je Suis" = "C'est Moi". D'ailleurs dans les entretiens de Vassula avec Jésus, pour vérifier la présence de Celui‑ci, Vassula le questionne en disant "Jésus?", et Lui de répondre toujours par l'affirmation "Je Suis" au lieu de "C'est moi", ce qui est pareil.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ‑ 8 ‑<o:p></o:p>

    Symbolisme<o:p></o:p>

      Chiffre de la perfection, de l'infini. En mathématique le symbole de l'infini est représenté par un 8 couché, .<o:p></o:p>

      Symbole du Christ cosmique.<o:p></o:p>

      Chiffre figurant l'éternité immuable ou l'autodestruction. Il représente aussi le point d'arrêt de la manifestation.<o:p></o:p>

      En Chine, le 8 exprime la totalité de l'univers.<o:p></o:p>

      Chiffre de l'équilibre et de l'ordre cosmique, selon les Égyptiens.<o:p></o:p>

      Chiffre exprimant la matière, il est aussi le symbole de l'incarnation dans la matière qui devient elle‑même créatrice et autonome, régissant ses propres lois.<o:p></o:p>

      Le nombre huit correspond au Nouveau Testament, selon Ambroise.<o:p></o:p>

      Il est le symbole de <st1:PersonName ProductID="la Vie">la Vie</st1:PersonName> nouvelle, de <st1:PersonName ProductID="la R←surrection">la Résurrection</st1:PersonName> finale et de <st1:PersonName ProductID="la R←surrection">la Résurrection</st1:PersonName> anticipée qu'est le baptême.<o:p></o:p>

      Selon Clément d'Alexandrie, le Christ place sous le signe du 8 celui qu'il fait renaître.<o:p></o:p>

      Représente la totalité et la cohérence de la création en mouvement. En Chine, il exprime la totalité de l'univers.<o:p></o:p>

      Représente la terre, non dans sa surface mais dans son volume, puisque 8 est le premier nombre cubique.<o:p></o:p>

      Les pythagoriciens ont fait du nombre 8 le symbole de l'amour et de l'amitié, de la prudence et de la réflexion et ils l'ont appelé <st1:PersonName ProductID="la Grande Tetrachtys.">la Grande Tetrachtys.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      A Babylone, en Égypte et en Arabie, il était le nombre de la duplication consacrée au soleil, d'où le disque solaire orné d'une croix à huit bras.<o:p></o:p>

      Le nombre 8 signifie la multiplicité, pour les japonais.<o:p></o:p>

      Nombre favorable, associé à la prospérité.<o:p></o:p>

      C'est le nombre du repos, après le 7e jour de la création.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Bible<o:p></o:p>

      Les huit béatitudes du sermon sur la montagne. (Mt 5,3‑11)<o:p></o:p>

      Les huit malédictions aux scribes et aux pharisiens annoncées par Jésus. (Mt 23,13‑31)<o:p></o:p>

      Les huit phrases du Magnificat ou Cantique de Marie. (Lc 1,46‑56)<o:p></o:p>

      Jésus fut circoncit huit jours après la naissance, selon la loi établie.<o:p></o:p>

         (Lv 12,3; Gn 17,12 et 21,4; Lc 2,21)<o:p></o:p>

      Les huit marches de l'escalier donnant au parvis extérieur du temple d'Ezèchiel. (Ez 40, 26)<o:p></o:p>

      Les huit paroles créatrices du Verbe en six jours, dans <st1:PersonName ProductID="la Gen│se">la Genèse</st1:PersonName> chapitre 1, versets 3, 6, 9, 11, 14, 20, 24, 26.<o:p></o:p>

      Les huit personnes qui ont été sauvées du déluge dans l'arche de Noé. (Gn 7,13) [84]<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Général<o:p></o:p>

      Saint Joseph supporta pendant huit ans diverses grandes souffrances avant de mourir, selon les visions de Marie d'Agréda. [26]<o:p></o:p>

      Dans les révélations de J.N.S.R., le Huitième Jour est mentionné plusieurs fois dans les Messages du Christ, ce Huitième Jour qui verra <st1:PersonName ProductID="la Cr←ation">la Création</st1:PersonName> accomplie, plus belle encore que le Paradis terrestre initial, parce que ce sera le Jour du Retour de Notre Seigneur et l'Avènement du Règne de Dieu sur <st1:PersonName ProductID="la Terre.">la Terre.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      Dans "Les cahiers de 1943", de Maria Valtorta, Jésus dit: «Seuls les amoureux de Dieu entendent le son de la huitième corde, ce son que produit le toucher du doigt de Dieu mû par l'amour.»<o:p></o:p>

      Les kabbalistes affirment qu'il y avait au Temple de Jérusalem huit portes dont la huitième ne devait s'ouvrir que pour le Messie.<o:p></o:p>

      Huit est le nombre de chakras total de l'homme, comptant les sept en corrélation avec le corps physique, plus un additionnel oeuvrant dans le corps éthérique. Ce huitième chakra est connu comme étant "le Chakra de l'Âme" ou encore "le Chakra Étoile". Il serait situé à environ 7 à <st1:metricconverter ProductID="10 centim│tres">10 centimètres</st1:metricconverter> au-dessus du chakra coronal. (N6‑112) [7]<o:p></o:p>

      Les huit grands dieux du védisme: Surya, Candra, Agni, Yama, Varuna, Indra, Vâyu et Kubera.<o:p></o:p>

      Les huit trigrammes du philosophe chinois Fou‑Hi.<o:p></o:p>

      Platon demeura avec son maître le philosophe grec Socrate pendant huit ans.<o:p></o:p>

      Les bouddhistes comptent huit symboles de longue vie dont l'un d'entre eux est le noeud infini s'enroulant et se refermant sur lui‑même.<o:p></o:p>

      Il existe huit degrés de religieux bouddhistes ou Aryas dont le plus élevé porte le nom d'Arhat.<o:p></o:p>

      Pour se libérer du désir et des réincarnations, Gautama Bouddha enseignait "un noble chemin aux huit sentiers" dont chacune des parties était appelée Anges:<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

                                        1. La vue ou la croyance correcte ‑ foi pure;<o:p></o:p>

                                        2. La volonté ou la pensée correcte ‑ intention pure;<o:p></o:p>

                                        3. La parole ou le langage correct;<o:p></o:p>

                                        4. La doctrine correcte ou l'action pure;<o:p></o:p>

                                        5. Les moyens d'existence corrects ‑ vie pure;<o:p></o:p>

                                        <st1:metricconverter ProductID="6. L">6. L</st1:metricconverter>'effort correct ‑ application ou aspiration pure;<o:p></o:p>

                                        7. La mémoire correcte ‑ attention pure;<o:p></o:p>

                                        8. La méditation correcte.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

         Ces huit règles constituent la base fondamentale de la morale bouddhique puisqu'elles étaient destinées à faire sortir l'homme du cycle des réincarnations pour le conduire au Nirvana.<o:p></o:p>

      Selon une légende bouddhique, on fit huit parts des cendres de Bouddha.<o:p></o:p>

      Le lotus est représenté symboliquement avec 8 pétales et selon les yogis, c'est sur un lotus à 8 pétales que s'élève le mont Mêru qui, symboliquement, représente le centre et l'axe du monde.<o:p></o:p>

      Le Yoga compte huit stages: Yama, la restriction; Niyama, les observances religieuses; Asana, la posture; Pranayama, le contrôle de la respiration; Praty‑ahara, la restriction des sens; Dharana, la concentration; Dhyana, la contemplation et Samadhi, l'extase.<o:p></o:p>

      L'Avesta mentionne huit catégories de prêtres: un supérieur, le Zaotar, qui récite les textes, et sept subalternes: le Havanan qui pile le Homa dans le mortier, l'Atarevakhsha qui entretient le feu, le fraberetar chargé des ustensiles du Sacrifice, l'Aberet porteur d'eau bénite, l'Açnatar qui lave les vases sacrés, le Raethwiskar qui purifie les hommes et les objets souillés, et le Craoshavereza ou confesseur.<o:p></o:p>

      Dans le Livre hébreu d'Hénoch, ou Livre des Palais, il est mentionné huit conditions pour être accepté dans le cercle des initiés.<o:p></o:p>

      Dans la religion de Zoroastre, il y avait huit ustensiles servant au culte: l'Atashdan, réservoir à feu; le Havana ou mortier; le Bareçma, ou faisceau de rameaux sacrés; le Tali, plateau des offrandes; le Tasta ou tasse d'or; la passoire à neuf trous pour le Homa; l'Avand, vase à purifications; le Musrhabe, lavabo du prêtre.<o:p></o:p>

      Les huit catégories de prêtres de Zoroastre.<o:p></o:p>

      Chez les Indiens, il y a les huit modes de mariage mentionnés par Manou: mode de Brahma, des Devas, des Rishis, des Pradjapatis, des Asouras, des Ghandarvas, des Rakchasas et des Pisatchas.<o:p></o:p>

      Les huit disciples de Thot, en Égypte.<o:p></o:p>

      D'après Hérodote, le règne des dieux en Égypte aurait commencé par un premier groupe de huit dieux à la tête desquels était Pan.<o:p></o:p>

      Chez les Grecs, le nombre 8 était dédié ésotériquement à Dyonisios, né le huitième mois de l'année.<o:p></o:p>

      Les huit divisions du ciel de la tradition grecque.<o:p></o:p>

      Les huit Règles de conduites du Chou‑King.<o:p></o:p>

      Les huit ministres de l'Empire chinois.<o:p></o:p>

      Les huit piliers du Ming‑Tang.<o:p></o:p>

      Les huit formes de Shiva, parfois figurées par 8 lingams disposés autour d'un lingam central.<o:p></o:p>

      Les huit bras de Vishnou.<o:p></o:p>

      Les huit divinités gardiennes du Tibet.<o:p></o:p>

      Les huit dieux Sélecti des Romains.<o:p></o:p>

      Les huit dieux de Xénocrate.<o:p></o:p>

      Les huit jambes du cheval Sheipner, le cheval gris d'Odin.<o:p></o:p>

      Les huit animaux qui accompagnent les fidèles Mahométans dans le paradis.<o:p></o:p>

      <st1:PersonName ProductID="La Grande Ann←e">La Grande Année</st1:PersonName> de 25920 ans se divise en huit grands cycles terrestres qui sont appelés Age: Âge d'or, Âge d'argent, Âge de bronze et Âge de fer, qui se répètent deux fois chacun. [12, 25920]<o:p></o:p>

      Creusot fait remarquer que la prière de Saint François d'Assise sur la paix contient huit demandes au Seigneur:<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

                            Seigneur, faites de moi un instrument de paix.<o:p></o:p>

                            Là où est la haine, que je mette l'amour.<o:p></o:p>

                            Là où est l'offense, que je mette le pardon.<o:p></o:p>

                            Là où est la discorde, que je mette l'union.<o:p></o:p>

                            Là où est l'erreur, que je mette la vérité.<o:p></o:p>

                            Là où est le doute, que je mette la foi.<o:p></o:p>

                            Là où est le désespoir, que je mette l'espérance.<o:p></o:p>

                            Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.<o:p></o:p>

                            Là où est la tristesse, que je mette la joie.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

      <st1:PersonName ProductID="La Tour">La Tour</st1:PersonName> de Belus à Babylone est formée de huit tours carrées.<o:p></o:p>

      Un bâtiment octogonal à Hiroshima renferme les statues des huit grands sages du monde: le Bouddha, Confucius, Socrate, Jésus, le prince Shôtoku, Kôbô Daishi et deux prêtres japonais.<o:p></o:p>

      Le nombre huit régit la vie de l'homme: à 8 mois ses dents de lait apparaissent; à 8 ans, il les perd; à 2 x 8 ans, c'est la puberté; et il devient impuissant à 8 x 8 ans.<o:p></o:p>

      En mathématique, un nombre devient divisible par 8 quand celui qui est formé par ses trois derniers chiffres l'est aussi.<o:p></o:p>

      Anniversaire de mariage: noces de bronze, d'électricité ou de caoutchouc.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Occurrence<o:p></o:p>

      Le nombre 8 est employé 73 fois dans <st1:PersonName ProductID="la Bible.">la Bible.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      Les nombres 29, 42, 4500, 22000 et 40000 sont employés 8 fois dans <st1:PersonName ProductID="la Bible.">la Bible.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      Le nombre 8 est employé quatre fois dans le Coran.<o:p></o:p>

         (Coran VI,144; XXVIII,27; XXXIX,8 et LXIX,7)<o:p></o:p>

      Il y a huit nombres, soit 1, 2, 3, 5, 6, 7, 10 et 12, qui sont communs aux quatre évangiles et à l'Apocalypse, c'est‑à‑dire que chacun d'eux est utilisé au moins une fois dans l'Apocalypse et dans l'évangile de Matthieu, de Marc, de Luc et de Jean. [365]<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ‑ 9 ‑<o:p></o:p>

    Symbolisme<o:p></o:p>

      Chiffre de la patience, de la méditation.<o:p></o:p>

      Nombre de l'harmonie, il représente l'inspiration et la perfection des idées.<o:p></o:p>

      Il est l'expression de "la puissance du Saint Esprit", selon Etchegoyen.<o:p></o:p>

      Symbolise la plénitude des dons, la récompense des épreuves. Le neuf est souvent considéré comme le nombre de l'initié.<o:p></o:p>

      Symbole de la création et de la vie en tant que rythme, imbrication et développement.<o:p></o:p>

      En tant que produit de 3 x 3 , il est l'expression de la perfection, le symbole de la puissance virile, en plus d'être associé au couple. [3]<o:p></o:p>

      Neuf est le nombre de celui qui accomplit la volonté divine. Selon la kabbale, c'est aussi le chiffre de l'accomplissement.<o:p></o:p>

      Les francs‑maçons en ont fait le nombre éternel de l'immortalité humaine.<o:p></o:p>

      Étant le dernier nombre simple, il est le nombre de finalisation ou de finition; c'est donc le plus complexe, qui marque le plein épanouissement de la série numérique.<o:p></o:p>

      Ce chiffre était considéré comme sacré en Égypte et en Grèce.<o:p></o:p>

      Nombre de l'homme, en tant que symbole numéral de sa gestation ‑ neuf mois. [pour le nombre de l'homme voir 3, 5, 6, 7, 22, 39, 108; pour la gestation voir 12, 39, 273]<o:p></o:p>

      Nombre symbolisant les choses terrestres et nocturnes, pour les Aztèques. C'était le chiffre des sorciers et des ténèbres. C'était aussi le chiffre des rites de passage: lors des initiations, les prêtres menacent neuf fois les jeunes gens avec une pipe qu'ils leur font fumer, ce qui signe leur entrée dans le monde adulte.<o:p></o:p>

      Pour les Maya, le soleil «nocture» devait descendre quatre marches jusqu'au nadir (qui était la cinquième marche) et quatre autres pour remonter, soit neuf marches en tout. Ce qui signifie que neuf et cinq étaient associés à la nuit. Chaque marche était assignée à un dieu et les neuf dieux qui gouvernaient le monde inférieur sont figurés autour de la crypte de la pyramide de Palenque.<o:p></o:p>

      Nombre de la hiérarchie, représenté par les neuf choeurs des Anges.<o:p></o:p>

      Représente les trois manifestations divines dans les trois plans: monde de l'esprit, monde de l'âme, monde de la matière, ce qui donne une triple manifestations de <st1:PersonName ProductID="la Trinit←">la Trinité</st1:PersonName> ‑ 3 x 3.<o:p></o:p>

      Symbole de la multitude, et d'après Parménide, concerne les choses absolues et est le symbole de la totalité de l'être.<o:p></o:p>

      Dans la mythologie grecque les neuf muses représentaient, par les sciences et les arts, la somme des connaissances humaines.<o:p></o:p>

      Du fait que le neuf a la curieuse propriété de toujours se reproduire lui‑même lorsqu'on le multiplie par tout autre nombre, il symbolise la matière ne pouvant être détruite.<o:p></o:p>

      Pour les Hébreux il était le symbole de la vérité.<o:p></o:p>

      Pour les taoïstes, neuf est un symbole de totalité.<o:p></o:p>

      Nombre favorable, associé à l'éternité.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Bible<o:p></o:p>

      Cloué en croix, Jésus‑Christ expire à la neuvième heure.<o:p></o:p>

      Jésus apparaît neuf fois à ses disciples et apôtres après sa résurrection.<o:p></o:p>

      Les neuf dons de l'Esprit de Dieu énumérés par Saint Paul: sagesse, science, foi, don de guérisons, opérer des miracles, prophétie, discernement, parler en langue et le don de les interpréter. (1 Co 12,4‑11) Saint Paul énumère aussi neuf fruits de l'Esprit: charité, joie, paix, longanimité, serviabilité, bonté, confiance dans les autres, douceur, maîtrise de soi. (Ga 5,22) [7, 15]<o:p></o:p>

      Jésus ben Sira dit dans l'Ecclésiastique: il y a neuf choses qui me viennent à l'esprit et que j'estime heureuses. (Si 25,7)<o:p></o:p>

      Le lit d'Og, roi de Bashân, incarnation du diable, était de neuf coudées. (Dt 3,11)<o:p></o:p>

      Osée, fils d'Ela, régna neuf ans sur Israël à Samarie. (2 R 17,1)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Général<o:p></o:p>

      La pratique des neuf premiers vendredis et samedis du mois, demandée par Jésus: le premier étant pour honorer son Sacré Coeur et le second en guise de vénération pour sa Mère. Le samedi est en effet dédié à <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie">la Vierge Marie</st1:PersonName> pour commémorer ses peines et sa douleur, entre la mort de Jésus et sa résurrection, moment douloureux qui dura la journée entière sans qu'elle puisse bénéficier de la vision de son Fils. [5, 33, 34]<o:p></o:p>

      Les neuf choeurs des Anges:<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

                            Séraphins,                               anges d'amour et de lumière;<o:p></o:p>

                            Chérubins,                              anges de sagesse et d'intelligence;<o:p></o:p>

                            Trônes,                                   anges de force et de vie;<o:p></o:p>

                            Dominations,                           anges de liberté;<o:p></o:p>

                            Principautés,                           anges d'éternité et de mémoire;<o:p></o:p>

                            Puissances,                             anges de sainteté;<o:p></o:p>

                            Vertus,                                    anges d'humilité;<o:p></o:p>

                            Archanges,                              ayant pour attribut la justice;<o:p></o:p>

                            Anges ordinaires,          auxquels on attribue l'innocence.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

      Les neuf jours de retraite et de prières dans une neuvaine sont sources de grâces divines.<o:p></o:p>

      Dans les révélations reçues par Mary Jane des Etats Unis, le Seigneur fait état de neuf degrés de prières. Les quatre premiers sont la prière vocale, la méditation, la prière affective et la comtemplation infuse. Les cinq derniers sont les types de la prière mystique: la contemplation infuse, la prière tranquille, la prière d'union, la prière d'union en conformité, et la plus mystique est la prière d'union transformante.<o:p></o:p>

      Jacques Paquette fait allusion, dans son livre "Apocalypse: prophéties de la fin des temps", à neuf royaumes associant le 4e à l'empire Romain il y a 19 siècles, dont l'Apocalypse de Jean parle au chapitre 2 verset 40. Le neuvième empire universel, appelé aussi règne de mille ans, correspond à <st1:PersonName ProductID="la J←rusalem Nouvelle">la Jérusalem Nouvelle</st1:PersonName> de l'Apocalypse. [1000]<o:p></o:p>

      Dieu répandit beaucoup de grâces prodigieuses sur <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie">la Vierge Marie</st1:PersonName> les neuf jours avant l'Annonciation, selon les visions de Marie d'Agréda.<o:p></o:p>

      Après la mort d'un Pape, on célèbre des messes pour le repos de son âme pendant neuf jours, avec neuf absolutions.<o:p></o:p>

      Neuf était le nom de la montagne sacrée du Soleil chez les anciens Égyptiens.<o:p></o:p>

      La mythologie scandinave raconte comment Odin fut pendu neuf nuits symboliques à l'Arbre de <st1:PersonName ProductID="la Connaissance">la Connaissance</st1:PersonName>, axe du monde, autre image de l'arbre du jardin d'Eden et de l'Arbre de Vie qui attend au fond du "lac soleil" Tibétain. A l'issue de la neuvième nuit Odin récolte les fruits de son attente, c'est-à-dire les tablettes sacrées du Savoir: les "Runes".<o:p></o:p>

      Certains peuples croyaient que le Ciel était divisé en neuf couches célestes. C'était le cas des peuples ouraloaltaïques, bouddhiques et aussi selon les derniers adorateurs de Mithra. [7, 13, 17, 81, 365]<o:p></o:p>

      Les neuf plaines du ciel chinois. La salle du trône impérial était séparée par neuf portes du reste du palais et le livre des Annales, nommé Chou‑king, expose la "Sublime Science" en neuf règles. Aussi les Chinois se prosternaient-ils 9 fois devant leur empereur. [9999]<o:p></o:p>

      On retrouve neuf principes universels dans les enseignements de la plus ancienne secte philosophique de l'Inde, <st1:PersonName ProductID="la Va￯seshita.">la Vaïseshita.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      Il y avait neuf portes qui séparaient l'enclos sacré ‑ <st1:PersonName ProductID="la Sainte">la Sainte</st1:PersonName> des Saintes ‑ de certaines traditions religieuses, du reste de l'espace, celui‑ci considéré profane.<o:p></o:p>

      Deucalion, le Noé grec, navigue pendant 9 jours sur le vaisseau qu'il a construit sur l'ordre des dieux.<o:p></o:p>

      Il existait à Delphes une fête en l'honneur d'Apollon célébrée tous les neufs ans. Les fêtes en l'honneur de Zeus avaient le même rythme.<o:p></o:p>

      Pour Hésiode, <st1:PersonName ProductID="la Terre">la Terre</st1:PersonName> était séparée du Ciel par une distance de neuf jours et neuf nuits et de l'enfer aussi par neuf jours et nuits.<o:p></o:p>

      Les neuf niveaux de l'enfer de Dante, qui servent métaphoriquement de degrés dans la déchéance humaine. Les cercles de l'enfer, tels qu'ils les a appelés, sont calqués sur les neuf cieux que parcourt Dante avant d'arriver à l'Empyrée.<o:p></o:p>

      Les neuf noeuds du bambou chez les taoïstes.<o:p></o:p>

      Les neuf encoches du bouleau‑axe du monde chez les peuplades sibériennes.<o:p></o:p>

      Les neuf ouvertures de l'homme pour l'Islam.<o:p></o:p>

      Les neuf étapes que devraient parcourir les âmes des Aztèques pour accéder au repos éternel. Ils comptaient d'ailleurs neuf mondes souterrains.<o:p></o:p>

      Le neuf était le chiffre clef de l'enseignement des philosophes matérialistes hindous de l'école Vaiçeshika.<o:p></o:p>

      C'est le nombre d'années d'intervalle où la voix de Dieu se fait entendre à une personne si celle‑ci n'a pas encore compris l'une de ses leçons de vie. (B7-97)<o:p></o:p>

      Certaines tribus indiennes d'Amérique du Nord avaient ce qu'ils appellaient des animaux totem. Chaque humain était relié en effet à neuf animaux qui l'accompagnaient sur son chemin de vie et qui lui donnaient des capacités et des talents. Chaque animal enseignait la sagesse de l'une des sept directions: Est, Ouest, Nord, Sud, bas, haut, et intérieur.<o:p></o:p>

      Les 9 Filles de Belenos du druidisme: Ogia ‑ virginité, Glania ‑ pureté, Karantia ‑ charité, Uxellia ‑ noblesse, Viriona ‑ vérité, Aventia ‑ droiture, Dagia ‑ bonté, Lania ‑ plénitude, et Lovania ‑ joie.<o:p></o:p>

      Le neuf se retrouve souvent dans les superstitions, comme par exemple, neuf grains de sel conjurent le mauvais sort. Et celui qui veut se marier dans l'année sautera neuf fois par-dessus un feu de <st1:PersonName ProductID="la Saint Jean">la Saint Jean</st1:PersonName> ou bien sautera neuf feux différents. La tradition veut que le noyé revienne à la surface de l'eau au bout de neuf jours.<o:p></o:p>

      Le carré magique utilisant les neuf premiers chiffres est associé à la planète Saturne et a pour somme 15. Parfois, il est aussi appelé 'carré de Salomon'.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    4 9 2<o:p></o:p>

    3 5 7<o:p></o:p>

    8 1 6<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

      Dans la mythologie des Grecs: les neuf nuits d'amour de Zeus; les neuf jours et les neuf nuits de souffrances de Lêto lorsqu'elle accouche; les neuf filles de Zeus et Mnémosyne, nommées les Muses, qui présidaient aux arts libéraux: Clio, Calliope, Melpomène, Thalie, Euterpe, Erato, Terpsichore, Polymnie et Uranie; les neuf jours d'angoisse de la déesse Cérès‑Déméter partie à travers le monde à la recherche de sa fille Perséphone enlevée par Hadès, le ténébreux dieu des Enfers; la tradition veut que Minos, dans sa caverne, ait mis neuf ans à recevoir les lois de Jupiter; une légende dit également que Minos avait, tous les neuf ans, un entretien avec Jupiter, après lequel il lui était possible de prophétiser.<o:p></o:p>

      Tous les neuf ans Athènes envoyait dans l'île de Crète pour y être sacrifiés au Minotaure, sept jeunes hommes et sept jeunes filles.<o:p></o:p>

      Il y a neuf "Dharmas", livres constituant <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName> népalaise.<o:p></o:p>

      Orphisme définit neuf aspects symboliques de l'univers divisés en 3 triades: la nuit, le ciel et le temps; l'éther, la lumière et les astres; le soleil, la lune et la nature.<o:p></o:p>

      Le 9 était le monogramme sacré de la déesse Lune, Bolon Tiku des Mayas.<o:p></o:p>

      Les Jin‑Hoang du Kiéou‑téou divisent la terre en neuf parties, et neuf frères du même nom se partagent l'empire du monde.<o:p></o:p>

      Dans le brahmanisme, Vichnou s'incarne en neuf avatars pour se sacrifier au salut des hommes.<o:p></o:p>

      Dans la mythologie grecque, le neuf était consacré à la «musique des sphères».<o:p></o:p>

      Chez les Romains, on célébrait la fête de la purification pour tous les enfants mâles à leur 9e jour après leur naissance. On enterrait les morts le 9e jour après le décès, et à tous les 9 ans on les fêtait.<o:p></o:p>

      Les Juifs étaient invités à réserver le 9e jour de chaque mois au jeûne et au repentir.<o:p></o:p>

      Dans de nombreux textes taoïstes, le terme Chiu‑Kung (qui signifie «neuf palais») désigne les neuf organes physiques habités par des divinités, à savoir le coeur, les reins, le foie, les poumons, la rate, le vésicule biliaire, l'intestin grêle, le côlon et la vessie. Mais l'école de l'Hygiène des divinités intérieures enseigne aussi que le cerveau humain se divise en neuf palais, habités chacun par une divinité différente.<o:p></o:p>

      Une légende raconte que Bodhidharma passa «neuf années face au mur» en méditation silencieuse dans le monastère de Shao‑lin avant que son futur successeur dans le Dharma, Huik'o, ne vînt à lui.<o:p></o:p>

      Dans l'agriculture bio‑dynamique, le cycle complet de la préparation du compost dure neuf mois.<o:p></o:p>

      Le langage comporte, grammaticalement, neuf parties: le verbe, le nom, l'adjectif, le participe, la conjonction, l'article, le pronom, la préposition et l'adverbe ‑ abstraction faite de l'interjection.<o:p></o:p>

      Les neuf planètes découvertes dans notre système solaire, qui sont dans l'ordre à partir du Soleil: Mercure, Vénus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Pluton. Récemment une dixième planète fut découverte au-delà de Pluton. [11, 12]<o:p></o:p>

      Le nombre 9 possède une particularité intéressante. Si nous le multiplions par n'importe quel autre nombre et que nous additionnons les chiffres qui composent la réponse, la somme sera toujours égale à 9, excepté pour la multiplication par zéro.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

            9x1 =  9 => 9+0 = 9<o:p></o:p>

            9x2 = 18 => 1+8 = 9<o:p></o:p>

            9x3 = 27 => 2+7 = 9<o:p></o:p>

            9x4 = 36 => 3+6 = 9<o:p></o:p>

            9x5 = 45 => 4+5 = 9<o:p></o:p>

            9x9 = 81 => 8+1 = 9<o:p></o:p>

            ...<o:p></o:p>

            4000 x 9 = 36000 => 3+6+0+0+0 = 9<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

      R. Allendy parle des propriétés arithmétiques curieuses du neuf qui lui donnent un caractère très particulier vue l'utilisation de notre système de notation décimale. Dans un autre système de notation numérique elles cesseraient d'exister: la différence entre un nombre quelconque et le nombre formé par l'inversion de ses chiffres est toujours un multiple de 9 ‑ exemple: entre 26 et 62, la différence est de 36, multiple de 9; les multiples de 9 sont toujours composés de chiffres dont la somme théosophique est égale à 9; le produit 123456789 x 9 donne 9 fois le chiffre 1 dans la réponse ‑ 1111111101. Concernant cette dernière propriété, Elisabeth Haich va plus loin en mentionnant les calculs suivants:<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

                              0 x 9 +  1 = 1<o:p></o:p>

                              1 x 9 +  2 = 11<o:p></o:p>

                             12 x 9 +  3 = 111<o:p></o:p>

                            123 x 9 +  4 = 1111<o:p></o:p>

                           1234 x 9 +  5 = 11111<o:p></o:p>

                          12345 x 9 +  6 = 111111<o:p></o:p>

                         123456 x 9 +  7 = 1111111<o:p></o:p>

                        1234567 x 9 +  8 = 11111111<o:p></o:p>

                       12345678 x 9 +  9 = 111111111<o:p></o:p>

                      123456789 x 9 + 10 = 1111111111<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

      La guerre de Troie dura neuf ans.<o:p></o:p>

      Anniversaire de mariage: noces de poterie ou de vaisselle.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Occurrence<o:p></o:p>

      Le nombre 9 est employé 50 fois dans <st1:PersonName ProductID="la Bible.">la Bible.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      Les nombres 150, 30000 et 100000 sont employés 9 fois dans <st1:PersonName ProductID="la Bible.">la Bible.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      Le nombre 9 est employé trois fois dans le Coran. (Coran XVII,103; XVIII,24 et XXVII,49)<o:p></o:p>

      Le verbe louer est employé 9 fois dans le NT, dont 7 fois dans l'évangile de Luc. Par 9 fois on réfère à <st1:PersonName ProductID="la Loi">la Loi</st1:PersonName> du Seigneur comme à un livre dans les livres des Chroniques. Le mot maître‑de‑tout est employé 9 fois dans <st1:PersonName ProductID="la Bible.">la Bible.</st1:PersonName><o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ‑ 10 ‑<o:p></o:p>

    Symbolisme<o:p></o:p>

      Symbole de la matière en harmonie ‑ 4 + 6.<o:p></o:p>

      Représente le Créateur et la création, 3 + 7, <st1:PersonName ProductID="la Trinit←">la Trinité</st1:PersonName> se reposant dans l'univers manifesté.<o:p></o:p>

      Pour Pythagore, 10 était le symbole de l'univers et il exprimait également l'ensemble des connaissances humaines.<o:p></o:p>

      Somme de 5 + 5, le nombre 10 représente les deux sens de courant contraire de la conscience: celle en involution et celle en évolution.<o:p></o:p>

      Selon H.‑P. Blavatsky, le 1 suivit du 0 indique la colonne et le cercle, c'est‑à‑dire le principe mâle et femelle, et ce symbole se rapporterait à la nature Androgyne et aussi à celle de Jéhovah, qui est à la fois mâle et femelle.<o:p></o:p>

      Le zéro en forme de cercle est un symbole d'unité, complétant ainsi la signification du chiffre 1 pour montrer que le nombre 10 renferme tous les nombres précédents comme un tout contient ses parties.<o:p></o:p>

      Représente le premier couple, le mariage: 1 = l'homme, <st1:metricconverter ProductID="0 l">0 l</st1:metricconverter>'oeuf fécondé par le 1. Le dix donne l'image d'une régression spirituelle puisque le mariage est une conséquence de la chute de l'homme.<o:p></o:p>

      Le nombre dix est considéré comme le plus parfait des nombres, parce qu'il contient l'Unité qui a tout fait, et le zéro, symbole de la matière et du Chaos, duquel tout est sorti; il comprend donc dans sa figure le créé et l'incréé, le commencement et la fin, la puissance et la force, la vie et le néant.<o:p></o:p>

      Il représente la rectitude dans la foi parce que c'est le premier nombre "en extension" - de deux chiffres -, de même que cent et mille, explique Hugues de Saint-Victor.<o:p></o:p>

      Pour Agrippa, "dix est appelé le nombre de tout ou universel, et le nombre complet marquant le plein cours de la vie, car l'on ne compte plus depuis ce nombre que par réplique, et il implique en soi tous les nombres, ou il les explique par les siens en les multipliant. (...) Ce nombre est circulaire, de même que l'unité, parce qu'étant accumulé il revient à l'unité d'où il sort; et il est la fin et le complément de tous les nombres et le principe des dizaines." Il lui attribue aussi un sens de la totalité, de l'achèvement, celui du retour à l'unité après le développement du cycle des neuf premiers nombres: "De même que le dixième nombre reflue sur l'unité d'où il a tiré son origine ainsi tout flux retourne à ce qui lui a donné le principe de son affluence: ainsi l'eau court à la mer, d'où elle sort, le corps à la terre d'où il est tiré, le temps à l'éternité d'où il découle, l'esprit à Dieu qui l'a fait, et toute créature s'en va au néant dont elle a été créée."<o:p></o:p>

      Représente la révélation et <st1:PersonName ProductID="la Loi Divine.">la Loi Divine.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      Les Hindous lui confèrent un pouvoir magique.<o:p></o:p>

      Dans la maçonnerie, le 10 signifie l'union ainsi qu'une bonne volonté exprimée en se joignant les mains.<o:p></o:p>

      Chez les Mayas, il représente la fin d'un cycle et le début d'un autre. Le dix était considéré comme étant le chiffre de la vie et de la mort.<o:p></o:p>

      En Chine, la croix représente le chiffre 10 - comme la totalité des nombres.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Bible<o:p></o:p>

      L'Esprit Saint descendit sur les apôtres dix jours après l'Ascension de Jésus.<o:p></o:p>

      Les dix lépreux guéris par Jésus. (Lc 17,11)<o:p></o:p>

      Les dix mines à faire valoir par chacun des dix serviteurs de la parabole. (Lc 19,13)<o:p></o:p>

      Les dix personnes ressuscitées dans <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName>:<o:p></o:p>

    1.      Le fils d'une veuve (1 R 17,17-24)<o:p></o:p>

    2.      Le fils de la femme Sunamite (2 R 4,32-37)<o:p></o:p>

    3.      L'homme qui toucha les os d'Elisée (2 R 13,20-21)<o:p></o:p>

    4.      Le fils d'une veuve (Lc 7,11-15)<o:p></o:p>

    5.      La fille de Jaïrus (Lc 8,41-42 et 49-55)<o:p></o:p>

    6.      Lazare (Jn 11,1-44)<o:p></o:p>

    7.      Les saints morts avant Jésus (Mt 27,52-53)<o:p></o:p>

    8.      Jésus (Mt 28,1-8)<o:p></o:p>

    9.      Tabitha (Ac 9,36-43)<o:p></o:p>

    10.  Eutychus (Ac 20,9-10)<o:p></o:p>

      Les dix cornes de <st1:PersonName ProductID="la B↑te">la Bête</st1:PersonName> de l'Apocalypse avec les dix diadèmes sur chacune des cornes. (Ap 13,1)<o:p></o:p>

      Les dix puissances impuissantes contre l'amour de Dieu. (Rm 8,38)<o:p></o:p>

      Les dix vices qui excluent du royaume de Dieu. (1 Co 6,10)<o:p></o:p>

      Les dix peuples dont l'hostilité envers Israël fut constante. (Ps 83,7‑9)<o:p></o:p>

      Booz prit dix témoins pour épouser Ruth. (Rt 4,2)<o:p></o:p>

      Dieu fit reculer l'ombre sur le cadran solaire d'Acaz de dix degrés comme signe qu'Il allait délivrer Ezékias de sa maladie mortelle et la ville où il était. (Is 38,1‑8) [15]<o:p></o:p>

      Les dix plaies d'Égypte envoyées par Dieu par l'intermédiaire de Moïse, selon <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName>: l'eau changée en sang, les grenouilles, les moucherons, les grosses mouches, la peste chez les animaux, l'épidémie d'ulcères et de tumeurs, la grêle et le tonnerre, les sauterelles, les ténèbres de trois jours, enfin la mort des premiers‑nés de chaque famille égyptienne. (Ex 7‑11) [5]<o:p></o:p>

      Les dix commandements de Dieu donnés à Moïse. (Ex 20,1) [12]<o:p></o:p>

      Les dix générations d'Adam jusqu'à Noé. (Gn 5)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Général<o:p></o:p>

      L'homme est la dixième hiérarchie du "choeur céleste" qui remplacera, après le jugement dernier, celui des anges rebelles. [9]<o:p></o:p>

      Dans les révélations de J.N.S.R., Jésus énumère les dix Attributs qui forment le Caractère Saint de Dieu dont dépend l'Harmonie de tout l'Univers:<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

                                        1. Dieu est Souverain<o:p></o:p>

                                        2. Dieu est d'une moralité parfaite<o:p></o:p>

                                        3. Dieu est Juste<o:p></o:p>

                                        4. Dieu est Amour<o:p></o:p>

                                        5. Dieu est Vie Éternelle<o:p></o:p>

                                        6. Dieu est Omniscient, possédant toutes les Connaissances<o:p></o:p>

                                        7. Dieu est Omniprésent, infiniment partout Présent<o:p></o:p>

                                        8. Dieu est Omnipotent, tout-Puissant<o:p></o:p>

                                                                                      9. Dieu est Immuable, sans jamais de changement dans la<o:p></o:p>

                                                                                                              Nature de Dieu            ou dans Ses Attributs<o:p></o:p>

                                                                                       Dieu est Vérité<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

         Dieu doit faire en sorte qu'aucun de Ses Attributs ne soit contrarié au profit d'un autre.<o:p></o:p>

      <st1:PersonName ProductID="la Gen│se">La Genèse</st1:PersonName> est composée de dix chapitres traitant de l'histoire du monde selon Darry: "Trois traitent de la création et de la vie d'Adam au Paradis Terrestre. Ils correspondent au monde kabbalistique de l'émanation. Trois traitent de la descendance d'Adam et des préparatifs du déluge. Ils correspondent au monde kabbalistique de la création. Trois traitent du déluge et de ses conséquences immédiates. Ils correspondent au monde kabbalistique de la formation. Le dixième en établissant la descendance de Noé nous informe de la réalisation d'une humanité désormais conforme aux desseins de Dieu."<o:p></o:p>

      Dans sa lettre à Marcella, Saint‑Jérôme mentionne dix noms divins qu'il repéra dans <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName> hébraïque. Les voici tels que les donne <st1:PersonName ProductID="la Patrologie Latine">la Patrologie Latine</st1:PersonName> (Paris, Migne, 1842, tome 22, col. 428‑429): EL; Eloim; Eloe; Sabaoth; Elion; Eser Ieje; Adonaï; Ia; (le Tétragramme) Yod, Hé, Waw, Hé; et Saddaï.<o:p></o:p>

      Selon les révélations reçues par Mary Jane Even, <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie">la Vierge Marie</st1:PersonName> aurait ressenti une très grande douleur en son Âme après la mise à mort de son Fils avant que ne survienne sa Résurrection. Ces jours sombres furent si écrasants pour Elle qu'Elle semblait mourir de chagrin. A cause de Ses prières et de Sa souffrance qui aurait dépassé toute capacité humaine, Jésus aurait devancé de dix heures Sa Résurrection en réponse à Ses supplications.<o:p></o:p>

      Les dix jours pendant lesquels est ouvert le Livre de la vie, selon la tradition judaïque, entre le Roshashana et le Yom Kippour.<o:p></o:p>

      Les dix personnes nécessaires pour ouvrir une Synagogue, dans la religion juive.<o:p></o:p>

      Selon les récits de Maria Valtorta, dix chevaliers romains escortent Jésus lors du portement de sa croix jusqu'au Golgotha. [111]<o:p></o:p>

      Chaque année, dans le Temple de Jérusalem, durant l'office des Expiations, ou Kippour ‑ la plus solennelle des fêtes juives ‑ le grand prêtre prononçait à haute voix clairement et distinctement dix fois le Nom de Dieu, c'est‑à‑dire le Tétragramme YHWH.<o:p></o:p>

      C'est le nombre d'âmes que possèdent les hommes selon la tradition chinoise: 3 âmes supérieures, les houen, 7 âmes inférieures, les p'o. [1, 3, 7]<o:p></o:p>

      Les dix esprits du mal selon <st1:PersonName ProductID="la Kabbale.">la Kabbale.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      Le monde a été créé par dix paroles, dit le Zohar. [8]<o:p></o:p>

      La tradition kabbaliste révèle 10 noms de Dieu. Certains sont plus usités et plus connus que d'autres. Ces noms correspondent chacun à une séphirah particulière. Ces noms sont: Yhwh, Adny, Yah, El, Éloha, Élohim, Ehyeh, Chaddaï, El Chaddaï et Tsevaot.<o:p></o:p>

      Les anciens Égyptiens jeûnaient avant d'offrir un sacrifice et se conformaient à une discipline sévère pendant 10 jours.<o:p></o:p>

      Parmi les vers du Faust de Goethe, on retourve:<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

                                                                Si neuf est un<o:p></o:p>

                                                                Dix n'est aucun<o:p></o:p>

                                                                Voilà tout le mystère<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

      Les dix degrés dans la mystique juive, selon le Talmud, nécessaires pour atteindre la gloire divine, Schechimah.<o:p></o:p>

      <st1:PersonName ProductID="La D○me">La Dîme</st1:PersonName> ou versement d'un dixième serait originellement une expression de droit divin.<o:p></o:p>

      Les dix Sibylles, ou Prophétesses, inspirées par Apollon, annonçant souvent des malheurs, sous une forme obscure.<o:p></o:p>

      Les Chaldéens plaçaient dix rois avant leur fameux déluge de Xisuthrus, qui terminait l'année, comme les Juifs plaçaient dix patriarches avant celui de Noé et dix autres de Noé à Abraham.<o:p></o:p>

      Les dix "Seigneurs d'existence", Pradjapati, que Brahma créa à l'origine comme forces créatrices secondaires.<o:p></o:p>

      Anciennement, l'année romaine n'avait que dix mois, commençant à mars et finissant à décembre. Les Romains divisaient ces mois lunaires en trois parties qu'ils appelaient calendes, nones et ides.<o:p></o:p>

      Chez les Indiens, les dix avatars ou incarnations de Wischnou représentaient les dix mois de l'année primitive pendant chacun desquels le dieu s'incarnait dans une nouvelle constellation, ce qui fait dire par certains auteurs que peut‑être les premiers zodiaques n'avaient que dix signes au lieu de douze. Wischnou, surnommé Narayane ou le dieu qui marche sur les eaux, est le verbe de Brahma. Dans sa première incarnation il pris la forme d'un énorme poisson et la seconde fois, il se changea en tortue. À la troisième incarnation, il pris la forme d'un sanglier; à la quatrième, celle d'un homme‑lion; à la cinquième, il prend la forme du nain Trivicrama; à la sixième, il s'incarne dans la personne de Rama; à la septième, il s'appelle Parasurame, ou le Grand‑Rama; à la huitième incarnation, il est Krisna; et la neuvième incarnation de Wischnou est celle de Bouddha. La dixième incarnation de Wischnou aura lieu à la fin du monde, quand la divinité entière descendra vengeresse et consommatrice. Après quoi, les justes seront emportés dans les demeures des bienheureux où ils recevront leur récompense. [63, 100, 5000]<o:p></o:p>

      Les dix règles de sagesse que Krichna reçut dans son supplice.<o:p></o:p>

      Les dix devoirs moraux du Code de Manou qui sont: la résignation, l'action de rendre le bien pour le mal, la tempérance, la probité, la pureté, la répression des sens, la connaissance des sastras, la connaissance de l'âme suprême, la véracité, l'abstinence de la colère. Le Code de Manou mentionne également les dix devoirs des religieux qui comprennent les cinq voeux laïques, les trois voeux spéciaux et deux voeux purement religieux. Les prêtres devaient s'abstenir: de s'enivrer, d'être impudiques, de voler, de tuer, de mentir, de manger trop, d'assister à des spectacles ‑ danses, théâtres ‑, de porter des ornements ou des parfums, d'user un lit, de recevoir de l'argent.<o:p></o:p>

      Les dix semaines racontant l'histoire du monde que l'on retrouve dans l'Apocalypse des semaines de <st1:PersonName ProductID="la Lettre">la Lettre</st1:PersonName> d'Hénoch, connue aussi sous le nom de Livre de l'exhortation, des écrits de la bibliothèque de Qumrân.<o:p></o:p>

      Les dix séphiroths de l'Arbre séphirotique de <st1:PersonName ProductID="la Kabbale">la Kabbale</st1:PersonName> qui sont considérés comme étant des attributs divins, comme l'indique leurs noms:<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

                            1. Kéther                                Couronne<o:p></o:p>

                            2. Chokmah     Sagesse<o:p></o:p>

                            3. Binak                                              Intelligence<o:p></o:p>

                            4. Chesed                               Grâce, Grandeur ou Clémence<o:p></o:p>

                            5. Geburah                  Justice, Force ou Rigueur<o:p></o:p>

                            6. Tiphéreth                 Beauté ou Époux<o:p></o:p>

                            7. Netzah                                Triomphe ou Victoire<o:p></o:p>

                            8. Hod                                                Gloire ou Splendeur<o:p></o:p>

                            9. Jesod                                              Fondement ou Base<o:p></o:p>

                            10. Malchut                 Épouse, Royauté, Royaume ou Règne<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

         Il est question également d'une onzième Séphirah qui n'est pas représentée sur l'Arbre séphirotique de <st1:PersonName ProductID="la Kabbale. Elle">la Kabbale. Elle</st1:PersonName> se nomme Daath ou Aïn‑Soph, l'inconnaissable.<o:p></o:p>

      Les dix semaines d'années à partir de Noé à Abraham jusqu'au moment où celui‑ci engendra Isaac, selon le livre "Les âges de la création" des écrits de la bibliothèque de Qumrân.<o:p></o:p>

      Il y a dix différentes régions de l'univers correspondant aux dix différentes régions psychiques de l'homme.<o:p></o:p>

      Dans l'ancien Mexique, le nombre 10 était représenté par deux cercles concentriques ou deux carrés concentriques.<o:p></o:p>

      Les dix pétales du chakra Manipura situé dans la région du nombril et du plexus solaire. [4, 6, 12, 16, 96, 1000]<o:p></o:p>

      Chacune des trente‑six parties du Zodiaques astrologique se divise en dix degrés. [360]<o:p></o:p>

      Selon Peter Deunov, un maximum de dix possibilités seraient données à l'homme dans sa vie pour s'engager avec l'amour. À tous les dix ans se présenterait une occasion de pouvoir travailler avec cette force puissante.<o:p></o:p>

      Selon les Anciens, il y aurait dix leçons, dix réalités de chaque vérité, c'est‑à‑dire dans l'apprentissage et la compréhension de toutes les facettes d'un aspect.<o:p></o:p>

      Le nombre dix possède une valeur mnémo-technique c'est-à-dire qu'il est lié à la mémoire. Il est facile de se rappeler d'une chose en faisant référence aux dix doigts de nos mains.<o:p></o:p>

      Carré magique de 10:<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    1 4 2 3<o:p></o:p>

    2 3 1 4<o:p></o:p>

    3 2 4 1<o:p></o:p>

    4 1 3 2<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

      Anniversaire de mariage: noces de fer blanc ou étain.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Guématrie<o:p></o:p>

      Valeur numérique de la lettre hébreu Iod, y, Le Moi, représentant le principe actif par excellence. [5, 6]<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Occurrence<o:p></o:p>

      Le nombre 10 est employé 244 fois dans <st1:PersonName ProductID="la Bible.">la Bible.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      Le nombre 4000 est employé 10 fois dans <st1:PersonName ProductID="la Bible.">la Bible.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      Le nombre 10 est employé huit fois dans le Coran. (Coran II,192; II,234; V,91; VII,137; XI,16; XX,103; XXVIII,27 et LXXXIX,1)<o:p></o:p>

      Les mots "Et Elohim dit" sont répétés 10 fois au début de <st1:PersonName ProductID="la Gen│se. Le">la Genèse. Le</st1:PersonName> mot famille est employé 10 fois dans le NT et les mots calice, pêcheur et messie, 10 fois dans <st1:PersonName ProductID="la Bible.">la Bible.</st1:PersonName><o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ‑ 11 ‑<o:p></o:p>

    Symbolisme<o:p></o:p>

      Symbole de la lutte intérieure, de la rébellion et de l'égarement qui en résulte. Mais il représente aussi celui qui sort vainqueur des épreuves avec la connaissance qui en procède.<o:p></o:p>

      Représente la transgression de la loi car il dépasse d'un le nombre dix, qui est celui du Décalogue. Pour ce fait, il représente l'armoirie du péché selon Saint Augustin. Le psaume 11 - numérotation du Vulgate - demande effectivement le châtiment des méchants. Les spéculations théoriques sur ce nombre confirment ce symbolisme. La somme des nombres 1 à 11 est de 66, qui multiplie onze par le nombre symbole du mal, le diabolique 6; par l'addition des deux chiffres qui le composent comme par sa lecture en chiffre romain, II, il rappelle le 2, nombre de la division et de la corruption.<o:p></o:p>

      Nombre exprimant plus que le péché humain, c'est le péché en général ou cosmique, selon R. Allendy.<o:p></o:p>

      Selon Peignot, c'est la force des témoins et de <st1:PersonName ProductID="la Parole. Onze">la Parole. Onze</st1:PersonName> est donc le nombre du martyre, du témoignage et de la prophétie.<o:p></o:p>

      Représente l'union du microcosme et du macrocosme ‑ 5 + 6.<o:p></o:p>

      Nombre de la connaissance de Dieu, selon les arabes, celle‑ci passant par 11 étapes.<o:p></o:p>

      Nombre relié aux mystères de la fécondité dans les traditions ésotériques africaines. On va même jusqu'à voir dans ce nombre l'une des clés principales de l'occultisme noir.<o:p></o:p>

      Nombre représentant l'initiative individuelle mais s'exerçant sans rapport avec l'harmonie cosmique, par conséquent d'un caractère plutôt défavorable.<o:p></o:p>

      En chine, nombre représentant la voie ‑ le Tao ‑ du ciel et de la terre. C'est le nombre de l'union centrale du ciel, 6, et de la terre, 5.<o:p></o:p>

      Nombre mauvais d'après les hébreux. C'est pourquoi qu'il n'existerait pas de nom composé de onze lettres en hébreu.<o:p></o:p>

      Au Togo, en Afrique, le nombre onze s'affirme avant tout comme une réduction de douze. Il révèle la nécessité pour un cycle d'être soutenu par une partie cachée. [33, 44]<o:p></o:p>

      Pour les Bambaras, onze est un symbole de discussion et de conflit. La onzième étape de leur genèse est celle du soulèvement du dieu de l'air Teliko contre l'autorité de Faro, Dieu d'eau, organisateur du monde.<o:p></o:p>

      Le 11 symbolise la maîtrise sur le plan matériel, le 22 sur le plan mental, le 33 sur le plan spirituel.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Bible<o:p></o:p>

      Jésus parle des ouvriers de la onzième heure dans sa parabole des ouvriers. (Mt 20,6)<o:p></o:p>

      Les onze apôtres restant du Christ‑Jésus suite à la trahison et le suicide de Judas l'apôtre.<o:p></o:p>

      Joiaqim et Sédécias régnèrent chacun onze ans à Jérusalem. (2 R 23,36 et 24,18)<o:p></o:p>

      Dans les prescriptions données par Yahvé à Moïse pour la construction du sanctuaire, Moïse doit entre autres faire onze bandes d'étoffe en poil de chèvre pour former une tente au‑dessus de <st1:PersonName ProductID="la Demeure.">la Demeure.</st1:PersonName> (Ex 26,7)<o:p></o:p>

      Joseph, trahi par ses frères et sauveur de sa tribu, est le onzième fils de Jacob.<o:p></o:p>

      Nombre de planètes de notre système solaire mentionnées dans le songe de Joseph.<o:p></o:p>

         (Gn 37,6; Coran, sourate 12)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Général<o:p></o:p>

      <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie">La Vierge Marie</st1:PersonName> est présente à onze stations du chemin de croix.<o:p></o:p>

      L'Église Catholique et l'Église Orthodoxes célèbrent la fête de Pâques à des dates différentes. Mais à tous les 11 ans les deux dates de cette fête coïncident, la prochaine devant avoir lieu en l'an 2001.<o:p></o:p>

      Selon le "Pistis Sophia", ouvrage gnostique, après être ressuscité d'entre les morts, Jésus passa onze ans à s'entretenir avec ses disciples et à les instruire.<o:p></o:p>

      Les chinois divisent le corps humain en cinq viscères dominés par la polarité Yang et six par la polarité Yin, ce qui tend à exprimer un déséquilibre fondamental, le corps étant une forme transitoire et corruptible.<o:p></o:p>

      Les Onze d'Athènes, ces magistrats chargés de la police, de la surveillance des prisons et des exécutions, étaient en réalité 10 plus un greffier.<o:p></o:p>

      Chez les Indiens, les Lois de Manou mentionnent onze organes des sens et onze Roudras ‑ demi‑dieux.<o:p></o:p>

      Le cordon bleu moiré des maîtres maçons est large de <st1:metricconverter ProductID="11 cm">11 cm</st1:metricconverter>.<o:p></o:p>

      À l'origine, au commencement de la création, le Verbe de Dieu aurait créé onze créatures célestes, nommées "Sous-Rayon". L'un d'entre eux serait devenu le rayon rebelle. Parmi les dix autres, trois nous sont invisibles, mais nous connaissons les sept autres par l'arc‑en‑ciel. (E8‑39)<o:p></o:p>

      Les onze groupes de bienfaits, dans le bouddhisme, comprennent: un homme entré dans <st1:PersonName ProductID="la Voie">la Voie</st1:PersonName>, les deux Vérités, les trois Portes de <st1:PersonName ProductID="la D←livrance">la Délivrance</st1:PersonName>, les quatre Vérités de <st1:PersonName ProductID="la Loi">la Loi</st1:PersonName> correcte, les cinq facultés, les six Pouvoirs, les sept Membres de l'Illumination, les huit Membres du Chemin, les neuf Demeures des Êtres, les dix Forces du Réalisé et les onze Délivrances du Coeur plein d'amour.<o:p></o:p>

      Les onze grottes dans lesquelles furent retrouvés, par des bergers bédouins à la fin des années 40, les quelques 800 manuscrits de la communauté de Qumrân appelés les écrits de la mer Morte.<o:p></o:p>

      Le Pape Pie XII, dans son encyclique HUMANI GENERIS, "...avertit clairement que les onze premiers chapitres de <st1:PersonName ProductID="la Gen│se">la Genèse</st1:PersonName>, ... appartiennent au genre historique en un sens vrai, que les exégètes devront étudier et déterminer".<o:p></o:p>

      Selon les traditions ésotériques africaines, le sperme est censé mettre onze jours pour parvenir à destination et féconder l'ovule maternel. L'enfant qui viendra au monde recevra les onze forces divines par les onze ouvertures du corps de sa mère.<o:p></o:p>

      Dans la loge de sociétés secrètes, onze drapeaux sont plantés dans le boisseau sous la forme de (2 x 5) + 1, en souvenir, dit-on, des deux séries de cinq fondateurs fondus en un.<o:p></o:p>

      Notre système solaire serait composé de onze planètes. Initialement il y en aurait eu douze, mais l'une d'entre elles, nommée Maldek, des savants impies l'auraient fait sauter à l'arme nucléaire. Elle était située entre Jupiter et Saturne (E8‑147). D'ailleurs, selon la théorie de Plaéton qui est basée sur la loi de Bode définissant les distances relatives entre le Soleil et les planètes ‑ ainsi que de leurs masses respectives ‑ il devait y avoir, entre Mars et Jupiter, une planète à une distance du Soleil égale à 2.8 fois celle de <st1:PersonName ProductID="la Terre">la Terre</st1:PersonName>, avec une masse égale à 90 fois la masse de celle‑ci. Mais évidemment les scientifiques n'ont jamais rien trouvé à cette distance du Soleil, sauf un ensemble d'astéroïdes et de comètes qui, selon certains, pourraient provenir des débris de l'explosion d'une planète. [9, 12]<o:p></o:p>

      Un cycle d'activité magnétique du Soleil dure onze années. Un nouveau cycle a commencé en 1984.<o:p></o:p>

      Onze est le chiffre des régimes qui n'ont pas su durer: le Premier Empire, de 1804 à 1815; l'empire hitlérien, de 1933 à 1944; <st1:PersonName ProductID="la IVe R←publique">la IVe République</st1:PersonName>, de 1947 à 1958; <st1:PersonName ProductID="la Ve R←publique">la Ve République</st1:PersonName>, sous de Gaule, de 1958 à 1969.<o:p></o:p>

      Anniversaire de mariage: noces de d'acier.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Occurrence<o:p></o:p>

      Le nombre 11 est employé 42 fois dans <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName>:<o:p></o:p>

      Les nombres 32, 250 et 7000 sont employés 11 fois dans <st1:PersonName ProductID="la Bible.">la Bible.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      Il y a onze nombres, soit 1, 2, 3, 5, 6, 7, 10, 12, 30, 100 et 5000, qui sont communs aux quatre évangiles, c'est‑à‑dire que chacun d'eux est utilisé au moins une fois dans l'évangile de Matthieu, de Marc, de Luc et de Jean. Également, dans le Pentateuque de l'AT, qui correspond aux cinq premiers livres de <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName>, on retrouve onze nombres qui sont communs pour tous: 1 à 4, 6, 7, 10, 12, 30, 50 et 100. [365]<o:p></o:p>

      Le nombre 11 est employé une seule fois dans le Coran. (Coran XII,4)<o:p></o:p>

      Les mots source et Judas sont employés 11 fois dans le NT et le mot création est employé 11 fois dans l'AT et 11 fois dans le NT. Le Coran désigne onze fois le Christ comme le Messie.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ‑ 12 ‑<o:p></o:p>

    Symbolisme<o:p></o:p>

      Douze est le nombre de ce qui est achevé, qui forme un tout, un ensemble harmonieux et parfait. Dans les civilisations judaïques et orientales antiques, il correspond à la plénitude, à l'achèvement et à l'intégralité d'une chose. R. Allendy va dans le même sens en disant qu'il exprime l'idée que l'Univers forme un tout, associé à l'idée de différenciation ‑ 10 + 2.<o:p></o:p>

      Représente la manifestation de <st1:PersonName ProductID="la Trinit←">la Trinité</st1:PersonName> aux quatre coins de l'horizon ‑ 3x4.<o:p></o:p>

      Symbolise l'ordre et le bien, et régit l'espace et le temps, c'est‑à‑dire le fonctionnement du Cosmos, d'où son appellation nombre cosmique.<o:p></o:p>

      Symbole de nourriture matérielle et spirituelle, de par les 12 pains que le Christ‑Jésus rompit à la dernière cène, Lui‑même étant le pain de vie.<o:p></o:p>

      Nombre attribué au gouvernement du monde ou du cosmos.<o:p></o:p>

      Selon <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName>, douze sert à exprimer «l'élection».<o:p></o:p>

      C'est le pouvoir créateur, et dans certaines religions, il exprime aussi <st1:PersonName ProductID="la M│re Divine.">la Mère Divine.</st1:PersonName><o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Bible<o:p></o:p>

      Les douze apôtres du Christ‑Jésus: Simon appelé aussi Pierre, André, Jacques et Jean fils de Zébédée, Philippe, Barthélemy, Thomas, Matthieu, Jacques fils d'Alphée, Jude ou Thaddée, Simon le Cananéen ou le Zélote, et Judas Iscariote, remplacé après l'Ascension par Mathias. (Lc 6,12‑16; Mt 10,2‑4; Mc 3,16‑19; Act 1,13)<o:p></o:p>

      Une femme souffrait d'hémorragie depuis douze ans lorsqu'elle fut guérie par Jésus. (Lc 8,40)<o:p></o:p>

      Dans l'Apocalypse: les douze portes de perles de <st1:PersonName ProductID="la Cit←">la Cité</st1:PersonName> céleste (Ap 21,12); les douze assises du rempart de <st1:PersonName ProductID="la Cit←">la Cité</st1:PersonName> céleste (Ap 21,19‑20); les douze étoiles de la couronne que porte la femme (Ap 12,2); l'arbre de vie produit douze fois des fruits, l'un à chaque mois (Ap 22,2).<o:p></o:p>

      Les douze prophètes dits "mineurs" de l'Ancien Testament constituant le "Dodekapropheton": Osée, Joël, Amos, Abdias, Jonas, Michée, Nahum, Habacuc, Sophonie, Aggée, Zacharie, Malachie.<o:p></o:p>

      Les douze fils d'Ismaël. (Gn 25,13‑16 et 16,20)<o:p></o:p>

      Les douze grands prêtres des chroniques.<o:p></o:p>

      Les douze pierres de l'autel de l'alliance. (Ex 24,4)<o:p></o:p>

      Les douze noms gravés sur le pectoral. (Ex 28,21)<o:p></o:p>

      Les douze pains de proposition. (Lv 24,5)<o:p></o:p>

      Les douze rameaux pour confirmer le choix d'Aaron. (Nb 17,21)<o:p></o:p>

      Les douze explorateurs envoyés en Canaan. (Dt 1,23)<o:p></o:p>

      Les douze pierres choisies par les douze hommes dans le lit du Jourdain pour faire un monument. (Jos 4,3)<o:p></o:p>

      Les douze intendants sur Israël de Salomon, chacun devant assurer un mois de service. (1 R 4,7)<o:p></o:p>

      Les douze boeufs de la mer de bronze. (1 R 7,25)<o:p></o:p>

      Les douze morceaux symboliques faits avec le manteau d'Ahiyya. (1 R 11,30)<o:p></o:p>

      Les douze pierres de l'autel d'Élie. (1 R 18,31)<o:p></o:p>

      Les sacrifices des douze animaux. (Nb 7,87 et 29,17)<o:p></o:p>

      Les trois séries de douze coupes offertes pour la dédicace de l'autel. (Nb 7,84)<o:p></o:p>

      Les douze malédictions proclamées par Moïse à tous les hommes d'Israël. (Dt 27,15‑26)<o:p></o:p>

      Les douze sources aux eaux d'Elim. (Ex 15,27) [70]<o:p></o:p>

      Les douze tributs d'Israël: Juda, Ruben, Gad, Aser, Nephthali, Manassé, Siméon, Lévi, Issachar, Zabulon, Joseph et Benjamin. (Ap 7,5‑8)<o:p></o:p>

      Les douze années requises pour les jeunes Israélites afin d'être admis fils de la lois.<o:p></o:p>

      Les douze pierres précieuses qui figuraient sur le pectoral du grand Prêtre Aaron ‑ frère de Moïse. Depuis lors, les Grands Prêtres Juifs portaient un pectoral sur lequel il y avait douze pierres, représentant les douze pouvoirs cosmiques. Elles étaient disposées ainsi: émeraude, diamant, améthyste, jaspe, topaze, saphir, hyacinthe, cornaline, sardoine, escarboucle, agate, chrysolithe.<o:p></o:p>

      Les douze fils de Jacob. (Gn 46,8-25)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Général<o:p></o:p>

      Les douze articles du Credo.<o:p></o:p>

      Les douze promesses faites par Notre Seigneur, à Sainte Marguerite Marie Alacoque, pour ceux qui auraient une dévotion à son Sacré Coeur en pratiquant les neuf premiers vendredis du mois.<o:p></o:p>

      Dieu aurait donné à Moïse non pas dix mais douze commandements (J6‑130). D'autre part, dans les révélations de Maria Valtorta, Jésus déclare que "si les Commandements de <st1:PersonName ProductID="la Loi">la Loi</st1:PersonName> sont dix ‑ les Commandements donnés par Dieu le Père à Moïse sur le Sinaï (Ex 20) ‑, en réalité ils sont douze depuis que le Verbe du Père, l'éternelle et infiniment parfaite Sagesse, a complété et perfectionné <st1:PersonName ProductID="la Loi">la Loi</st1:PersonName>, enseignant que les commandements des commandements sont: 'Aime Dieu de tout toi‑même, et ton prochain comme toi‑même', parce que ces deux premiers et principaux commandements sont, en réalité, les bases de vie des Dix, étant donné que les trois premiers ne peuvent pas se pratiquer si l'on n'aime pas Dieu de tout soi‑même, de toutes ses forces, de toute son âme, et que les sept autres ne peuvent pas se pratiquer si l'on n'aime pas le prochain comme soi‑même, sans manquer à l'amour, à la justice et à l'honnêteté envers quoi ou qui que ce soit" (F8‑192).<o:p></o:p>

      Dans les visions de Maria Valtorta, Jésus explique qu'il voit représenté en ses douze apôtres choisis par Lui toute l'humanité entière et en qui toute l'humanité se voit à son tour rassemblée en ses douze apôtres (G8‑9‑43). Dans le livre « Parole d'Amour », Jésus précise en donnant davantage de précision: "Parmi des myriades d'hommes, douze représente pour Moi toute l'humanité. Et chaque homme a un de ces douze esprits à suivre. (...) Mon Église a douze visages et il n'y en a qu'un qui les réunit tous: le mien. Moi seul suis pour vous <st1:PersonName ProductID="la Perfection. Et">la Perfection. Et</st1:PersonName> à partir de Moi, cet unique Esprit se répartit en douze vertus pour l'homme. Même si en vous, vous les avez toutes, seule une prévaut et pour vous: c'est l'amour. Voilà le charisme par lequel l'Esprit-Saint vous conduit à Moi. Chez d'autres frères, d'autres vertus prévalent, mais tous vous vous assumez en Moi. C'est pourquoi Je vous le dis: ne cherchez pas à agir avec un autre charisme qui, tout en étant en vous, ne prévaut pas sur celui que mon Père vous a donné, sinon vous ne réussirez pas dans votre mission. Que cela soit bien clair! Jean ne pouvait pas être Pierre, ni Pierre Philippe, ni Philippe Jacques, ni Jacques André, ni André Jude, ni Jude Thomas!." (xx-184) Et de même que Juda, l'un des Douze, le trahit, Jésus affirme ‑ dans les révélations privées de Maria Valtorta ‑ dans la proportion d'un sur douze, l'un de nous aussi le trahit.<o:p></o:p>

      Les douze bergers qui virent l'Enfant Jésus à la grotte lors de sa naissance: Élie, Lévi, Samuel, Jonas, Isaac, Tobie, Jonathas, Daniel, Siméon, Jean, Joseph et Benjamin, selon les visions de Maria Valtorta. (G8‑1‑186)<o:p></o:p>

      À l'âge de trois ans, <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie">la Vierge Marie</st1:PersonName> entra au Temple et elle y demeura pour une période de douze ans.<o:p></o:p>

      Selon les visions d'Anne‑Cathérine Emmerich, après sa tentation au désert, Jésus est servi par 12 anges supérieurs et 72 anges de moindre rang.<o:p></o:p>

      Les douze fléaux qui frapperont la terre avant la venu du Messie et de son royaume, selon l'Apocalypse de Baruch des écrits de la bibliothèque de Qumrân.<o:p></o:p>

      Dans les apparitions de <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie">la Vierge Marie</st1:PersonName> à soeur Marie-Danielle, surnommée "Buisson d'Épines", Marie parle des douze apôtres des derniers temps qui seront appelés à mener un combat pour la vérité: "Ce sont ces douze qui restaureront la nouvelle Église qui ressuscitera de l'ancienne. Je régnerai avec eux, car ils seront les princes de la nouvelle Église". (B9)<o:p></o:p>

      Les douze vents et leurs portiques vus en vision par Hénoch, selon le Livre du calendrier des écrits de la bibliothèque de Qumrân.<o:p></o:p>

      La tradition rapporte que Joseph d'Arimathie, qui emmenait en Grande‑Bretagne la coupe du Saint‑Graal, avait avec lui douze chevaliers.<o:p></o:p>

      A en croire nombre de mystiques, il est habituel que Dieu accorde des anges gardiens supplémentaires aux personnes qui exercent une charge dans l'Eglise, mais aussi dans la vie civile. Quand son ange gardien invita sainte Varonica Giuliani à prier et à se sacrifier pour le souverain pontife, <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie">la Vierge Marie</st1:PersonName> assura à cette dernière que, lorsqu'un pape est élu, il reçoit de Dieu "douze anges, qui sont véritablement les gardiens de <st1:PersonName ProductID="la Sainte Eglise">la Sainte Eglise</st1:PersonName>".<o:p></o:p>

      Les Testaments des douze patriarches, un pour chacun des douze fils de Jacob, des écrits de la bibliothèque de Qumrân.<o:p></o:p>

      Les douze degrés d'humilité selon la sainte règle monastique de Saint Benoît.<o:p></o:p>

      Au XVIIe siècle, le Seigneur s'était manifesté à sainte Marguerite-Marie, religieuse visitandine de Paray-le-Monal à qui, tout en révélant l'amour immense de son coeur, il avait confié ce projet: «Je veux former autour de mon coeur une couronne de douze étoiles composés de mes plus chers et fidèles serviteurs.»<o:p></o:p>

      Les douze fêtes liturgiques par année de <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie">la Vierge Marie</st1:PersonName>:<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    1.      Sainte Marie Mère de Dieu: 1er janvier<o:p></o:p>

    2.      Présentation de Jésus au Temple (Chandeleur): 2 février<o:p></o:p>

    3.      Annonciation: 25 mars<o:p></o:p>

    4.      Visitation: 31 mai<o:p></o:p>

    5.      Coeur immaculé de Marie: samedi de la 3e semaine après <st1:PersonName ProductID="la Pentec�te">la Pentecôte</st1:PersonName><o:p></o:p>

    6.      Assomption: 15 août<o:p></o:p>

    7.      Marie Reine: 22 août<o:p></o:p>

    8.      Nativité de Marie: 8 septembre<o:p></o:p>

    9.      Notre-Dame des Douleurs: 15 septembre<o:p></o:p>

    10.  Notre-Dame du Rosaire: 7 octobre<o:p></o:p>

    11.  Présentation de Marie: 21 novembre<o:p></o:p>

    12.  Immaculée Conception: 8 décembre<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

      Dans "l'Évangile arabe de l'Enfance", écrit apocryphe du VIIe siècle, connu aussi sous le nom de "Vie de Jésus en arabe", on s'interroge sur le nombre des mages: «Certains prétendent qu'ils (les mages) étaient trois, comme les offrandes, d'autres qu'ils étaient douze, fils de leurs rois, et d'autres enfin qu'ils étaient deux fils de rois accompagnés d'environ mille cents serviteurs.»<o:p></o:p>

      Dans les Actes de Jean, un écrit apocryphe, on trouve un hymne que Jésus chante avec ses disciples lors d'une dance en cercle. Il est dit ceci: «La grâce nous invite à danser... Entonnez avec nous les louanges du huit. Le douze, quant à lui, danse là-haut.»<o:p></o:p>

      Chez les indiens d'Amérique du Nord, les pieux en forme de fourche (représentant l'homme et sa tendance à la dualité) étaient utilisés dans différentes cérémonies. C'est ainsi que douze pieux étaient disposés en cercle autour d'un arbre fourchu. Les douze pieux étaient subordonnés aux douze grands peuples de <st1:PersonName ProductID="la Terre">la Terre</st1:PersonName>, l'arbre au milieu symbolisant l'unité de tous les peuples.<o:p></o:p>

      Chez les indiens d'Amérique du Nord, quand on parvenait à s'emparer d'un aigle doré, ce qui équivalait à un acte sacré, on prenait les douze plumes de la queue qui représentent les rayons du soleil et les douze mois de l'année, car les tribus sioux organisaient leur année calendaire en douze mois. Les plumes d'aigle de la coiffe des indiens reflètaient le couronne de rayons de l'astre du jour et entouraient la tête de celui qui la porte d'une sorte d'aura solaire.<o:p></o:p>

      Dans son livre "L'Astrologie chaldéenne", Charles Virolleaud translittéra un vieux texte mésopotamien dont les dernières lignes désigneraient fort probablement notre système solaire:<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

                                       Le nombre de tes corps célestes est douze.<o:p></o:p>

                                       Les stations de tes corps célestes sont de douze.<o:p></o:p>

                                       Les mois complets de <st1:PersonName ProductID="la Lune">la Lune</st1:PersonName> sont de douze.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

      Les bouddhistes reconnaissent douze causes d'existence ou Nidanas.<o:p></o:p>

      Selon les révélations d'Isabelle David dans son livre "2000 ans sur le chemin de la lumière", douze Frères et Soeurs seraient en méditation permanente sur chaque continent. Certains parmi eux seraient des êtres incarnés tandis que d'autres seraient des Êtres lumineux.<o:p></o:p>

      Fabre d'Olivet reconnaît dans l'homme douze facultés, réparties en six dualités: attention et perception, réflexion et répétition, comparaison et jugement, rétention et mémoire, discernement et compréhension, imagination et création.<o:p></o:p>

      Les douze signes, constellations, du zodiaque. [144]<o:p></o:p>

      Réceptacle du bien et du mal, l'Oeuf d'Osiris contenait douze pyramides blanches, symbole du bien, et douze pyramides noires, emblèmes du mal, introduites par Typhon. [14, 28]<o:p></o:p>

      Les douze lettres "simples" de l'alphabet hébraïque sont les initiales des noms zodiacaux en hébreu.<o:p></o:p>

      Les douze ères que <st1:PersonName ProductID="la Terre">la Terre</st1:PersonName> traverse en vingt six-mille ans. A chacun des douze cycles de l'humanité s'incarnerait un sauveur. [5, 8, 25920]<o:p></o:p>

      Les douze travaux d'Hercule:<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

                            1. La destruction du lion de Némée;<o:p></o:p>

                            2. La destruction de l'hydre de Lerne;<o:p></o:p>

                            3. La destruction du sanglier d'Erymanthe;<o:p></o:p>

                            4. La destruction des oiseaux du lac Strymphale;<o:p></o:p>

                            5. La conquête de la biche du Mont‑Cergnée;<o:p></o:p>

                            6. Le nettoyage des écuries d'Augias;<o:p></o:p>

                            7. La lutte contre le taureau de l'île de Crête;<o:p></o:p>

                            8. La conquête des cavales de Diomède;<o:p></o:p>

                            9. La conquête de la ceinture d'Hippolyte;<o:p></o:p>

                            10. La destruction de Gérion;<o:p></o:p>

                            11. La conquête des pommes d'or du jardin des Hespérides;<o:p></o:p>

                            12. La descente aux enfers et la lutte contre Cerbère.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

      Les douze animaux de l'horoscope chinois: le Rat, le Boeuf, le Tigre, le Chat, le Dragon, le Serpent, le Cheval, <st1:PersonName ProductID="la Ch│vre">la Chèvre</st1:PersonName>, le Singe, le Coq, le Chien et le Cochon.<o:p></o:p>

      Les douze années lunaires dans le calendrier lunaire chinois formant le cycle complet qui dure soixante ans.<o:p></o:p>

      Il existe douze divinités principales dans la mythologie grecque.<o:p></o:p>

      Dans le bouddhisme, le Dhûta comporte 12 pratiques ascétiques autorisées par le Bouddha auxquelles on peut prêter serment de s'astreindre pendant un laps de temps déterminé afin de raffermir sa volonté et de se débarrasser de ses désirs et de ses passions.<o:p></o:p>

      Les douze noms du Soleil en sanscrit, qui sont prononcés tels que des mantras.<o:p></o:p>

      Dans la cosmologie japonaise, le Créateur est assis sur douze coussins sacrés.<o:p></o:p>

      Il y aurait douze Univers et la terre ferait partie du douzième. Et dans ce douzième Univers, il existerait douze systèmes solaires différents. (E8, K3‑35)<o:p></o:p>

      Les douze pétales du chakra Anahata situé dans la région du coeur et les douze pétales de la corolle du chakra Sahasrara situé au sommet de la tête. [4, 6, 10, 16, 96, 1000]<o:p></o:p>

      C'est le nombre de propositions ou de versets de <st1:PersonName ProductID="la Table">la Table</st1:PersonName> d'Émeraude, résumant tout l'enseignement de la tradition Hémétique. C'est un document d'origine égyptienne attribué à Hermès Trismégiste.<o:p></o:p>

      Selon certains témoignages, il y aurait sur la planète douze familles riches qui seraient à la base dit‑on d'un "gouvernement secret" dont leur seul but serait de diriger et d'asservir le monde entier par le pouvoir de l'argent. Ce gouvernement aurait une mainmise sur les Nations‑Unies, les militaires, les agences de renseignements, la banque mondiale et de tout outil offrant la possibilité de faire et d'agir comme il veut. Selon d'autres sources, ce gourvenement secret serait plutôt une réunion de multinationales et de treize familles riches. Certains auteurs voient même dans ce gourvenement secret une analogie avec <st1:PersonName ProductID="la B↑te">la Bête</st1:PersonName> de l'Apocalypse. (Z6‑19, B5‑29, A8‑69, I5, B6) [666]<o:p></o:p>

      La femme porterait son enfant pendant douze mois: trois mois astraux et neuf mois physiques. (X-271,274)<o:p></o:p>

      Notre système solaire serait composé de douze planètes. Il ne reste qu'une seule planète à découvrir par l'homme parmi les onze restantes puisque l'une d'entre elles fut détruite. Celle orbitant au‑delà de Pluton fut découverte en 1993. Celle à découvrir orbiterait entre Mars et Jupiter. Tout deux auraient environ la grosseur de la planète Mars. (S7, E8) [9, 11]<o:p></o:p>

      Douze est le nombre des disciples accompagnant les grands maîtres de l'histoire: les 12 apôtres du Christ; les 12 disciples choisis par Mahomet pour répandre sa doctrine; les 12 flamines mineures auprès du Pontifex Maximus; les 12 premiers compagnons de Saint François d'Assise; les 12 disciples de Confucius; les 12 disciples de Mithra; les 12 descendants d'Ali; les 12 compagnons d'Odin, avec autant de déesses pour femmes; les 12 maréchaux de Napoléon.<o:p></o:p>

      Dans la religion islamique, il est question des douze imams, ou intercesseurs privilégiés pour le chiisme duodécimain. L'imam est l'intermédiaire privilégié entre les hommes et Dieu. Pour les chiites, il devrait être de la descendance d'Ali, gendre de Mahomet. Le douzième imam ayant disparu à l'âge de quatre ans, en 260 de l'hégire - 873 -, à la mort de son père, il n'eut pas de successeur et il fut réputé vivant.<o:p></o:p>

      Les douze dieux de l'Égypte dont Hercule était le chef.<o:p></o:p>

      Les douze tableaux du bouclier d'Achille qui représentent la vie agricole et sociale pendant chaque mois en commençant par janvier.<o:p></o:p>

      Les douze "fièvres" de la tradition populaire russe.<o:p></o:p>

      Les douze provinces que Râ visite chaque jour en passant une heure dans chacune d'elles.<o:p></o:p>

      Les douze animaux des danses chinoises incluses dans la cérémonie du changement d'année.<o:p></o:p>

      Les douze salles grandioses du paradis scandinave.<o:p></o:p>

      Les douze métopes du temple de Zeus à Olympie.<o:p></o:p>

      Les douze vertus et les douze vices de Notre‑Dame de Paris.<o:p></o:p>

      Les douze tours de piste que faisaient les quadriges participant aux courses de char de l'ancienne Grèce.<o:p></o:p>

      Les douze chambres des Enfers correspondant aux douze heures nocturnes de la doctrine eschatologique de Valentin.<o:p></o:p>

      Les douze lions ornant les marches du trône de Salomon dans les légendes arabes.<o:p></o:p>

      Les douze sièges entourant le trône d'Odin.<o:p></o:p>

      Mesurée par le passage de douze lunes - soit 29 jours et demi à chaque fois -, l'année lunaire ne compte que 354 jours.<o:p></o:p>

      Douze est le premier nombre dit "abondant" puisque la somme de ses diviseurs ‑ parties aliquotes ‑ donne un résultat supérieur à 12: 1 + 2 + 3 + 4 + 6 = 16.<o:p></o:p>

      Les douze portes du corps humain de l'homme ‑ 2 yeux, 2 oreilles, 2 narines, la bouche, 2 seins, le nombril, l'anus et le pénis. [13]<o:p></o:p>

      La cellule humaine est constituée de douze sels biochimiques.<o:p></o:p>

      Les douze ganglions dans le corps humain.<o:p></o:p>

      La lumière pure serait composée non pas de 7 mais de 12 couleurs. (V2‑36)<o:p></o:p>

      Les douze demi‑tons dérivés des sept notes de la gamme.<o:p></o:p>

      Anniversaire de mariage: noces de lin ou de soie.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Occurrence<o:p></o:p>

      Le nombre 12 est employé 189 fois dans <st1:PersonName ProductID="la Bible.">la Bible.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      L'évangile de Thomas utilise au total 12 nombres différents: 1, 2, 3, 5, 7, 24, 60, 99, 100, 120, 1000 et 10000. La somme de chacune de leur occurrence individuelle donne comme total 36.<o:p></o:p>

      Le nombre 12 est employé 7 fois dans le Coran. (Coran II,57; II,130; III,78; VII,159; VII,159; IX,36 et LXXXV,1)<o:p></o:p>

      Le mot géhenne est employé 12 fois dans <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName>, les 12 fois dans le NT. Dans l'évangile de Saint Jean, 12 fois le Christ est désigné comme le fils de l'Homme.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    ‑ 13 ‑<o:p></o:p>

    Symbolisme<o:p></o:p>

      Nombre qui nettoie et purifie.<o:p></o:p>

      Le nombre 13 apporte l'épreuve, la souffrance et la mort. Il symbolise la mort à la matière ou à soi‑même et la naissance à l'esprit: le passage sur un plan supérieur d'existence. [40]<o:p></o:p>

      Pour les superstitieux, ce nombre apporte la malchance ou le malheur.<o:p></o:p>

      Pour les kabbalistes, le nombre 13 est la signification du Serpent, du dragon, de Satan et du meurtrier. Mais il est aussi pour les chrétiens le nombre représentatif de <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie">la Vierge Marie</st1:PersonName>, elle dont la mission est d'écraser la tête de Satan. [666]<o:p></o:p>

      Nombre relié à la croix et aussi à la famille, puisque par réduction théosophique on obtient quatre - 1 + 3 = 4.<o:p></o:p>

      Il est l'élément de trop, celui qui fait passer d'un cycle à un autre avec ce que ce changement sous‑entend d'inquiétudes par l'arrivée d'un nouveau cycle inconnu.<o:p></o:p>

      Représente l'amour éternel figuré par Jacob et ses douze fils, Jésus‑Christ et ses douze apôtres.<o:p></o:p>

      Si l'on considère le 13 comme une roue à 12 rayons, c'est‑à‑dire comme 12 unités autour d'un centre, il est bénéfique. Si on le prend comme nombre premier; il est maléfique. Il est surtout maléfique quand on est à table et quand on croit en son pouvoir. Mais, comme l'observait judicieusement Grimod de <st1:PersonName ProductID="la Reyni│re">la Reynière</st1:PersonName>: "Le nombre 13 n'est à craindre que dans la mesure où il n'y aurait à manger que pour douze."<o:p></o:p>

      Si l'on se représente 12 sous la forme du Zodiaque, 13=12+1 est le nombre du retour éternel. La 13e heure est aussi la première, tout comme la 25e ou la 37e.<o:p></o:p>

      Selon R. Allendy, ce nombre "représente un principe d'activité 3 s'exerçant dans l'Unité d'un tout 10 qui le contient et qui ne lui fait produire qu'un cycle de renouvellement perpétuellement identique - 1 + 3 = 4. Ou bien c'est le mécanisme de son organisation qui soumet l'Univers à un mode permanent d'oscillations et qui l'amène à se spécialiser dans la nature."<o:p></o:p>

      L'image de la créature s'agenouillant devant le Trône de Dieu, <st1:PersonName ProductID="la Sainte Trinit←">la Sainte Trinité</st1:PersonName> Père, Fils et Esprit Saint, est symbolisée par le nombre 13: le 1 devant le 3.<o:p></o:p>

      C'est "la manifestation de la puissance génératrice bonne ou mauvaise", selon R. Schwaller.<o:p></o:p>

      Nombre représentant le Fils de Dieu, selon Abellio. [19, 25]<o:p></o:p>

      Le treizième arcane du Tarot n'a pas de nom. Il marque l'incertitude, l'hésitation, la versatilité ou encore une transformation, la fin de quelque chose - la mort - et un renouvellement, une rupture, c'est-à-dire un changement très important.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Bible<o:p></o:p>

      Les treize convives à <st1:PersonName ProductID="la C│ne">la Cène</st1:PersonName>, au dernier repas du Christ.<o:p></o:p>

      Au chapitre treize de l'évangile de Saint Jean, au cours de son dernier repas avec ses disciples, Jésus déclare que l'un d'entre eux le livrera. Et après l'annonce de la trahison de Judas, Jésus prophétise le reniement de Pierre.<o:p></o:p>

      Le treizième chapitre de l'Apocalypse est réservé à l'Antéchrist et à <st1:PersonName ProductID="la B↑te.">la Bête.</st1:PersonName> [666]<o:p></o:p>

      Dans le 13e psaume, il est écrit: "l'insensé dit qu'il n'y a point de Dieu".<o:p></o:p>

      Le mystère des Sept Églises de l'Apocalypse gratifie le vainqueur de 13 récompenses au total.<o:p></o:p>

      Les treize fils de David qui naquirent au temps qu'il était à Jérusalem. (1 Ch 3,5‑9)<o:p></o:p>

      C'est le treizième jour du douzième mois, nommé Adar, que le peuple fêtait la victoire de Judas Maccabée sur l'armée de Nikanor à Adasa. (<st1:metricconverter ProductID="1 M">1 M</st1:metricconverter> 7,43‑49)<o:p></o:p>

      Un décret d'extermination des Juifs fut décidé par Aman lors d'une convocation adressée aux scribes le treizième jour du premier mois. (Est 3,12)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Général<o:p></o:p>

      L'apôtre Jacques dit le Mineur dirigea l'Église de Jérusalem pendant treize années.<o:p></o:p>

      Le livre d'Esther dans <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName> nous dit comment le 13e jour du mois était la date fixée pour la destruction de tous les Juifs vivant dans l'Empire de Perse. <st1:PersonName ProductID="La Reine Esther">La Reine Esther</st1:PersonName>, choisie pour devenir la femme du Roi, fut capable d'obtenir le renversement de cette sentence de mort, le jour même où celle-ci devait être exécutée. Cette histoire rappelle pour certains l'étoile sur la tunique de Notre-Dame de Fatima (dont la première apparition fut le 13 mai 1917) pouvant représenter <st1:PersonName ProductID="la Reine">la Reine</st1:PersonName> juive Esther dont le nom signifie "étoile".<o:p></o:p>

      Les treize titres ecclésiastiques de la hiérarchie sacerdotale de l'Église Romaine.<o:p></o:p>

      Le père de Job avait treize enfants, selon les visions d'Anne‑Cathérine Emmerick.<o:p></o:p>

      La célébration de l'Epiphanie a lieu le treizième jour après la nativité du Seigneur. Le 13 est appelé théophanicus pour cette raison.<o:p></o:p>

      On retrouve souvent le chiffre treize associé à <st1:PersonName ProductID="la Sainte Vierge">la Sainte Vierge</st1:PersonName> Marie. Son Assomption eut lieu un vendredi 13, au mois d'août, à 3 heures du soir, selon les visions de Marie d'Agréda. Cependant, selon les révélations de Mary Jane Even datant de 1994, <st1:PersonName ProductID="la Vierge">la Vierge</st1:PersonName> serait décédée un 13 août et aurait ressuscité deux jours plus tard, soit le 15 août pour être ensuite reçu Corps et Ame dans le Ciel. De plus, la première et la dernière apparition de <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie">la Vierge Marie</st1:PersonName> à Fatima eurent lieu respectivement le 13 mai et le 13 octobre 1917 et c'est le 13 juillet 1917 que les enfants de Fatima eurent leur vision de l'Enfer, démontrant ainsi que le treize est aussi étroitement lié à la souffrance et à la mort. Encore aujourd'hui, en ces derniers temps, <st1:PersonName ProductID="la Vierge">la Vierge</st1:PersonName> apparaît à certains voyants et voyantes que le 13 de chaque mois. Le 13e jour du mois dans la chrétienté serait ainsi particulièrement dédié à <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie.">la Vierge Marie.</st1:PersonName> D'ailleurs plusieurs messages particuliers reçus tendent à le démontrer comme c'est le cas des messages suivants. Dans l'un des messages donnés à une âme privilégiée du Québec, Notre‑Seigneur recommandait que le 13 de chaque mois soit en l'honneur de sa Mère et établi dans chaque famille. Dans un autre message donné par <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie">la Vierge Marie</st1:PersonName> à Soeur Lucie de Fatima le 1er mai 1987 en vue de la célébration du 70ième anniversaire du jour où elle lui est apparue à Fatima le 13 mai 1917, celle‑ci lui demandait de célébrer le 13 de chaque mois par des chants et des louanges en esprit de réparation et d'expiation. Rappelons aussi que c'est le 13 mai 1981 qu'eut lieu l'attentat du Pape Jean-Paul II, à la place Saint-Pierre. Ce qui le sauva de la mort, c'est qu'il tourna la tête pour regarder une gravure de Notre-Dame de Fatima au moment même où la balle du tireur passait. <st1:PersonName ProductID="La France">La France</st1:PersonName>, consacrée à Marie depuis Louis XIII, la célébrait par des processions. [21, 59, 63, 64, 67, 70, 153]<o:p></o:p>

      Selon les visions de Maria Valtorta, lors de la descente de l'Esprit Saint sur les apôtres en prière dans le Cénacle, le Feu de l'Esprit Saint, alors en forme de globe très brillant au‑dessus de la tête de Marie, se partage en 13 flammes mélodieuses très brillantes pour descendre sur les 12 apôtres et <st1:PersonName ProductID="la Vierge Marie.">la Vierge Marie.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      Sur <st1:PersonName ProductID="la M←daille Miraculeuse">la Médaille Miraculeuse</st1:PersonName>, le M de Marie surmonte <st1:PersonName ProductID="la Sainte Croix">la Sainte Croix</st1:PersonName> du Christ, Celui auquel on associe le chiffre 13. Or la lettre M est aussi la 13e lettre de l'alphabet. Pareillement 13 mots composent l'invocation à <st1:PersonName ProductID="la Vierge">la Vierge</st1:PersonName> sur <st1:PersonName ProductID="la M←daille Miraculeuse">la Médaille Miraculeuse</st1:PersonName>: O Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous.<o:p></o:p>

      Pour les croyants, vendredi 13 - du mois de nisan - est le jour où le Christ est mort en Croix; c'est aussi un vendredi 13, jour placé sous le signe de Vénus, que dit-on Ève, tentée par le démon, fit manger une pomme à Adam, ce qui entraîna leur expulsion du Paradis terrestre. Dieu s'étant en effet reposé le septième jour de <st1:PersonName ProductID="la Cr←ation">la Création</st1:PersonName>, le premier samedi - sabbat des Juifs - tomba ce jour-là. La semaine suivante il y eut donc un vendredi 13, jour du péché originel à n'en pas douter, puisqu'il fut racheté un autre vendredi 13, celui de la mort du Christ. D'autant plus que <st1:PersonName ProductID="la P¬que">la Pâque</st1:PersonName> juive se situait le 14 du mois de nisan, et <st1:PersonName ProductID="la Crucifixion">la Crucifixion</st1:PersonName> eut lieu la veille du sabbat de Pâque, donc un vendredi 13.<o:p></o:p>

      Dans les visions de Maria Valtorta, Jésus parle des treize veines de l'humanité par lesquelles sont distribuées les grâces divines, d'abord par Lui-même, et ensuite par ses 12 apôtres, choisis par Lui pour représenter l'humanité entière et en qui toute l'humanité se voit à son tour rassemblée en ses 12 apôtres. (G8‑9‑43) [12]<o:p></o:p>

      On dit que Jésus serait né dans une année comptant treize mois. Lorsque les hébreux célébrèrent leur première Pâque, ils abandonnèrent le calendrier solaire des Égyptiens et adoptèrent le calendrier lunaire. Ainsi, pour maintenir la correspondance entre le mois de Pescha et le début du printemps, ils devaient à tous les trois ans environ introduire un treizième mois dans l'année.<o:p></o:p>

      Le 13ième mystère glorieux du Saint Rosaire se rapporte directement à <st1:PersonName ProductID="la Pentec�te.">la Pentecôte.</st1:PersonName><o:p></o:p>

      Selon <st1:PersonName ProductID="la R│gle">la Règle</st1:PersonName> de l'Ordre du Saint‑Sauveur, donnée par le Christ à sainte Brigitte de Suède ‑ qui vécue de 1303 à 1373 ‑, dans le monastère, treize prêtres doivent chanter quotidiennement la messe et l'office de l'année ecclésiastique.<o:p></o:p>

      Les 13 mardis de prière adressée à saint Antoine.<o:p></o:p>

      Le purgatoire serait composé de 13 niveaux. [7]<o:p></o:p>

      <st1:PersonName ProductID="la Foi">La Foi</st1:PersonName> juive énonce treize articles qui sont appelés les dogmes fondamentaux du Judaïsme. Ils furent formulés par Maïmonide.<o:p></o:p>

      Les témoins de Jéhovah ont 13 doctrines fondamentales, sans parler de leurs règles internes.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

                1‑                    La bible est la parole inspirée de Jéhovah.<o:p></o:p>

                2‑                    Jéhovah est le seul vrai Dieu.<o:p></o:p>

                3‑                    Jésus‑Christ est le fils unique engendré de Dieu.<o:p></o:p>

                4‑                    Satan est le "chef de ce monde".<o:p></o:p>

                5‑        Le Royaume de Jéhovah et du Christ remplacera tous les gouvernements humains et sera le seul gouvernement de toute l`humanité.<o:p></o:p>

                6‑                    Depuis 1914 nous vivons les" temps de la fin".<o:p></o:p>

                7‑        Un seul chemin mène à Dieu, toutes les autres religions ne sont pas approuvées de Jéhovah.<o:p></o:p>

                8‑                    La mort est une conséquence du péché d'Adam.<o:p></o:p>

                9‑                    Seulement 144 000 vont au ciel.<o:p></o:p>

                10‑       Les autres vivront éternellement sur la terre sous le Royaume de<o:p></o:p>

                                                   Jéhovah.<o:p></o:p>

                11‑       Respecter les autorités de ce monde, tant qu'ils n'entravent pas leurs <o:p></o:p>

                                                   oeuvres.<o:p></o:p>

                12‑       Refuser le sang: transfusion et produit alimentaire.<o:p></o:p>

                13‑       Faire la volonté de Jéhovah.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

      13 est le nombre de cieux chez les aztèques, et la chevelure de l'Ancien des Jours avait treize boucles et sa barbe treize mèches. Le Mexique ancien divisait également le temps en cycles de 52 ans divisés eux-mêmes en quatre périodes de treize années. Ils avaient aussi une semaine de treize jours. Treize était aussi, chez les Aztèques, le chiffre des temps, celui qui représentait l'achèvement de la série temporelle. [7, 9, 52, 81, 104, 365]<o:p></o:p>

      La corde sacrée des Druides et des Arpédonaptes a treize segments.<o:p></o:p>

    ×           Les treize esprits du mal selon <st1:PersonName ProductID="la Kabbale.">la Kabbale.</st1:PersonName><o:p></o:p>

    ×           Selon le Zohar, la mort des enfants avant l’âge de 13 ans serait due aux péchés de leurs parents.<o:p></o:p>

      Dans «L'Apocalypse d'Adam» (texte apocryphe des manuscrits de Nag Hammadi), il est question à un moment donné de 13 royaumes successifs.<o:p></o:p>

      Dans le bouddhisme, plusieurs temples à la gloire du dieu Kuan‑ti furent érigés par le passé. Les fonctionnaires impériaux y offraient des sacrifices en son honneur le 13 du premier et du cinquième mois de l'année jusqu'à la fin de l'Empire en 1911.<o:p></o:p>

      Le treizième dans un groupe apparaît dans l'antiquité comme le plus puissant et le plus sublime. Par exemple, Ulysse, le treizième de son groupe, échappe à l'appétit dévorante du Cyclope.<o:p></o:p>

      Yacov Rambsel fait remarquer qu'Ephraïm et Manassé, les deux fils de Joseph dans <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName> (Gn 50,22-25; Ez 37,19) furent reconnus comme étant la treizième tribu d'Israël, remplaçant même parfois Joseph parmi les douze tribus.<o:p></o:p>

      Pour les égyptiens, la vie est symbolisée par une échelle à 12 barreaux, dont le treizième donne sur l'éternité.<o:p></o:p>

      Un cortège de sorcières est constitué d'un groupe de 13 participantes sur leurs balais volants.<o:p></o:p>

      Le treize est parfois appelé la «douzaine du diable».<o:p></o:p>

      Pour les superstitieux, les vendredis 13 sont de véritables cauchemars: si ce jour‑là il y a 13 convives à la table, cela préfigure une mort dans l'année - être 13 à table porterait malheur (pour d'autres, seuls les vendredis 13 autoriseraient à se retrouver 13 à table); voir un chat noir le vendredi 13 porte malheur; il est préférable de ne pas sortir ce jour-là, mais dans le cas contraire, si on sort par une porte, il faut toujours entrer par la même porte. La superstition du vendredi 13 fut aussi revivifiée en cette ère de l'ordinateur par certains virus introduits dans les systèmes informatiques ne se manifestant que le jour des vendredis 13. La diseuse de bonne aventure par contre prédit mieux l'avenir le vendredi 13. En France, dès qu'il y a un vendredi 13 au calendrier, <st1:PersonName ProductID="la Loterie Nationale">la Loterie Nationale</st1:PersonName> organise un tirage spécial car certains choisissent ce jour-là pour parier de l'argent. Mais pour certains, moins crédules et plus enclins à l'optimisme, le chiffre 13 est un chiffre chanceux sur lequel ils comptent pour réussir leurs entreprises ou tenter leur chance. Un de ceux‑là réussit sans doute à convaincre la marine britannique de dissiper les craintes de marins superstitieux qui refusaient de monter à bord d'un navire un vendredi 13. Il fut en effet décidé qu'on procéderait au lancement d'un nouveau navire un vendredi 13. Ce navire fut baptisé le H.M.S. Friday. Il était commandé par le Capitaine Friday et prit finalement la mer un vendredi 13. On ne revit jamais plus ni le navire, ni l'équipage.<o:p></o:p>

      Chez le pâtissier, par exemple, le nombre 13 devient chanceux, qui ajoute toujours une 13e gourmandise à une commande de 12.<o:p></o:p>

      Les superstitieux répondent souvent à une superstition par une autre. Ainsi, pour conjurer le sort, de nombreux athlètes n'hésiteront pas à porter le numéro 13 sur leur dossard.<o:p></o:p>

      En 1884, un club du vendredi <st1:metricconverter ProductID="13 a">13 a</st1:metricconverter> vu le jour à New York. Six ans plus tard, un deuxième faisait son apparition à Londres. Les membres de ces clubs se rencontrent à chaque vendredi 13, question de faire un pied de nez aux esprits maléfiques. Par exemple, le 13 août 1999, ils s'étaient réunis à Philadelphie, où ils ont cassé un miroir.<o:p></o:p>

      Les deux mots désignant les personnes qui ont la phobie du vendredi 13 sont «paraskaviedekatriaphobe» et «triskaidékaphobe». Le nombre de lettres de ces deux mots est 39, un multiple de 13...<o:p></o:p>

      Pour les Mayas, le temps est divisé en plusieurs cycles commençant avec la naissance de Vénus. Et le cycle dans lequel nous nous trouvons aurait commencé le 13 août 3114 avant J.‑C. et prendrait fin le 22 décembre 2012. Selon eux, cette date correspond au cinquième et dernier cycle de <st1:PersonName ProductID="la Terre">la Terre</st1:PersonName>, ce qui aboutirait à la destruction du monde.<o:p></o:p>

      On dit que Philippe II, roi de Macédoine de 356 à 336 avant J.-C., eut le malheur, lors d'une procession, d'ajouter sa statue à celles des douze dieux majeurs de la mythologie grecque. Mal lui en prit: il fut assassiné peu après alors qu'il allait marcher contre les Perses.<o:p></o:p>

      Nombre relié à la lune: elle parcourt en moyenne treize degrés par jour et il y a treize lunaisons dans l'année.<o:p></o:p>

      <st1:PersonName ProductID="la Cr←ation">La Création</st1:PersonName> se diviserait en treize dimensions et plans: dans la première dimension, il y a 13 plans; dans la deuxième dimension, il y a 12 plans; dans la troisième dimension, il y a 10 plans. Et ainsi de suite jusqu'à la treizième dimension, qui est la dimension du portail, qui est <st1:PersonName ProductID="la Dimension Christique.">la Dimension Christique.</st1:PersonName> Et là, il y a un plan.<o:p></o:p>

      L'ancien peuple Sumérien utilisait un zodiaque comprenant 13 constellations et 26 étoiles principales.<o:p></o:p>

      Le bouclier de la vieille divinité slave Prono était décoré de treize points blancs.<o:p></o:p>

      Les treize cordes de la harpe au Japon.<o:p></o:p>

      Les treize portes du corps humain de la femme ‑ 2 yeux, 2 oreilles, 2 narines, la bouche, 2 seins, le nombril, l'anus, l'urètre et le vagin. [12]<o:p></o:p>

      Certains avancent que l'Univers créé est gouverné par treize constantes fondamentales de la physique qui sont entre autre la vitesse de la lumière, les constantes de Planck, de Boltzmann et d'Eddington, la charge du proton, la masse du proton et de l'électron au repos, etc. Mais ceci est loin de faire l'unanimité chez tous les chercheurs et les scientifiques.<o:p></o:p>

      Dans aucun des buildings américains les plus modernes il n'y a de 13e étage, n'y chambre numéro 13. On a aussi pris l'habitude de proscrire le chiffre 13 de la numérotation dans certaines rues. Pas de 13 non plus pour certaines compagnies aériennes et au départ de courses automobiles.<o:p></o:p>

      Il s'était formé à Bordeaux, au 19e siècle, une société des 13. Ces joyeux lurons organisaient des banquets le vendredi de chaque semaine et engageaient toutes leurs affaires un vendredi. La fête de la société se célébrait le 13e vendredi de chaque année. Avant de se mettre à table, ils n'omettaient jamais de renverser les salières.<o:p></o:p>

      Au point de vue historique, signalons les coïncidences suivantes: 13 cantons primitifs en Suisse, 13 États primitifs au U.S.A., 13 Länder de l'Allemagne fédérale.<o:p></o:p>

      La capsule Apollo‑13 de <st1:PersonName ProductID="la NASA">la NASA</st1:PersonName> est le seul Apollo à ne pas avoir réussi à se poser sur <st1:PersonName ProductID="la Lune. Cette">la Lune. Cette</st1:PersonName> mission, qui se déroula du 11 au 17 avril 1970, était déjà à mi‑chemin de <st1:PersonName ProductID="la Lune">la Lune</st1:PersonName> lorsqu'une explosion se produisit dans un réservoir d'oxygène et paralysa une partie des instruments. La capsule dut alors revenir sur <st1:PersonName ProductID="la Terre">la Terre</st1:PersonName> le plus rapidement possible. Apollo 13 avait été lancée à 13h13 de la plate-forme numéro 39 (un multiple de 13) pour avorter le 13 avril 1970.<o:p></o:p>

      Treize est le nombre des marches que le soleil doit monter et descendre (six pour arriver au zénith et six pour descendre jusqu'au couchant, le zénith lui-même étant la treizième marche) pour que le cycle du jour et de la nuit soit complet.<o:p></o:p>

      Le rapport entre le volume de <st1:PersonName ProductID="la Terre">la Terre</st1:PersonName> et celui du Soleil est d'environ 13 fois une puissance de 10, soit 1/(13.01 x 10E5) pour être précis.<o:p></o:p>

      Le jeu de carte comprend 13 coeurs, 13 piques, 13 carreaux, 13 trèfles.<o:p></o:p>

      Poids de l'âme en once. (Y6-134)<o:p></o:p>

      Anniversaire de mariage: noces de dentelle.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Guématrie<o:p></o:p>

      Fischer appelle treize le facteur Jéhovah puisque certains mots de la langue hébraïque ont été inspirés par l'essence de Jéhovah dont la valeur numérique est 26, c'est‑à‑dire égale à 2 x 13. Les mots suivants ont tous une valeur numérique - guématrie en "N" - dont le facteur commun est 13: Moïse, 351 = 27 x 13; Joseph, 156 = 12 x 13; Isaac , 208 = 16 x 13; Abraham, 104 = 8 x 13; Thora, 611 = 47 x 13; Jacob, 182 = 14 x 13; Israël, 546 = 42 x 13; Sinaï, 130 = 10 x 13; mois, 312 = 12 x 26 = 12 x 2 x 13; la divinité, )hbh: 1+5+2+5 = 13. En utilisant la guématrie en "n", les mots suivants ont aussi en commun le facteur 13: Elohim, )lhy{: 1+12+5+10+24 = 52 = 4 x 13; Amen, )m}: 1+13+25 = 39 = 3 x <st1:metricconverter ProductID="13. C">13. C</st1:metricconverter>'est aussi la valeur numérique des mots un, )xd, 1+8+4=13, et amour, )hbh, 1+5+2+5=13, en hébreu; et la valeur numérique du nom Jésus en hébreu, yhw#(, est 10+5+6+300+70 = 391, donnant 13 par réduction théosophique [888]. Notons au passage que, dans <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName> d'Ostervald, l'Ancien et le Nouveau Testament comptent 1040 chapitres pour l'ensemble des <st1:metricconverter ProductID="66 livres">66 livres</st1:metricconverter>. Or 1040 = 80x13. De plus, toujours dans <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName> d'Ostervald, l'Ancien Testament compte à lui seul 780 chapitres pour l'ensemble des <st1:metricconverter ProductID="39 livres">39 livres</st1:metricconverter>. Or 780 = 60 x 13.<o:p></o:p>

      Le chiffre 13 serait d'une certaine façon en corrélation avec notre planète Terre qui s'appelle en hébreu Eretz et qui s'écrit aleph, résh et tzadé. La lettre tzadé mis à la fin d'un mot vaut non pas 90 mais 900. La valeur numérale donne donc 1+200+900=1101. Ce nombre, interprété dans la base mathématique deux, c'est‑à‑dire en binaire, équivaux au chiffre 13 dans la base décimale.<o:p></o:p>

      La valeur numérique du mot hébreu BEV, signifiant chaos, donne 13.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Occurrence<o:p></o:p>

      Le nombre 13 est employé 28 fois dans l'AT et il n'est jamais utilisé dans le NT.<o:p></o:p>

      Les nombres 17, 22 et 120000 sont employés 13 fois dans <st1:PersonName ProductID="la Bible">la Bible</st1:PersonName> et le nombre 120 est employé 13 fois dans l'AT sous sa forme cardinale.<o:p></o:p>

      Dans l'évangile de Saint Jean, Jésus utilise au total 13 comparaisons ou titres pour désigner qui Il est vraiment:<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

                            1. Je suis le Pain (Jn 6,35 et 6,48 et 6,51)<o:p></o:p>

                            2. Je suis <st1:PersonName ProductID="la Lumi│re">la Lumière</st1:PersonName> (Jn 8,12 et 9,5)<o:p></o:p>

                    &nbs