• Rose-Croix (25)

    LE VERBE CREATEUR


    « Au commencement était le verbe… »
    Avant d’analyser les premiers versets du prologue de l’Evangile de saint Jean, il nous faut
    préciser que le Grand Etre Suprême, créateur de l’univers, existe de toute éternité. Il n’a pas
    eu de commencement et il n’aura pas de fin.
    Par conséquent, lorsque l’on parle de commencement il s’agit toujours du commencement
    d’une manifestation, et celle-ci ayant eu un commencement aura une fin. Mais cette fin de la
    manifestation objective est suivie d’une phase d’activité subjective qui permet d’assimiler les
    fruits des expériences effectuées et de préparer une nouvelle manifestation.
    Il faut également préciser que le verbe ne crée pas à partir de rien. Il utilise une substance
    spirituelle vierge que l’on appelle la Substance Cosmique Primordiale.
    La Substance Cosmique Primordiale est l’expression du pôle négatif de l’Esprit Universel,
    tandis que le Dieu créateur de notre système solaire (dont nous faisons partie en tant
    qu’Esprits) est une expression de l’énergie positive, l’Etre Suprême, de ce même Esprit
    Universel.
    C’est par conséquent l’activité du Verbe de Dieu dans la substance spirituelle négative qui a
    créé les différents mondes qui constituent notre système solaire. D’autres systèmes, dans
    l’immensité de l’univers, sont créés d’une manière semblable. L’univers est une cristallisation
    ordonnée de la substance spirituelle vierge originelle.
    Lorsque le verbe cesse de retentir, les formes matérielles cessent d’exister et elles se
    désagrègent plus ou moins rapidement. On peut donc dire que la matière est du verbe, lequel
    est Dieu. La matière, la forme matérielle, est l’expression de la pensée et de la parole de Dieu.
    On ne devrait donc pas opposer l’Esprit et la matière, car toutes les formes matérielles sont
    des créations spirituelles, c’est-à-dire de la pensée, et sans la pensée aucune forme ne peut
    exister. Même l’homme, qui n’est encore qu’un modeste apprenti créateur, ne peut rien
    construire sans imaginer ou penser. Et ceci est valable en ce qui concerne la fabrication
    d’objets ou de machines, mais également en ce qui concerne les différentes institutions ou
    organisations. Tout est de la pensée cristallisée.

    Evangile de saint Jean (premiers versets)
    Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu.
    Il était avec Dieu dès le commencement.
    Le Verbe (Verbum, traduction du mot grec Logos) est le second aspect de la Trinité. C’est la
    pensée divine exprimée, la pensée créatrice.
    On peut ajouter que le mot « arche » qui a été traduit par « au commencement » signifie aussi
    « un premier principe, un état primaire, la substance cosmique primordiale ». Ce qui donne
    également à cette première phrase le sens suivant :
    Dans la substance primordiale se trouvait la pensée créatrice (le Verbe), et le Verbe
    était avec Dieu, et le Verbe était Dieu.
    Tout est venu à l'existence par le Verbe.
    Tout ce qui existe dans l'univers est du Verbe. Toutes les formes matérielles sont du Verbe.
    Lorsque le Verbe cesse de retentir, les formes cessent d'exister et elles se désagrègent plus ou
    moins rapidement. Le cosmos retourne au chaos. Le corps physique retourne à la poussière.
    En Lui était la vie, et la vie devint la lumière des hommes.
    La vie éternelle de Dieu est dans le Verbe. Et cette vie crée des formes dans lesquelles elle se
    manifeste pour un temps, avant de créer d'autres formes plus évoluées. Mais pour créer, il faut
    savoir. C'est pourquoi le Verbe possède aussi la Sagesse. Dans l'Homme, c'est le deuxième
    aspect de l'Esprit triple (l'Esprit Vital) qui correspond au Verbe, et qui est la vie et la lumière
    des hommes.
    Et la lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont pas reçue.
    Les ténèbres sont ici la personnalité (les véhicules de l'homme) qui n'a pas la sagesse de
    l'Esprit. Autrefois, l'Esprit était encore trop faible pour diriger ses véhicules, c'est pourquoi
    l'humanité enfantine a été guidée de l'extérieur par la Loi des religions. Mais la Bible nous dit
    que la Loi nous a été donnée jusqu'au Christ. Les vibrations christiques fortifient l'Esprit
    intérieur de l'homme et l'émancipe de la tutelle des anciennes religions. Cependant bien des
    hommes sont encore dans les ténèbres et ne reçoivent pas (ou ne veulent pas recevoir) la
    lumière de l'Esprit.
    Mais à tous ceux qui l'ont reçu, il a donné pouvoir de devenir enfants de Dieu. (1-12)
    Ceux qui ont reçu la lumière de l'Esprit et qui se conforment aux enseignements du Christ
    peuvent devenir des enfants de Dieu. C'est-à-dire qu'ils peuvent obtenir la vie et la jeunesse
    éternelles en construisant le véhicule de la résurrection : le corps christique, ou corps de l'âme,
    composé des deux éthers supérieurs. Tandis que les enfants des hommes, qui restent dans les
    ténèbres du matérialisme et transgressent les lois de la vie, ne peuvent se manifester que dans
    un corps physique soumis à la souffrance, à la décrépitude et à la mort.

    L'essence de la matière est la connaissance et le pouvoir. Elle est contenue dans le Verbe qui
    a créé la matière. Elle est extraite et assimilée par l'Esprit Vierge.
    Explication :
    Nous avons vu que le Verbe possédait la sagesse (la connaissance) et le pouvoir créateur. Les
    formes qu'il construit sont une expression de ces qualités et elles en contiennent la
    quintessence.
    L'Esprit triple (l'Ego) est une émanation de l'Esprit Vierge, une parcelle de Dieu. Au début de
    son évolution, il ne possède aucun pouvoir, toutes ses possibilités divines sont seulement
    latentes.
    Au cours de son pèlerinage dans la matière, il travaille et expérimente dans des formes et avec
    des formes construites par le Verbe. Puis il extrait et assimile la quintessence de ces formes et
    du travail accompli grâce à elles, acquérant ainsi la connaissance et le pouvoir.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :