• Rose-Croix (13)

    L’IMMACULEE CONCEPTION

     

    Le 8 décembre 1854, le pape Pie IX a proclamé le dogme de l’immaculée conception. Dans la Bulle
    Ineffabilis Deus (mettant fin à une longue controverse), il écrit :
    « Nous déclarons, prononçons et définissons que la doctrine qui tient que la Bienheureuse Vierge
    Marie a été, au premier instant de sa conception, par une grâce et une faveur singulière du Dieu tout
    puissant, en vue des mérites de Jésus Christ, Sauveur du genre humain, préservée intacte de toute
    souillure du péché originel, est une doctrine révélée de Dieu, et qu’elle doit être crue fermement et
    constamment par tous les fidèles ».
    Dans ce texte, concernant la conception de Marie, non celle de l’enfant Jésus, le Pape précise que cette
    conception était immaculée, c’est-à-dire sans la souillure du péché originel. Il est cependant
    raisonnable de penser qu’une mère non souillée par le péché originel a également conçu l’enfant Jésus
    d’une manière immaculée, avec, bien entendu, la participation de Joseph (Jean 1-45). C’est d’ailleurs
    ce que confirme l’enseignement rosicrucien, Joseph et Marie étant des initiés d‘un haut degré.
    Trois ans après la proclamation du dogme de l‘immaculée conception, Bernadette Soubirous, une
    enfant pauvre, peu instruite mais légèrement clairvoyante, voyait apparaître une Dame d’une
    merveilleuse beauté dans une grotte des environs de Lourdes.
    Au cours des semaines qui suivirent, la Dame se montra 17 fois à Bernadette, toujours au même
    endroit. Bernadette se rendait à la grotte quand la Dame le lui demandait ou lorsqu’elle ressentait son
    invitation. Sur les conseils de son entourage, elle pria, plusieurs fois, l’apparition de bien vouloir dire
    son nom. Mais la Dame évitait de répondre à cette question (ce qui fâchait le brave curé de Lourdes).
    Finalement, au cours de la 16ème apparition (le jour de l’Annonciation), la Dame, qui s‘exprimait en
    patois car Bernadette connaissait mal le français, déclara :
    « Que soy era immaculada concepciou » (Je suis l’immaculée conception).
    Bernadette ne savait pas ce que cela voulait dire, et elle courut chez le curé pour lui répéter ce qu’elle
    venait d’entendre. Celui-ci, impressionné, comprit immédiatement ce que cela signifiait, et le monde
    entier apprit bien vite que la Vierge Marie était apparue à Lourdes.
    Pourtant, la Vierge n’avait pas donné son véritable nom. Elle n’avait pas dit qui elle était, mais ce
    qu’elle représentait, attirant ainsi l’attention du monde sur le message qu’elle voulait transmettre : la
    conception immaculée.
    La conception immaculée est l’antidote du péché originel. Nous savons que ce péché, engendré et
    perpétué par la passion luciférienne, fit sortir l’humanité du Jardin d’Eden et la condamna à errer
    pendant de nombreuses incarnations dans le désert du monde matériel. Ce péché, impardonnable,
    consiste à mésuser du pouvoir créateur et il doit être expié par la souffrance, la maladie et la mort.
    Seule, la conception immaculée pourra effacer les conséquences du péché originel.

    Au cours de ses apparitions, la Vierge recommanda à Bernadette de boire de l’eau d’une source qui
    venait de jaillir et de manger de l’herbe qui poussait devant la grotte. Par la suite, les pèlerins ont
    rempli des millions de bouteilles avec l’eau de la source, mais l’herbe n’a pas eu autant de succès. Si
    nous cherchons la signification profonde de cette recommandation, nous comprendrons que le régime
    végétarien, sans alcool et sans viande, doit maintenant être adopté.
    L’alcool et la viande ont fait oublier à l’homme primitif sa nature spirituelle afin qu’il s’efforce de
    surmonter les conditions du Monde Physique dans lequel il apprend d’importantes leçons. Mais ces
    substances ont poussé l’homme à l’action en excitant sa nature passionnelle, dangereusement éveillée
    par les lucifers.
    Si nous voulons suivre le sentier de la régénération et parvenir à la pureté dans l’acte créateur, il est
    indispensable de nourrir nos corps avec une alimentation saine, sans viande et sans alcool (Pour plus
    de détails sur ce sujet, consulter le flash « Un régime végétarien »).
    Il y a eu 18 apparitions de la Vierge Marie à Lourdes. On retrouve ici le chiffre 9 (1+8=9)
    correspondant aux 9 initiations mineures qui conduisent à la libération définitive de la croix du corps
    physique. Cette libération est représentée dans les Evangiles par la crucifixion et la résurrection.
    Les Evangiles sont des manuels d’initiation et les actions accomplies dans ces ouvrages par les
    principaux personnages sont des exemples à suivre. « Les oeuvres que je fais vous les ferez, et de plus
    grandes encore », a dit le Christ (Jean 14-12).
    Le premier exemple à suivre nous est rappelé par la Vierge Marie à Lourdes :
    « Que soy era immaculada concepciou ».
    Autrement dit en langage rosicrucien :
    « Que les roses fleurissent sur votre croix ».
    ~
    En l’an 2008, on fêtera le 150ème anniversaire des apparitions de la Vierge Marie à Lourdes.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :