• LE SYMBOLISME DE L OEUF DE PAQUES

    OEuf de Pâques


    OEuf Philosophal


    Saint Graal

    Montpellier
    Pour quelle raison les philosophes-alchimistes ont-ils nommé le vase de la dernière phase de
    l'OEuvre "OEuf Philosophal" ?
    Pourquoi la fête de Pâques a-t-elle donné naissance à la coutume des oeufs" ?
    Et que vient faire ici la légende du Graal ?
    Une fois de plus, nous voici face à des symboles que nous allons tenter de décoder, mais c'est
    depuis longtemps une seconde nature chez l'étudiant sur le Sentier que de vouloir déchiffrer
    les énigmes.
    Les alchimistes déclarent que les trois règnes (minéral, végétal, animal) ont des
    fonctionnements analogues dans leurs principes mais différents dans leurs vitesses
    d'évolution ainsi que dans leurs niveaux de conscience.
    La conscience animale est plus puissante que la conscience végétale, elle-même plus
    puissante que la conscience minérale. Si l'homme perçoit assez bien l'action de la conscience
    sur l'évolution dans le règne animal et dans le règne végétal, par contre, dans le minéral, il
    perçoit mal ces phénomènes à cause de leur extrême lenteur. Dans ce règne, seule l'alchimie
    va en rendre la perception possible par sa capacité à accélérer le processus d'évolution de la
    nature.
    Il existe un élément, une force subtile, qui anime la nature et qui assume le processus de
    création, cette force est ce que les alchimistes nomment "le Feu Secret", encore appelé : "Feu
    Universel", "Feu Solaire", "Acier". Ce Feu Secret (Feu et Air de l'Alchimie et de la Qabal) a
    besoin d'humidité, d'eau, pour pouvoir exercer sa fonction animatrice et créatrice, il agira
    donc rapidement dans le corps animal très riche en eau, moins vite dans le végétal moins
    humide, et très lentement dans le minéral presque sec.
    Dans le règne animal, l'exemple le plus typique de l'action du Feu Secret est celui de l'oeuf.
    Lorsque la poule commence à couver, le feu de nature, dans ce cas, la chaleur de la poule, va
    peu à peu éveiller le Feu Secret ; alors, va commencer le processus de l'incubation. A partir
    de cet instant, il faut remarquer que s'il se produit une interruption de la chaleur, même de
    courte durée, le Feu Secret s'échappe et les principes animés meurent.
    La fécondation animale, comme l'incubation, est activée avec l'arrivée de l'équinoxe de
    printemps, époque où le Feu Secret, issu du soleil, croît en intensité dans la nature.
    Dans le règne végétal, le Feu Secret contenu dans la semence sera éveillé par l'humidité de la
    terre et la chaleur du printemps. Mais, ici également, une rupture de la chaleur, sous forme
    d'une gelée tardive, interrompra la germination.
    Dans le règne minéral, pour accélérer le processus évolutif d'une manière adéquate afin,
    comme nous l'avons dit, de le rendre perceptible, l'alchimiste s'efforcera d'accumuler durant
    la période de printemps une provision suffisante de "Feu Secret". Dans ce règne, les matières
    nécessaires à l'OEuvre seront rassemblées dans un vaisseau de verre dont la forme s'approche
    de celle de l'oeuf ; toutefois, surmonté d'un col assez haut pour permettre la circulation des
    vapeurs. Ici, la chaleur sera fournie par un four nommé "athanor". De même que le feu de
    nature ne pouvait être interrompu ni pendant l'incubation animale ni pendant la germination,
    de même, il ne peut être interrompu avant la fin de l'oeuvre métallique, sous peine d'échec. En
    effet, le Feu Secret, animateur, est très fragile pendant la phase créatrice.
    Le processus de création dans la nature étant celui de l'oeuf, on comprend aisément qu'il soit
    devenu un symbole universel de la création.
    Plusieurs religions et philosophies assimilent la nature à un OEuf Cosmique, et les cérémonies
    fêtant le réveil de la nature et le retour du Feu Secret ont existé depuis fort longtemps, déjà
    bien avant le Christianisme. On sait que divers peuples avaient fixé le commencement de
    l'année civile en fonction de l'équinoxe de printemps.
    Si nous considérons l'aspect symbolique de la fête chrétienne de Pâques, nous sommes
    conduit à penser qu'il s'agit là d'un symbole de résurrection générale de la nature. D'autant
    plus, que le cycle lunaire lié à la détermination de la date de Pâques (officialisée par le
    Concile de Nicée en 325) va être déterminant quant à la période d'ensemencement.
    On voit dans la religion chrétienne la résurrection du Christ coïncider avec la résurrection de
    la nature. Aussi, l'oeuf de Pâques trouve-t-il ici sa place, survivance d'anciennes coutumes
    païennes célébrant cette renaissance printanière.
    Le Graal, quant à lui, c'est le Vase de la Sainte Cène. La Cène c'est le symbole de la
    transmission du Feu Secret (Feu Solaire de la vigne) aux 12 apôtres, symboles des 12 phases
    de l'Initiation (encore représentées par les 12 Travaux d'Hercule, les 12 Portes de la
    Philosophie...). Le Graal contiendrait, dit-on, le sang séché du Christ. Il peut donc être
    considéré comme le symbole de tout corps pouvant porter le Feu Secret ; comme l'outil
    initiatique permettant l'usage du Feu Secret (calice de la Cène) ; comme l'interprétation de
    son contenu, c'est-à-dire soit l'élixir au pouvoir initiatique, soit le sang séché de l'Adepte au
    pouvoir transmutatoire.
    Et maintenant, Bonnes Fêtes de Pâques ! et que l'Oeuf Cosmique vous apporte les énergies
    créatrices du Feu Secret.
    Jean DUBUIS


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :